Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Nicolas Lawson : 'La banqueroute globale'




politique

iciLome | | Commenter |Imprimer Lu : 4182 fois

C’est en ces termes que le président du Parti du Renouveau et de la Rédemption – PRR décrit la situation globale du pays dans un bulletin de presse rendu public ce 15 juillet. Lire!

C’est un lieu commun d’affirmer que notre pays est en faillite politiquement, économiquement, socialement, culturellement et moralement. Celui qui a régenté notre nation pendant 38 années a sûrement cerné notre caractère national. Nous reculons à vive allure dans un cynisme criminel des naufrageurs de la patrie. Ces factions impudentes, que l’on trouve parmi ceux qui se partagent le pouvoir, dans l’opposition et dans la société civile, ont un caractère prédominant fait d’un mélange de vanité, d’intrigue, d’audace dans le crime, de fausseté, de vénalité et de corruption. Le philosophe a raison d’écrire que la servitude est volontaire.

Ainsi, il n’y a pas de corrupteurs sans corrompus. C’est donc grâce aux fossoyeurs de la patrie que le système en place prospère et asservit la République. Dans toutes les catégories sociales, les hommes et les femmes sans honneur, sans parole et sans honte se mettent en première ligne. Ils mentent comme ils respirent et ils ont infecté toute la société. Les soi-disant opposants vrais ne combattent les hommes du pouvoir que pour se mettre à leurs places. Ils ne cherchent pas à affranchir la masse du peuple du joug de la tyrannie, des préjugés en vogue, des ignorances, des tares héréditaires et de la misère ambiante. Ils se
battent afin de pouvoir se livrer librement à leur tour à la fougue de leurs basses passions et ils me combattent en me calomniant pour effacer de l’esprit de la masse du peuple les idées libératrices de
justice sociale, de probité et de vertu que je professe.

Qu’ils sachent qu’une révolution ne sera pas un jeu de hasard dans lequel la victoire reviendra aux plus rusés et aux plus fripons. Je les connais et j’observe avec dégoût leurs menées abjectes pour acquérir la
fortune et retenir une ombre de pouvoir. Ils ont ourdi depuis des décennies des complots contre notre patrie, ont agi de concert avec des étrangers, particulièrement un tyran étranger et sa valetaille, et
se sont ligués involontairement contre la République togolaise. C’est ce qu’ils appellent l’Accord Politique Globale (APG) auquel ils sont attachés comme leur dernier salut.

De nos jours et dans notre pays, les gens mentent sans scrupule, donnent de faux rendez-vous et font de fausses promesses sans aucune conscience morale. Nos concitoyens ont perdu les sens de la solidarité
et de la compassion. Les travailleurs se battent pour leurs intérêts catégoriels et sans le soutien des autres catégories. Les enseignants se battent sans le soutien des étudiants. Ces derniers se battent sans
le soutien des élèves, etc. Les dirigeants mendient sans vergogne et sans dignité. Ils agissent de concert avec des prédateurs étrangers pour piller nos richesses au mépris du bien-être de leurs
compatriotes. Ils sont cruels et sadiques. Ils ont de la jouissance en voyant ceux qui les critiquent souffrir et ils les attirent même dans des traquenards. Quelle engeance !

Les commentateurs à peine lettrés se rangent derrière les factions et barbotent dans leurs fanges. Ils ont tous trouvé de nouveaux fonds de commerce, qui sont les réformes constitutionnelles et institutionnelles et la décentralisation. Alors que c’est à une réforme entière de la société et des mœurs à laquelle il faudra procéder pour le salut de nous tous. Mais leur discernement n’est pas à cette hauteur.

Aussi, quand je critique objectivement la révoltante immoralité des factions de boue dans le pays, je suis accusé de les insulter et mis en quarantaine. Ils ne réalisent pas le grossissement constant de l’orage qui fond sur la République, lourdement endettée et sans perspective. Heureusement qu’il y a encore des gens droits au Togo, qui suscitent la miséricorde divine. C’est pourquoi, je ne tiens pas à flatter la multitude en secondant ses caprices. Parce que, comment peut-on comprendre que le peuple, qui demande que les opposants soient unis pour chasser ou vaincre les tyranneaux qui ruinent le pays, soit lui-même aussi divisé et s’adonne au chacun pour soi ?

Pourquoi les travailleurs de la SNPT (phosphates) ne sont-ils pas solidaires de ceux de WACEM (ciment) ? Pourquoi les étudiants n’avaient-ils pas soutenu les enseignants en grève pour des revendications légitimes ? Quelle souffrance morale pour ceux qui ont une conscience ou qui ont le sens de l’humanité de vivre dans une société dont le narcissisme des habitants est porté à un tel paroxysme ? Comment peut-on y faire triompher les principes démocratiques sans une certaine violence des consciences ? Face à un pouvoir sauvage, il faut des humanistes et des patriotes. Mais il faut beaucoup de recherches pour en trouver au Togo.

Dieu est vérité et justice. C’est pourquoi, j’exerce le sacerdoce de l’une et de l’autre. Les incultes et les impies peuvent toujours m’outrager et blasphémer. Puisque c’est Orphée qui a civilisé les peuples sauvages, ils disparaîtront sans réaliser que je suis venu pour servir la gloire de Dieu, la grandeur du Togo et élever tous les togolais à la dignité humaine. Pensent-ils que je suis prétentieux ou fou ? Si c’est oui pour ceux qui sont dépourvus de connaissance et de jugement, y’a-t-il jamais eu un grand changement dans l’histoire humaine sans que cela soit l’œuvre d’un rêveur ou d’un fou ? Le PRR, dont le symbole est un livre ouvert avec une page qui tourne, incarne la foi et le savoir.

Il a été créé pour le salut public, la sûreté générale et pour l’élévation de tous les togolais à la dignité humaine. Il ne peut donc être partisan ou ostraciser. Ma mission est un devoir difficile car elle est une ardente obligation divine. Je m’y consacre malgré le fait que beaucoup de nos compatriotes se sont fait des habitudes et des prétentions inconciliables avec le bien-être et les droits de tous. Mais je ne vais pas sacrifier le salut national aux vices de ce groupe. Ce serait trahir ma vocation et manquer de vertu et de foi. Je remercie Dieu qui m’aime et m’a toujours protégé.

Qu’il éveille des millions d’esprits et qu’il veille sur notre patrie
bien-aimée.
Nicolas LAWSON
Président du PRR



Autres titres

Togo condé : « ce n’est pas mon rôle de dire aux togolais ce qu’ils doivent faire » 
Togo nathaniel olympio avertit : "si ce dialogue vise à démobiliser les togolais dans leur lutte, il les trouvera sur son chemin" 
Togo ce que atchadam, adjamagbo et fabre ont dit à alpha condé 
Plus de nouvelles




TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com