Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Message du Docteur Antoine RANDOLPH au peuple togolais à l'occasion de la commémoration du 60ème anniversaire des martys de Pya-Hodo




politique

iciLome | | 3 Commentaires |Imprimer Lu : 2275 fois

MESSAGE DU DOCTEUR ANTOINE RANDOLPH AU PEUPLE TOGOLAIS A L’OCCASION DE LA COMMEMORATION DU 60ème ANNIVERSAIRE DES MARTYRS DE PYA-HODO
LE TEMPS DE LA RESISTANCE EST VENU ! DEBOUT LE TOGO !

Chers compatriotes !

En ce jour grave du 21 juin, il y a exactement 60 ans, plus de 20 patriotes tombèrent à Pya-Hodo sous les balles de la troupe coloniale française. Nous nous inclinons respectueusement pour saluer la mémoire de ces glorieux martyrs et, par la même occasion, la mémoire de tous les autres martyrs de l’indépendance ( Mango,Vogan etc …). Tous ces vaillants et glorieux martyrs donnèrent leurs vies pour que naquît la nation comme l’indique bien sur le monument de l’indépendance l’épigramme : « Par ta Foi, ton Courage et tes Sacrifices la Nation est née «. Nous voulons également rendre un vibrant hommage à l’illustre président Sylvanus OLYMPIO, père de l’indépendance et père de la nation, assassiné en 1963, et à tous nos autres martyrs des régimes postcoloniaux jusqu’à ce jour…

Il faut noter que la main liberticide qui a frappé à Pya-Hodo est la même qui a ôté la vie à tous nos martyrs, agissant dans le cadre du maintien de l’ordre et de la défense des intérêts coloniaux et néocoloniaux. Cette main a pour nom, depuis une cinquantaine d’années, le clan Gnassingbé Eyadéma Père et fils.

En effet, le régime militaire, dictatorial et sanguinaire fondé par Gnassingbé Eyadéma vient de fêter ses cinquante ans au pouvoir. Il est devenu dynastique au lendemain de la mort de son fondateur en février 2005 à la faveur d’un putsch. Consolidé par une mascarade électorale suivie d’une répression sanglante et barbare qui avait fait au moins 2000 morts, 5000 blessés et 50000 réfugiés, ce régime clanique est la plus vieille dictature du continent et, par ses méthodes de gouvernance, rappelle le régime nord-coréen. Et c’est à juste titre que certains nomment notre pays la « Corée du Nord de l’Afrique «.

Le Togo est le seul pays de la CEDEAO à ne pas connaître l’alternance depuis 50 ans. Cela n’a pas empêché cette institution, lors de son sommet tenu au Liberia, les 3 et 4 juin 2017, de porter à sa tête, pour une durée d’un an, l’Usurpateur et Fraudeur Faure Gnassingbé, non pas pour sa compétence mais c’est parce que c’est son tour d’occuper cette haute fonction. Qu’importe !

La preuve, c’est que le bilan de son régime est des plus calamiteux. Son père, au bout de 38 ans de règne sans partage, avait déjà laissé le pays dans un état exsangue et anémique. Aujourd’hui, le bilan est tristement lourd ! Comme l’a si bien remarqué un compatriote « le problème du Togo, ce n’est pas que la mafia soit au pouvoir, car la mafia est le pouvoir «. Cette observation est corroborée d’une autre manière par Laurent BIGOT, ancien sous-secrétaire, chargé de l’Afrique de l’Ouest à l’Elysée « la piraterie est institutionnelle au Togo. On sait que le système pille le pays et que le régime est affairiste…. ».

Nous savons tous que la gouvernance dictatoriale et mafieuse organise le pillage systématique des ressources du pays par une infime minorité associée à des groupes d’intérêts étrangers mafieux abandonnant dans une misère galopante et dans la souffrance la majorité.

Rien d’étonnant alors si tous les indicateurs économiques sont dans le rouge, si les scandales financiers se succèdent les uns aux autres à une cadence époustouflante par exemple ceux de l’OTR, du PAL, de la BTCI etc, s’il y a sans arrêt des fuites de capitaux, des cadeaux en espèces sonnantes et trébuchantes en vue de corrompre les politiques étrangers, des conférences internationales très coûteuses et inutiles, des achats de matériels de guerre surfacturés et obsolètes, si de nombreuses sociétés sont déficitaires ou au bord de la faillite, si le port autonome de Lomé ( PAL) est de plus en plus déserté par les bateaux à cause de la piraterie maritime grandissante, si le Togo, classé parmi les PPTE – pays pauvres très endettés - croule sous le poids de sa dette, d’ailleurs improductive, si le pays est devenu une plaque tournante de toutes sortes de trafics illicites : blanchiment d’argent sale, drogue, armes, métaux précieux, pédophilie au plus haut niveau, prostitution etc.. Rien d’étonnant aussi si les fondamentaux, les besoins existentiels ne sont plus assurés au quotidien pour la grande majorité des populations des villes et des campagnes, si le chômage est très important, si la jeunesse est sacrifiée et si la mortalité est croissante vu l’état déplorable des infrastructures de santé en complète déliquescence et le contexte national. Et, enfin, rien d’étonnant si les droits de l’homme, dans ce contexte de violence gouvernementale, ne sont pas respectés par un système qui ne pense qu’à son enrichissement rapide et à sa survie en se maintenant au pouvoir coûte que coûte. Partout la gabegie, l’incurie, la médiocrité, le mensonge, la terreur et l’arrogance rythment la vie du pays, partout la corruption et la délation l’ont gangrenée !
Selon le récent rapport annuel de l’ONU sur le bonheur mondial, le Togo caracole en tête du peloton des derniers. En effet sur 157 pays étudiés, le Togo est 155èmejuste avant la Syrie et le Burundi. Notons que ces trois pays sont dotés d’une dictature féroce et que la Syrie, naguère prospère, est en guerre depuis plusieurs années déjà. Dans la même optique Gallup World Poll, une entreprise américaine spécialisée dans les sondages sur le bonheur, vient de publier les résultats de ses études sur 44 pays africains : le Togo est 40ème tandis que les pays limitrophes sont 25ème(Ghana), 26ème(Burkina Faso) et 35ème(Bénin).

Selon d’autres études faites par le conseil PricewaterhouseCoopers ( PwC ) et la Banque mondiale le Togo occupe la 37ème place en matière de payement des impôts concernant l’imposition des PME (Petites et Moyennes Entreprises) avec un taux d’imposition de 48,5%.

Bref, le Togo est dans les derniers en Afrique. Oui, l’ »Or de l’humanité « est dans les derniers ! Est-ce possible ? Son bilan dans tous les domaines est négatif. Il est aujourd’hui dévasté par la mauvaise gouvernance et la prévarication du régime. Le Togo est en Faillite !!!

La récente décoration du génocidaire Major Kouloum N’ma Bilizim et de son acolyte Adani Messan, qui a vivement suscité l’indignation du peuple et tout particulièrement des populations de l’Ogou, est une insulte à la mémoire de leurs victimes et martyrs de 2005 et une provocation à l’égard du peuple. Elle révèle aussi la vraie nature perverse du régime RPT/UNIR, une nature démoniaque.

Cette nature démoniaque s’est abattue avec frénésie et une rare violence, les 14,15 et 16 juin, sur des étudiants, membres de la Ligue Togolaise des Droits des Etudiants ( LTDE ), en réunion d’information sur le campus universitaire lorsque les forces de l’ordre et de sécurité les ont chargés, gazés et battus sauvagement. De quel droit ce régime peut-il empêcher les étudiants de tenir une assemblée générale sur le campus ? Nous nous joignons à la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH ) qui a condamné avec force cette répression qualifiée de « barbare, primitive, infamante et sauvage «. Les responsables universitaires, s’ils veulent défendre leur dignité, leur honorabilité et montré qu’ils sont responsables des étudiants et attachés au respect de la franchise universitaire et des libertés publiques devront tous démissionner de leurs fonctions administratives pour protester car l’université est avant tout le Temple de la Raison et du Savoir. Et un tel temple est inviolable…en démocratie !!!

Cette répression sauvage et préventive s’apparente à la stratégie d’étouffer dans l’œuf toute tentative de révolte observée dans l’Allemagne nazie et les régimes communistes chinois et nord-coréen ! Elle est ici la goutte d’eau qui a débordé le vase car le peuple en a vraiment ras-le-bol !
Que devons-nous donc faire ?

Notre pays est en faillite et le régime est incapable de redresser la barre. Il a montré ses limites d’imagination positive et de créativité. Il a abandonné la souveraineté nationale dans les mains de la mafia internationale et il montre clairement que le sort de la majorité du peuple et de sa jeunesse n’est pas sa préoccupation. D’ailleurs, l’Usurpateur-Fraudeur n’est-il pas un président » hors sol « ? N’est-il pas souvent dans les » airs », entre deux avions ? Un média privé a dit qu’il avait passé 4 mois en 2016 à l’extérieur du pays. Les frais générés par ses nombreux voyages sont colossaux et ils auraient pu servir à construire une grande université ou une dizaine de lycées ou un millier d’écoles primaires ou encore des dizaines d’hôpitaux, de maternités et de marchés. N’est-ce pas ?

Continuer à laisser sévir ce régime cinquantenaire malveillant, prédateur et mafieux ne fera qu’aggraver la situation et celle-ci ne peut aller que de mal en pis accentuant davantage la misère et la souffrance du peuple et le retard du Togo. Ceux d’entre nous qui disent qu’il faudrait encore laisser une dernière chance à ce régime pour lui permettre de faire des réformes –non faites en 12 ans de pouvoir - font preuve d’amateurisme, d’impuissance et d’immobilisme, voire de complaisance.

Nous n’avons pas de pays B. Nous sommes au bord de la falaise, au bord du précipice. Nous voulons revivifier et reconstruire notre pays qui se meurt et améliorer nos conditions de vie actuelles. Nous ne voulons pas, à cause de nos turpitudes actuelles et passées, que les générations futures naissent esclaves et qu’on exige d’elles le remboursement de nos dettes, des dettes du régime RPT/UNIR.

Nous pensons qu’il faut absolument mettre fin à ce régime archaïque, anachronique et diabolique le plus tôt possible d’une manière ou d’une autre soit en exigeant la démission de Faure Gnassingbé, soit en provoquant son dégagement par la force du peuple étant donné que lui-même, expert en fraudes électorales, a discrédité la voie des urnes et qu’il a transformé le Parlement en une simple chambre d’enregistrement. Nous devons exiger dès maintenant le retour à la 4ème constitution qui fut massivement adoptée à plus de 97% par référendum le 27 septembre 1992, seule capable de garantir l’alternance, fille de la liberté ! Exigeons ensemble la primauté de la raison sur la force et l’alternance sur la confiscation du pouvoir ! Ainsi nous rétablirons dans notre pays la démocratie et l’Etat de droit ! Exigeons ensemble la libération immédiate et inconditionnelle de Satchivi Folly, le président de LTDE, et de tous les autres étudiants arrêtés et la libération de tous les détenus politiques ! Exigeons également la restitution au gouvernement burkinabè de la tête du président Thomas SANKARA, assassiné le 15 octobre 1987, que le colonel Yark Damehane et compagnie ont rapportée à Pya à Gnassingbé Eyadéma.

Le pouvoir appartient au peuple ! Il n’y a rien qui soit plus démocratique que la rue où se rencontrent les forces vives de la nation. La légitimité et la liberté résident là aussi ! Ce qui veut dire en clair que, si le peuple a perdu le pouvoir, il pourra et devra légitimement le retrouver dans la rue lorsque les autres voies sont obstruées. Quiconque vous tient le langage contraire est un partisan de l’ordre à abattre, du système à abattre. Retenons bien cela !
Chers compatriotes ! Aujourd’hui la sonnerie aux morts, la sonnerie aux martyrs de Pya-Hodo, a renvoyé en écho cette réponse à notre questionnement : » Résistance maintenant ! Luttons sans défaillance jusqu’à la victoire totale ! La Joie approche ! »

DEBOUT LE TOGO ! PATRIOTES et CITOYENS ! Sans crainte et sans peur mais avec détermination, mettons nos pas dans les pas de ceux qui ont parcouru le chemin avant nous et qui sont tombés au champ d’honneur !...
« Ma route est pavée d’embûches et d’épreuves. Elle est colorée par le sang et les larmes de ceux qui ont marché avant moi….Ceci est pour le bien de cette terre appelée la Chine, que nous parcourons à travers le calvaire. Le nôtre est un chemin qui mène à la gloire et à la justice ». Ainsi s’est exprimé Gao Zhisheng avocat chinois des droits de l’homme, persécuté. Il est nominé prix Nobel de la Paix et il incarne la conscience de la Chine Nouvelle.

Oui, depuis un demi-siècle c’est le même chemin que nous parcourons au Togo. Oui, aujourd’hui nous sommes d’innombrables PATRIOTES, remplis d’espoir, à marcher ensemble pour la libération et le renouveau de notre patrie, car dans cette longue nuit que nous traversons, nous savons maintenant que nous sommes dans la dernière ligne droite. Nous voyons déjà l’aube poindre à l’horizon et l’étoile de la liberté scintiller de mille éclats. La Joie approche !

Chers compatriotes ! Voilà l’action que nos Martyrs et nos Aïeux attendent de nous ! Nous en sommes honorés. Cette action historique de libération nationale est une action collective, altruiste, bienveillante visant à libérer notre patrie, le Togo, qui deviendra plus tard, grâce à nos efforts incessants, à nos énergies libérées, à notre esprit entrepreneurial, à l’élévation sublime de notre moralité et au génie du peuple « l’Or de l’humanité «. C’est une œuvre divine pour le bien de tous qui s‘oppose au régime égoïste, dictatorial, démoniaque et satanique RPT/UNIR qui n’est qu’un épouvantail illusoire.

Alors, l’opposition au ventre mou et à l’estomac élastique que nous avons connue jusqu’à présent doit faire place à la Résistance aux pieds intrépides, fermes et vifs, aux reins solides et à la volonté de diamant !
Alors, la servitude volontaire et collaborationniste doit céder le pas à l’Insoumission généralisée, revendicative et à la Désobéissance civile permanente jusqu’à la victoire.

Chaque forme de lutte a ses règles strictes; si elles ne sont pas respectées la victoire ne pourra être acquise.

Chers compatriotes ! Nous notons avec joie que depuis deux ans notre peuple s’éveille à la vérité, qu’il s’organise et que la grogne est retentissante dans toutes les villes et les autres localités du pays et même à Pya ! La pression sociale y augmente chaque jour davantage. Les partis et mouvements politiques se regroupent par affinité et rétablissent la confiance entre eux et aussi avec le peuple. Nous ne pouvons que nous en réjouir et vous encourager à aller fermement de l’avant. D’autres compatriotes ont également délivré leurs messages d’encouragement.
Les moments que nous allons vivre à partir de maintenant font partie de la dernière phase conduisant à la victoire, tant voulue et tant attendue. Si, par le passé, nous avions perdu beaucoup de batailles, ce qui est le plus important dans une guerre, c’est bien sûr, la dernière bataille ! Et la Nation compte beaucoup sur toutes ses filles et sur tous ses fils pour gagner cette ultime bataille ! Que chaque compatriote, engagé dans le processus de libération, prenne ses responsabilités pour donner le meilleur de lui-même et assurer la victoire !

A cette étape de notre lutte de libération nationale, il nous paraît indispensable qu’il y ait la création d’une sorte de Conseil National de la Résistance pour coordonner les différentes et nombreuses actions à mener. Ce Conseil National pourrait aussi élaborer les grandes lignes de la Période Transitoire et ouvrir ainsi dans notre pays une nouvelle ère, une ère de réconciliation nationale, de paix, de justice, de bienveillance, de développement et de progrès conduisant à la création et à la construction de la Nouvelle Société Togolaise.

L’univers nous regarde ! Soyons à la hauteur de cette tâche historique qui nous incombe! Prenons notre destin en main ! Libérons la Patrie en sauvant le Togo des Ténèbres !

Gloire éternelle à nos Martyrs !
Vive la République !
Vive le Togo Libre !

ABLODE !
Votre Frère et Citoyen ATI

L'AUTEUR
Votre Frère et Citoyen ATI
.


Autres titres

Togo bè en images 
Togo michaëlle jean : 'rien ne se résout dans le sang versé' 
Togo agoè en images 
Plus de nouvelles



 3   Jsemuha | Mercredi, 19 Juillet 2017  - 1:29
  Merci pour cet article. Très bon rappel de vaillants actes patriotiques que les jeunes d'aujourd'hui doivent connaître. L'indépendance du Togo n'est pas tombée du ciel et beaucoup de ceux qui ont été au pouvoir ne savent pas ce que la lutte a coûte et leurs avatars vivent dans l'arrogance.Le Togo vit dans la nuit noire. La lutte continue.

 2   Pya | Jeudi, 13 Juillet 2017  - 8:14
  Vastes foutaises !

Docteur ci ! Docteur là !

Au Togo, tous les affublés du titre de "docteur" de merde, ou s'étant autoproclamés de ce "titre" se croient autoriser à nous servir de prétentieuses salades.

 1   GNAROU | Jeudi, 6 Juillet 2017  - 4:56
  Toujours la meme litanie !


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com