Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Revue de presse du 19 juin 2017


presse- presse togolaise

iciLome | | 1 Commentaires |Imprimer Lu : 2300 fois

La crise à l’Université de Lomé est la principale question traitée par les journaux parus ce matin et qui sont parvenus à notre Rédaction.

Le quotidien LIBERTE titre : Université de Lomé : Au cœur des trois jours de terreur ». Dans le papier, il est écrit qu’alors que les étudiants tenaient une Assemblée générale, ils ont été réprimés, ce qui a été crée sur le campus des échauffourées les 14, 15 et 16 juin derniers.

« Bilan, des blessés dans les rangs des étudiants et l’arrestation de quelques-uns, dont deux leaders des droits des étudiants (nuitamment déférés à la prison civile de Lomé) parmi lesquels Foly Satchivi, président de la Ligue togolaise des droits des étudiants (LTDE). Pour exiger leur libération, les mouvements ont continué les jours suivants » pendant lesquels « on a assisté au campus universitaire de Lomé et à ses alentours, à des scènes de Far West où les étudiants se sont débattus à coup de pierres face aux tirs de grandes lacrymogènes et balles en caoutchouc », précise le journal.

Le même journal pointe du doigt la brutalité des forces de l’ordre. En effet, insiste-t-il, elles « ont fait montre d’une violence inouïe, rossant sans scrupule et sans distinction les étudiants. Les images et témoignages font froid dans le dos. Le plus aberrant pour les étudiants reste la posture du président de l’Université de Lomé qui n’a pas su prendre de la hauteur, mais a plutôt contribué à l’enlisement de cette nouvelle crise qui secoue le monde estudiantin ».

Et la parution de rappeler que « l’année universitaire 2016-2017 n’a pas échappé au cycle infernal d’AG-répression-emprisonnement-négociations-non-respect des accords-AG ».

Le CORRECTEUR rajoute : « Répression sauvage et barbare des mouvements des étudiants de Lomé : Le président Professeur de droit Kokoroko opte pour l’embrasement ». « C’est inhumain et ignoble, ce qui s’est passé la semaine dernière dans l’enceinte de la plus grande école d’où sortiront les futures autorités. L’horreur et la méchanceté humaine s’y sont donné rendez-vous avec certainement la bénédiction de ceux qui ont la responsabilité de sa gestion ».

Si cet organe rappelle que le procès des étudiants arrêtés et déférés a lieu aujourd’hui, il précise que « L’on attend de voir jusqu’où iront ceux qui jusqu’à preuve du contraire, ont fait appel à la barbarie de la police nationale ». Et d’ajouter qu’ « Apparemment, les gens ont oublié dans ce pays que c’est un procès des étudiants le 05 octobre 1990 dans les mêmes conditions qui a fait basculer ce pays ».

Sur le plan politique, COURRIER de la REPUBLIQUE titre : « Constat des 12 ans de règne : Faure si loin de son peuple simplement ». Après avoir fait son développement, l’auteur du chef-d’œuvre s’interroge : « Faure après 12 ans passé dans sa tour d’ivoire pourra-t-il inverser les supputations qui ont cours sur sa personne ? ». Toutefois, il nuance : « En tout cas, on dit souvent qu’il n’est jamais trop tard pour mieux faire ».

Le Correcteur dans un autre article est revenu sur le braquage des officiers togolais en Afrique du Sud avec le titre : « Un conflit d’intérêts entre Français et Sud-Africains avancé/Le Colonel Ouro-Bang’na à peine convalescent encore en mission depuis hier ».

A.H.



Autres titres

Togo revue de presse du 18 août 2017 
Togo revue de presse du 16 août 2017 
Togo revue de presse du 14 août 2017 
Plus de nouvelles




 1   Maximus Adolphus DJITRI | Lundi, 19 Juin 2017  - 15:23
  Ceux qui au Togo ont fait et continuent d'operer ou de soutenir un decoupage electoral et municipal raciste, nazis et tribaliste qui marginalise la voix electoral de certains togolais du Sud qu ils detestent mais aiment bien jouir de leurs terres et des matieres minieres qui s y trouvent.

Dans quel pays un citoyen de la Kozah peut il valoir 1000 ou 10.000 citoyens de VO en matiere de voix electoral?

Est ce que c est pour semer la division et tribalisme que vous avez tuer Sylvanus Olympio en l accusant de tous les maux de cette terre?

Ds un pays respectable laic, egalitaire et vraiment democratique on neut pas minimiser sciemment par des calculs politiques malseins les voix des habitants de la region la plus scolarisee et veritable poumon economique du pays par rapport aux voix d autres citoyens de ce mm pays n ayant meme pas la meme envergure economique et sociale.

Ca s appelle du tribalisme, du nazisme, du racisme et de la discrminitation entre les citoyens d'un meme pays.

A bas la Prefecture dAgoe Nyive et a bas le decoupage electoral tribaliste et regionaliste.

Le citoyen togolais de Pya Hodo ne vaut pas plus ou ne produit pas plus que le citoyen togolais de Lome.

Les facteurs distance ou taux d' habitation ne justifient pas les calculs malseins que font les certaines elites NAZIS de la tribu K et leurs malins genies afin de minimiser les voix de nos compatriotes de la region meridionale ( region la plus peuplee; la plus riche; la plus scolarisee et veritable poumon economique du pays) dans les echeances electorales passees et a venir au Togo.

Moi je peux ajouter un autre facteur: le poids economique.

Combien de ressources minieres ou douanieres tire ton de ces regions arides ou le decoupage inique multiplie les voix des habitants d'une maniere exponentielle par rapport aux habitants de la region meridionale, qui tout le monde sait est le poids ou veritable poumon economique du pays?


Arretez de semer la division et la discrimination ds ce pays sinon nous allons prendre les armes pour liberer nos parents et nos familles du joug de ce regime nazis, tribaliste et mafieux.


Si les elites nazis aussi bien civils que militaires de la Tribu K et allies ne se reprennent et continuent par traiter certains togolais comme des SOUS-HOMMES dans leur propre pays, nous predisons que leur chute sera plus brutale, plus spectaculaire et plus sanglante que celle des racistes et tribalistes Hutus du Rwanda.

LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS!!!!!!

ABLODEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE!!!!!!!!

Fait a Lome, le 19 Juin 2017
ATAC Togo
Alliance des Togolais pour l'Avenement du Changement
Le President,
Maximus Adolphus DJITRI


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| Les piscines tubulaires| | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com