Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Exclusif : Prof Komi Wolou, président du PSR dit tout sur les réformes et ce que les Togolais doivent faire face au dilatoire du régime de Faure Gnassingbé


politique

iciLome | | 63 Commentaires |Imprimer Lu : 3903 fois

« Lorsque la République est en danger, chacun doit se sentir concerné », a lancé Prof. Komi Wolou lors de la conférence de presse du CAP 2015 et du Groupe des 6 partis politiques. Un appel plein de sens que le président du Pacte Socialiste pour le Renouveau (PSR) a davantage décortiqué dans cet entretien qu’il a bien voulu accorder à notre Rédaction. Pour lui, la République, c’est un ensemble de valeurs qu’il faut travailler à ne pas perdre. Et lorsque certains responsables politiques, surtout ceux du pouvoir, versent dans des déclarations qui ne sont pas de nature à protéger ces valeurs, alors la République se retrouve en danger. Lisez plutôt !

icilome.com : Comment va le PSR ?

Prof Komi Wolou : Le PSR va bien pour autant qu’on puisse l’être. Etant donné que notre combat s’inscrit dans le cadre d’un bien-être du peuple, on ne peut pas être heureux tant que ce bien-être (l’amélioration des conditions de vie) du peuple n’est pas encore assuré. Donc, de ce point de vue, nous ne sommes pas très heureux, mais la lutte doit continuer. Et je crois que c’est du courage, c’est de la persévérance qu’on aboutit aux résultats escomptés. Le PSR continue ses activités et nous sommes persuadés que, tôt au tard, la victoire sera de notre côté.

Faure Gnassingbé à la tête de la CEDEAO, croyez-vous, comme le disent des observateurs, que c’est une manière pour ses pairs de l’amener à adhérer au protocole de l’institution relatif à la bonne gouvernance et à la limitation des mandats présidentiels ?

Il y a sur cette question, deux hypothèses possibles, deux lectures possibles. La première, c’est de dire qu’on peut remettre peut-être la clé de la maison au voleur. En se disant que, parce qu’on lui a remis la clé, on est sûr qu’il a l’obligation de conserver les choses. Puisque si vous constatez bien, relativement aux objectifs de la Cédéao, l’exigence de la promotion de la démocratie, les questions de réformes, je crois qu’au Togo, c’est l’un des mauvais élèves. Et celui qui en ait le premier responsable, c’est évidemment le chef de l’Etat. On ne doit pas se le cacher. Donc de ce point de vue, on pourrait dire que c’est comme si on confiait la clé de la maison au voleur.

Deuxième hypothèse, c’est qu’on pourrait être amené à déplorer le fait qu’on confie la tête de la Cédéao à quelqu’un qui ne respecte pas les principes même élaborés par la CEDEAO. Particulièrement sur ces questions de liberté, surtout de réformes institutionnelles et les principes démocratiques, etc.

J’aurais souhaité que la première hypothèse marche, pour que ce soit une façon de l’inviter à aller de l’avant. Mais connaissant le système togolais et connaissant le chef de l’Etat par rapport à ce qu’il nous a montré par le passé, j’avoue que moi je n’attends pas grand-chose de son passage à la tête de la Cédéao, relativement à l’évolution démocratique dans notre pays. Parce qu’il a eu à démontrer à plusieurs reprises que ce n’est pas l’intérêt de la nation qui le préoccupe. Il a eu à démontrer à plusieurs reprises que les réformes ne le concernent pas. Sauf, bien évidemment, si ces réformes se réalisent dans le sens que lui seul veut et qui l’arrange enfin de se maintenir perpétuellement au pouvoir. De ce point de vue, je dirai personnellement que je n’attends pas grand-chose de son passage à la tête de la Cédéao relativement à la situation de notre pays. Mais, je préfèrerai véritablement que les faits démentent ce que je dis et que ce soit dans l’intérêt du peuple.

Vous disiez jeudi dernier lors de la conférence de presse organisée par votre regroupement CAP 2015 avec le Groupe des 6 partis, que, je cite : « Lorsque la République est en danger, chacun doit se sentir concerné ». Expliquez-nous un peu ce que voulez dire par là.

La République, ce sont des valeurs, c’est une attitude, une façon de faire également. Dans la République, il y a l’égalité des citoyens, c’est une valeur fondamentale. L’accession au pouvoir aussi dans la République doit se faire selon certaines normes. Nous savons aussi qu’il y a le respect des principes démocratiques qui voudraient que la volonté du peuple soit respectée. Vous constaterez que tout ce que je viens de décrire, si nous prenons le cas du Togo, ça n’a pas du tout été respecté. Il n’y a pas lieu de mettre les gans. Parce que nous n’avons pas à nous tromper. Nous n’avons ni à faire l’éloge de qui que ce soit, ni à nous ériger en procureur contre qui que ce soit. Mais les faits sont-là, et ils parlent d’eux-mêmes. C’est pour dire que, pour que le Togo puisse bien marcher, les choses puissent être bien réalisées, les réformes sont nécessaires. Et ce n’est pas nous qui le disons. De nombreux rapports l’attestent. Regardez ce que nous avons traversé en 2005 avec des centaines de morts. Et il est convenu à un certain nombre de choses que doit pouvoir faire pour que le pays avance. Mais on ne l’a pas fait.

Lorsqu’on est dans une République, il faut que la loi soit respectée par tout le monde. Or, vous constatez au Togo qu’il y a des citoyens qui sont au-dessus de la loi. Et la loi n’est faite que pour certains citoyens. Il y a des exemples multiples qu’on peut donner. Je commence d’abord par le chef de l’Etat. Notre Constitution stipule que le chef de l’Etat, les membres du gouvernement, certains directeurs de services doivent déclarer leur bien. Lorsque c’est écrit comme ça dans une Constitution depuis 1992 et aujourd’hui nous en sommes en 2017, soit 25 ans si je ne me trompe pas, et que les gouvernants refusent de respecter une telle norme, c’est qu’il y a un problème. Pour la Cour des comptes prévue depuis 1992 par la Constitution, elle n’a été mise œuvre que 18 ans après et c’est une sorte de simulacre parce que jusqu’à ce jour, on se pose la question sur l’effectivement de son fonctionnement.

N’est-ce pas une Institution trompe-œil qu’on nous a mis à notre disposition. Lorsque vous les journalistes vous constatez, et régulièrement sur les médias on parle de détournements qui se font par les dirigeants et sur ce point rien n’est fait. Lorsque vous constatez que sur la base des recrutements dans les services, il y a des critères qui ne sont pas des critères objectifs. On en est à des discriminations fondées sur les considérations politiques et ethniques, cela voudrait dire que ce qui constitue le ciment, le pilier de notre vie en commun est en péril.

On dit qu’il faut faire des réformes politiques et institutionnelles. Parce que n’oublions pas que de ces réformes dépendent des réformes sociales. S’il y a une transparence dans les élections dans un pays, et qu’un gouvernement sait que s’il ne respecte pas ce peuple, lors des prochaines élections, il ne sera pas reconduit, alors il va gouverner très bien le pays. Je crois c’est le seul moyen que dispose le peuple pour se faire respecter. De ce fait, le pouvoir appartient au peuple. Mais quand vous déclinez tout ce schéma aujourd’hui, on constate que rien n’est respecté. Dans ces conditions, si ceux qui le constatent, murmurent dans leur coin, refusent d’agir, bien évidemment il y a problème. Donc, tout ce que je viens de décrire montre que la République est en danger. Cela voudrait dire que la Justice ne fonctionne pas comme cela se doit. On peut mettre en prison qui on veut, comme on veut et comment en on veut. Il y a des exemples qui l’attestent. Cela voudrait dire que nous ne sommes pas en sécurité. Et si les citoyens ne sont pas en sécurité, et s’il y a des citoyens au-dessus de la loi et que la loi n’est faite que pour certains citoyens, le développement harmonieux même du peuple est hypothéqué. Je crois que c’est à cette situation que nous sommes arrivés au Togo. C’est pour cela je dis que tout le monde doit se sentir concerner.

Lors de cette conférence de presse, j’ai interpellé également les députés de l’Unir en disant que ce n’est pas une question d’appartenance à un parti politique ou non. Ce sont des valeurs qui doivent être considérées comme sacrées pour nous. Et dans cette condition, peu importe que j’appartiens à tel parti politique ou à tel autre parti politique. Imaginer un seul instant que nous prenions la France et que la loi impose la déclaration des biens du Président de la République, et que le président de la République ne le fasse pas. Pensez-vous que les députés de la majorité présidentielle se tairaient sur cette question ? Non, parce qu’ils vont se dire que ce sont des principes qui sont au-dessus même du président de la République, ce sont les fondements de la République. Par conséquent, même si vous êtes le président de mon parti politique, même si vous êtes le secrétaire national de mon parti politique, sur certaines questions on ne transige pas, parce que c’est notre avenir en commun qui est en jeu. Et pour cette raison, chacun doit le comprendre.

Ceux qui se disent aujourd’hui peut-être apolitiques, et qui ne veulent pas agir, et qui restent chez eux en disant ça ne me concerne pas, tôt ou tard ça va les concerner. Parce que ce que nous faisons, nous ne le faisons pour personne. Nous le faisons pour la nation. Et quand je dis le peuple ou la nation, cela veut dire que je peux mourir, ceux qui sont les acteurs politiques peuvent mourir, mais le peuple ne va pas mourir. Et dans ce peuple nous avons les générations actuelles, les générations à venir. Ces réformes que les uns et les autres refusent de faire, les conséquences malheureuses auxquelles conduisent ces situations, si ce ne sont pas eux qui les vivront directement, leurs descendances les vivront. C’est justement pour ces raisons que nous devons nous dire que nous avons quelque chose qui nous dépasse. En ce sens qu’il y a ces valeurs, il y a le peuple togolais, il y a la nation qui dépassent nos personnes. Par conséquent, agissons dans l’intérêt de cette nation et aujourd’hui et pour les générations à venir, et je crois de ce point de vue que chacun doit se sentir concerner. Ceux qui ne se sentent pas concerner, en réalité, c’est une erreur de leur part. Ils ont failli à leur devoir….


Dans une émission sur une radio de la place, le président du groupe parlementaire UNIR, Christophe Tchao soutient le président de l’Assemblée nationale en déclarant l’ajournement de la proposition de loi de l’ANC et de l’ADDI. Votre réaction par rapport à cette déclaration.

C’est une sorte d’amertume d’autant plus que ceux qui font de telle déclaration, nous les connaissons personnellement. Pour nous, c’est une déception profonde, il faut pouvoir s’inscrire dans son temps et lorsque les gens pensent qu’on doit faire les réformes et désigner nommément le chef de l’Etat actuel dans le cadre de ces réformes. On dit que la loi est impersonnelle, si la loi est impersonnelle, que la loi soit faite et qu’elle soit interprétée. Si les gens veulent qu’on mette une clause spécifique concernant le chef de l’Etat actuellement, c’est là où, la loi n’est plus impersonnelle. Et je n’ai pas besoin d’épiloguer sur le sujet parce qu’ils savent ce qu’ils sont en train de faire. Ils savent qu’ils sont en train de narguer le peuple. Au fond d’eux-mêmes, ils savent qu’ils sont au service de quelqu’un. Ils savent qu’ils le font dans leur intérêt personnel et non dans celui du peuple togolais. Ils savent que la solution qu’ils préconisent n’est pas la meilleure, n’est pas la bonne pour le peuple togolais.

Dans cette condition, je n’ai pas besoin de raisonner plus longtemps pour essayer d’argumenter. Seulement, je veux dire que chacun d’entre nous répondra de ce qu’il a fait devant l’histoire. Ce ne serait pas une responsabilité juridique, mais il y a une responsabilité morale. Il faudrait que lorsque je fais le bilan de ce qu’a été ma vie sur cette terre, que je puisse avoir une conscience tranquille. L’histoire montre que lorsqu’on se met au service des causes personnelles avec zèle, on finit par perdre. Dans cette condition, j’en appelle à la responsabilité des uns et des autres, il n’y a pas lieu de narguer un peuple. Parce que nous passerons, eux-aussi passeront, mais le peuple demeurera et ce que nous avons pu faire, ce que nous avons pu dire reste et restera.

A quoi doit-on s’attendre après cette conférence de presse ?

Dans le cadre de cette conférence de presse, nous avons dit que sur plusieurs points, il y a une sorte de consensus qui a été déjà réalisé et sur ces points, il faut que les réformes passent sans attendre. Sur d’autres points, certainement, il faudrait approfondir les discussions et nous avons dit que nous en appelons au dialogue. Pourquoi ? Parce qu’il faut voir que la situation que nous vivons aujourd’hui est en relation avec les évènements de 2005. Et c’est cet accord de 2006 qui a permis de dire qu’on doit faire les réformes pour éviter la répétition de cette situation. Ce qu’on pourrait appeler les garantis de non répétition. Dans ce document, il était question de dialogue, un dialogue franc. Pour voter une loi, on n’a pas forcément besoin d’un dialogue. Mais lorsqu’il s’agit des principes fondamentaux, il s’agit d’une Constitution, bien évidement dans cette condition, c’est quelque chose de plus sacré. Et cette démarche de dialogue de bonne foi, on ne doit pas se dire qu’on est en position de faiblesse et que les réformes se feront selon notre bon vouloir. C’est ce qui semble se faire actuellement et je peux me demander un seul instant, UNIR qui dit qu’on fera les réformes à condition que le chef de l’Etat se représente.

A cause d’une seule personne, ils acceptent bloquer tout le système d’autant plus qu’on ne leur demande pas de mettre dans le document qu’il ne se présentera pas. Si c’est ce qu’on demandait, on dirait qu’il ait une certaine intelligente, personne n’a demandé cela. Faisons la loi telle qu’elle est, sans viser personne. Et le reste fera l’objet d’une interprétation éventuellement. Ce n’est pas un parti politique d’interpréter cette loi. S’ils veulent qu’on l’inscrive comme cela, qu’ils fassent l’amendement. Qu’ils formulent, qu’ils disent voici ce que nous voulons. Et qu’ils le fassent en leur âme et conscience. La situation actuelle, c’est qu’ils sont en train de narguer l’opposition. Vous savez que cela peut se faire pour un temps et cela peut se faire pour une partie du peuple. Mais ma conviction profonde est que tout cela est éphémère. Cela ne peut être que pour un temps. Ca va finir et prions le Seigneur que chacun ait une longue vie pour pouvoir voir comme cela va finir. Cela vaut également pour eux aussi. Qu’ils voient comment on aurait pu diriger notre pays, comment on peut se mettre au service du pays et ce qu’est la gouvernance d’un pays.

On remarque depuis un certain temps, et c’est un constat partagé par tous, une démobilisation au niveau de la population. Comment allez-vous y prendre pour réveiller ces populations et provoquer en elles cette envie de se lever pour défendre leurs droits ?

Oui, ce que vous dites n’est pas faut, il y a une démobilisation au niveau du peuple. Et je crois que le travail que ne nous faisons en nous mettant assemble, c’est déjà un pas. Et parce que les gens pensent que nos actions sont divergentes et par ricochet on n’agit pas ensemble. Je crois qu’on a obtenu 11 partis politiques ensemble et aujourd’hui nous nous disons que ce n’est pas un groupe fermé. Tout le monde peut retrouver sa place dans le cadre de cette formation et moi je dirais que même si les gens venant du pouvoir voulais s’associer individuellement à ce mouvement, il doit être accueilli à bras ouvert dans le cadre de ses activités. Nous n’avons pas d’autres moyens que de continuer à parler à ce peuple. La pédagogie voudrait qu’on répète ce qui a été dit, ce qui doit se faire ; tout en tirant des leçons du passé, éviter des erreurs commis par le passé. Il y a eu des coalitions qui ont été faites et ont fini à queue de poisson. Et ce n’est pas le fait qu’on se sépare qui soit grave. C’est surtout le fait qu’en se séparant, on se dit des choses, parfois très graves et qui sont de nature à démobiliser et je crois qu’aujourd’hui, nous sommes dans une logique qui n’est forcément dans une logique électorale, mais obtenir des réformes dans l’intérêt des Togolais. Sur la base de cette logique, on espère que d’autres viendront rejoindre le mouvement. On peut espérer travailler et aboutir à ces réformes qui ne sont pas faites contre qui que ce soit, mais dans l’intérêt du peuple togolais….

Au PSR, comment comptez-vous mobiliser le peuple pour qu’il sorte enfin de son long sommeil ?

Vous savez, les propos que nous sommes en train de tenir actuellement avec vous, je crois que grâce à vous, cela fait partir des actions que nous menons. Les sensibilisations que nous faisons, les réunions que nous faisons avec nos militants, les interviews que nous donnons, ce sont des messages que nous donnons. Il y a aussi les sensibilisations de proximité que nous faisons pour que les gens comprennent que ce n’est pas une affaire d’une personne. Rappelez-vous, la dernière fois je le disais, dans d’autres pays, parce qu’il y a des problèmes, mêmes les religieux sortent dans la rue. C’est pour dire qu’il y a des problèmes qui transcendent des considérations politiques, des considérations religieuses, sociales. Donc, c’est simplement le citoyen qui agit. Cela interpelle tout le monde et je crois que c’est ce que nous devons faire et le faire sans violence. Et le faire peut-être dans un esprit de construction et non dans celui de démolition de sorte que les choses puissent se faire et c’est sur la base de cette conviction que nous partageons au sein du PSR. Vous savez, ce n’est pas le nombre des individus qui détermine la qualité de leur réflexion, et je sais que ce que je viens de dire ; ce sont des valeurs fondamentalement partagées au sein du PSR. Et ce n’est pas pour rien que dans nos propos, dans nos conférences, nous insistons sur les valeurs, parce que tout ce qui se fait sans valeur, cela ne peut pas être une construction durable. Et ces valeurs ne sont en quelque sorte importées comme le diront certains. Nos lois recèlent d’un certain nombre de valeurs.

Je le disais souvent, aucune famille ne tolère le vol. Même un père qui vole dira à son enfant de ne pas voler. Mais quelle différence y a-t-il entre aller voler des poules dans un poulailler de quelqu’un et faire des détournements des fonds de l’Etat ? On pourrait bien applaudir celui-là qui a détourné des fonds alors que celui qui a volé peut-être une moto est traité avec une certaine violence. Mais le détournement aussi, dans une certaine mesure, est un vol. Aujourd’hui, nous avons bafoué toutes ses valeurs. Et je ne crois pas aussi que la politique soit amorale. La politique exige une certaine morale et les gens pensent parce que nous avons la force, parce nous nous sommes au pouvoir, nous pouvons nous permettre tout. Et ceux qui sont en face de nous ne pourrons rien contre nous. Non. Ce n’est pas cela la politique. La politique, c’est de chercher le bien-être, le mieux-être d’une plus grande majorité et lorsque votre conscience vous dites que vous n’êtes pas dans cette voie, il faut savoir arrêter. Je crois que le PSR fait son travail de sensibilisation et de formation et d’éducation et, tôt ou tard, cela aboutira.

Comment préparez-vous les prochaines législatives au niveau du PSR ?

Vous s’avez il n’y a pas une période donnée pour les préparations. Tout ce que nous faisons tous les jours, nos descentes sur le terrain, des réunions. Bien évidement, le PSR est un parti qui a des moyens extrêmement limités. Nous pouvons dire qu’aujourd’hui nous sommes dans le cadre d’une coalition en attendant que nous puissions définir ensemble l’action que nous mènerons, en tout cas, comment les choses seront reparties, nous faisons ce travail de terrain et nous ciblons des zones qui peuvent être considérer comme pour nous des zones prioritaires, où nous aurons forcement des candidats, où il faut intensifier nos actions. Quand on a des moyens limités, il faut éviter de s’éparpiller sur l’assemble du territoire. En attendant certainement que nous ayons des moyens beaucoup plus importants, nous avons identifié des zones où nous commençons le travail, nous avons des structures locales et le moment venu nous allons les finaliser et nous espérons que jusque-là, les réformes dignes de ce nom se feront.

Un mot de la fin ?

C’est véritablement un mot d’espoir, et moi je le répète toujours, si j’avais perdu tout espoir je n’agirai pas. Et je demande au peuple togolais de ne pas perdre espoir, parce que quand on perd l’espoir, on abandonne alors que nous n’avons pas le droit d’abandonné. Je sais que les choses changeront et je ne peux pas le dire avec certitude quand est-ce que cela changera mais l’histoire nous enseigne que tout ce qui existe a perd son contraire et que les choses avanceront. Mais pour que cela soit ainsi, il faudrait que nous tous nous sentons tous concerner. Il faut reconnaitre que sur beaucoup de chose, les togolais ne se sentent pas concerner. Nous les choses changeront mais personne ne viendra changer cela à notre place. Il faut que chacun d’entre nous se sente concerner et que nous nous mettions au travail et je suis persuadé que cela changera plus vite qu’on l’imaginait. Donc courage, persévérance et espoir.

Merci Professeur Komi Wolou

C’est moi qui vous remercie


Réalisée par I.K/AKG



Autres titres

Togo aimé gogué: ça m'embête qu'on arrive pas à trouver un consensus sur ce projet de loi 
Togo le point de kodjo epou : objectif 2020: tous les compteurs à zéro 
Togo g20 sans le président en exercice de la cedeao : quelle leçon pour faure gnassingbé? 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle


 

 63   Emefa | Dimanche, 18 Juin 2017  - 15:5
  Réponse à 62-jjk
  Pouvez-vous imaginer que jjk est étudiant de 3eme Année informatique à l'institut Fabienne. il a eu son BAC passable en 2014 au lycée Protestant de Kpalimé.
C'est pour vous dire qu'un qui copie l'idée exacte de JP Fabre sans aucune réflexion de lui-même.
Hihihihi you' all been tracking on this site that you don't know
The technology shows up your name, locations, PC ID# etc ....
Sorry that we know all of you

Emefa

 62   jjk | Dimanche, 18 Juin 2017  - 12:33
  Réponse à 50-josué
  quel qu un qui parts a l hôtel ibis ne dit pas car on peut pas vérifier
tu est idiot je n ai pas de cameras pour vérifier si c est vrais ou faux
tu est singlé

 61   jjk | Dimanche, 18 Juin 2017  - 12:1
  Réponse à 58-Chinalawson
  comme tes coéquipier n ont d argent pour continuer c est toi qui es venus maintenant

 60   jjk | Dimanche, 18 Juin 2017  - 12:0
  Réponse à 58-Chinalawson
  Eyadema vous appris le cadeau et c es incarner dans vos mémoires
un homme qui aime cadeau ne vaut rien

 59   jjk | Dimanche, 18 Juin 2017  - 11:57
  Réponse à 52-Emile
  le jour que je devient président du Togo je ferais
1 tt ceux qui soutenait U N I R je vais faire creuse un grand trou vous jeter dedans
2 je vais mettre en prison tt les dignitaire du régime U N I R
je dirais a mon ministre de justice de juger Ingrid AWADE et con cors pour avoir incendier les 02 grands marchés du Togo
3 je vais mettre dans tous les hôpitaux des scanner pour que si vos parents viennent pour se soigner qu ils soit comptent
4 je fais faire augmenter le smig a 75 000 cfa comme cela vous qui soutenner ce régime vos parents ai un bon pouvoir d achat
5 je vais construire des écoles en dur dans tt les coin les plus reculer du Togo il y aura plus d école sous paillote




 58   Chinalawson | Dimanche, 18 Juin 2017  - 11:57
  Réponse à 57-jjk
  Utilise l'internet pour te former. Pour te cultiver....
Nous on ne paye pas les unités. C'est ouvert waaaaaaaa....24/24 !
Tu vois ce que je veux dire ?

 57   jjk | Dimanche, 18 Juin 2017  - 11:49
  Réponse à 46-jjk ânevi
  il faut etre bette et idiot de cautionner un chef d etat qui veut s éterniser au pouvoir nous sommes au 21 eme siècle regarde au tour de nous c est quel chef d état qui a encore cette idée

 56   jjk | Dimanche, 18 Juin 2017  - 11:37
  Réponse à 46-jjk ânevi
  il faut etre bette et idiot de cautionner un chef d etat qui veut s éterniser au pouvoir nous sommes au 21 eme siècle regarde au tour de nous c est quel chef d état qui a encore cette idée

 55   jjk | Dimanche, 18 Juin 2017  - 11:34
  Réponse à 52-Emile
  les opposants ne sont pas fait pour être heureux ohhhh mon Dieu
c est Faure qui es heureux
Fabre t a dit qu il es heureux?

 54   jjk | Dimanche, 18 Juin 2017  - 11:32
  Réponse à 46-jjk ânevi
  tu sais combien de châteaux Faure a en France et tous les Togolais croupissent dans la misère?
il a tuer 1500 Togolais en 2015
il a incendier les 02 grands marchés du Togo
il n a pas de femme légitime
le Togo n a pas de 1 ere dame regarde tt les chefs d états de l Afrique de l oust tu na pas honte?

 53   jjk | Dimanche, 18 Juin 2017  - 11:29
  Réponse à 46-jjk ânevi
  que c est ce que Faure fait actuelement

 52   Emile | Dimanche, 18 Juin 2017  - 11:19
  Réponse à 41-jjk
  jjk , tu connais un opposant heureux au Togo ? Tu serais heureux au su de tous ! Ils sont tous des clochards , ces opposants, en train de quémander de l'argent à tout va ! Va te soigner mon gard !
Bon dimanche quand même , clochard !

 51   jjk | Dimanche, 18 Juin 2017  - 11:18
  Réponse à 33-Emefa
  tu es top bette tu dis d aller au referendum
en comptent les voix du referendum qui vont faire venir les militaire pour stopper le décomptages des voix
il y a quelques Togolais ont de mémoire courte tu a oublier déjà ce qui s es passer a le C E N I
C est Dieu qui sauvera le Togo

 50   josué | Dimanche, 18 Juin 2017  - 11:14
  Réponse à 47-jjk
  jjk, bon dimanche, moi je vais avec ma femme à l'hôtel IBIS tout à l'heure, où un bon buffet sera servi ! Ce n'est pas cher, c'est 11.000 F ou 13 .000 F par personne, boissons non comprises!
Yako , jjk , de rester le ventre vide, un dimanche , à ânonner sur Fabre et FAURE !
A la semaine prochaine !
Mais, si tu as un peu de sous, viens à l'hôtel IBIS ce midi : on peut se dire bonjour. Demande à l'alentour qui est JOSUÉ... mais je ne te paie rien hein ? Demande à FABRE de te donne les sous du buffet !

 49   jjk | Dimanche, 18 Juin 2017  - 11:13
  Réponse à 44-Josué
  remarque bien je peux rester a envoyer des messages jusqu au soir et toi tu quittera bientôt quand tes 200 frs vont finir
au lieu de chercher un avenir meilleur vous êtes a critiquer les opposants qui veulent vous rendre heureux

 48   jjk | Dimanche, 18 Juin 2017  - 11:8
  Réponse à 46-jjk ânevi
  tu es maudit a jamais au moin je peux avoir le prix pour une clé a 26 000 frs pour la connexion et toi pauvre type

 47   jjk | Dimanche, 18 Juin 2017  - 11:6
  Réponse à 44-Josué
  je sais que la ou tu tu veux que après Faure son fils te gouverne
je le sais et tu n ai pas le seul a vouloir ça
la malediction

 46   jjk ânevi | Dimanche, 18 Juin 2017  - 11:6
  Réponse à 41-jjk
  jjk, tu es le fils d'un âne et comment tu peux être le fils d'un Président ?
Tu es vraiment bête comme le derrière d'un âne ! M6emem si tu laves la voiture de FABRE, il ne te donneras même pas 1 franc! C'est un fichu libanais qui a eu 500 millions de FAURE, et qui n'a pas donné mêmem pas 1 franc à qui que ce soit, même aux zémidjans qui vont l'accueillir à l'aéroport ! Un vrai imbécile ce jjk !

 45   jjk | Dimanche, 18 Juin 2017  - 11:4
  je me demande si tous ceux qui critique Fabre aujourd’hui hui de dire exactement ce que ce Monsieur a fait
je ne les comprends pas
depuis que je voyage j ai jamais vu des gens critiquer un opposant qui cherche l alternance dans son pays c est la première fois au monde et c est au Togo que je vois cet attitude
un jour j étais avec sénégalais et je lui ai dis qu au Togo bientôt 30 ans qu on a organisé les élections locales
il a crier et me demande si nous sommes des gens normaux
le Togo es le seul pays de l Afrique de l Ouest qu il y a d élection a 02 tours
mais pourtant il y a des Togolais qui veulent pas ça

 44   Josué | Dimanche, 18 Juin 2017  - 10:59
  Réponse à 41-jjk
  jjk, tu as trouvé un peu de Véhi à manger ce matin ou tu as encore le ventre vide ? adjapoe looo

 43   Josué | Dimanche, 18 Juin 2017  - 10:57
  Réponse à 37-fabre ânevi
  A l'ignare et crétin jjk et au farceur FABRE Jean-Pierre : le seul Accord qui peut être au-dessus de la Constitution d'un pays est un accord entre deux ETATS souverains, qui viennent de sortir d'une guerre, et où le perdant signe un accord de cessation des hostilités , avec l'acceptation de toutes les clauses imposées par le pays vainqueur !
Exemple : après les deux bombes atomiques larguées par les américains sur HIROSHIMA et NAGAZAKI, le Japon capitule et c'est l'empereur du Japon en personne, qui signe , avec l'Amérique, qui l'a vaincu militairement, un accord de cessation de la guerre ! Cet accord a balayé toutes les disposition de la Constitution du Japon d'alors , avant son entrée en guerre !
Vous avez compris , messieurs les farceurs ?
Et toi, Fabre, tu n'as pas signé l'APG ! C'est l'UFC de Gilchrist OLYMPIO qui l'a signé, sous la plume du regretté ARMERDING (encore un métisse d'origine douteuse ) ! Alors basta !
jjk, c'est toi qui n'a rien à manger ! Moi je suis multi millionnaire et je n'ai jamais approché le régime! Je possède au moins 10 fois les 500 millions que ton minable FABRE a quémandé à genoux chez FAURE! Travaille tchalé ,au lieu de perdre ton temps sur ce site! Fabre et Faure se moquent de toi comme de leurs pet matinal ! Azui yeyino !

 42   jjk | Dimanche, 18 Juin 2017  - 10:54
  Réponse à 34-Jonhatant
  Ou vos parents étaient l orque Eyadema a dirigé le Togo pendant 38 ans?
et Faure il y a bientôt 13 ans
des peureux

 41   jjk | Dimanche, 18 Juin 2017  - 10:51
  Réponse à 37-fabre ânevi
  toi et moi nous n avons même pas de quoi a mangé mais Faurte et Fabre en n ont
le problème c est que toi tu es aigri et moi non
si tu était un enfant d Eyadema je sais tu ne serais aussi pauvre que ça
moi je demande a Dieu pourquoi je n ai pas été un enfant d un Président ?
je cherche a laver le véhicule de Fabre pour avoir au moin a manger
au lieu d être aigri

 40   jjk | Dimanche, 18 Juin 2017  - 10:45
  Réponse à 35-jjk ânevi
  Partout au monde l ors qu un régime tire vers sa fin il toujours des idiot qui tente de le soutenir
que vous le voulez ou pas la fin du régime c est bientôt
ta maman na même pas mangé hier nuit mais tu soutient des gens qui ont voler les biens de ta maman

 39   jjk | Dimanche, 18 Juin 2017  - 10:40
  Réponse à 33-Emefa
  avant la chute de Blaise au Burkina il y avait aussi des ignares comme qui défendaient le régime
mais quand ca a chauffer ont ne s ait plus la ou ils sont

 38   Maximus DJITRI | Dimanche, 18 Juin 2017  - 10:26
  Ds un pays respectable laic, egalitaire et vraiment democratique on neut pas minimiser sciemment par des calculs politiques malseins les voix des habitants de la region la plus scolarisee et veritable poumon economique du pays par rapport aux voix d autres citoyens de ce mm pays n ayant meme pas la meme envergure economique et sociale.

Ca s appelle du tribalisme, du nazisme, du racisme et de la discrminitation entre les citoyens d1 mm pays.

A bas la Prefecture dAgoe Nyive et a bas le decoupage electoral tribaliste et regionaliste.

Le citoyen togolais de Pya Hodo ne vaut pas plus ou ne produit pas plus que le citoyen togolais de Lome.

Arretez de semer la division et la discrimination ds ce pays sinon on va vers un lendemain tres incertain.

 37   fabre ânevi | Dimanche, 18 Juin 2017  - 6:2
  Réponse à 24-jjk
  Fabre est de la même lignée , mais lui, on sait au moins que c'est un gène soit EYADEMA Gnassingbé, soit FABRE qui l'a engendré, et c'est pourquoi il est ambivalent : avec ANC le jour, et avec Faure Gnassingbé la nuit ! Et il se dit opposant...

 36   GNAROU | Dimanche, 18 Juin 2017  - 6:1
  Réponse à 28-Abladjo
  D'autres peuvent etre des exceptions !! Mais pas toi qui vient confirmer la regle !!

Idiot et vilain !

 35   jjk ânevi | Dimanche, 18 Juin 2017  - 5:58
  Réponse à 27-jjk
  Oh, comment voulez-vous que jjk comprenne quelque chose à la politique ? C'est un âne qui a sûrement copulé avec sa mere pour le mettre au monde!

 34   Jonhatant | Dimanche, 18 Juin 2017  - 5:56
  Réponse à 24-jjk
  jjk, on t'a dit d'aller un peu à l'école et tu as refusé, et tu vois que tu ne comprends rien ?
Un accord politique ne lie que ceux qui l'ont signé et en aucun cas, n'est pas au-dessus de la Constitution qui s'impose à tout texte ! En plus , ni UNIR ni l' ANC n'ont signé l'APG, qui est un machin d'ailleurs mort! Seuls l'UFC, le CAR, la CPP, et la CDPA ( 3 députés + 5 députés + 0 député + 0 députés) sont aujourd'hui les seuls survivants de l'APG, qui a été signé par le RPT, l'UFC, la CPP, la CDPA, le PDR et le CAR (soit 6 partis politiques) , plus la REFAMP/T, le GF2D, et un ex-chef d'ETAT, Blaise Compaoré, recherché par la justice de son pays !!!
Petit étourdi jjk, aujourd'hui, le Togo compte 110 partis politiques ...et explique un peu à FABRE Jean-Pierre, qui ne comprend rien comme toi, que l'APG est mort et enterré !

 33   Emefa | Dimanche, 18 Juin 2017  - 0:19
  Allons au Référendum
Là tout le monde est concerné, pas seulement les partis politique
Tous les Togolais vont voter leur choix "OUI" ou "NON"
On ne veut plus que les politiques font le choix à notre place.

 32   Emefa | Dimanche, 18 Juin 2017  - 0:15
  Réponse à 23-jjk
  APG est un accord politique
et politique = politique cela n'a rien à faire avec nous les civils.
-APG est un accord de mangement entre eux les politiciens cela n'a rien à faire nous les pauvres.
-APG est un accord d'apaisement suite à une crise dans le pays. maintenant que la mayonnaise est prise, on n'a plus besoin de cet accord.
Pas de crise pas d'accord = pas de réformes pas d'élections

-APG est caduque
Hihihihi on peut faire des choses et son contraire ..... déclaré le messy JP Fabre lors de son interview France24

 31   Emefa | Dimanche, 18 Juin 2017  - 0:0
  Wolou Komi, Un malheureux comme ça
Regardez -lui un avitanimé , pleurnichard comme lui qui induit les étudiants dans cette erreur de mouvement.
Les étudiants aussi qui n'arrivent pas parler les langue officielle le Francais seront toujours manipulés par ces aigris avitaminés de la société dit "opposant"
Vous ne voyez pas dans les autres pays ?
Vraiment vous êtes très méchants sachant bien que vous organisez quelque chose illégale pour faire tuer les étudiants.
Vous allez payer cela devant Dieu et devant la terre.

 30   gnarou GBEVOU | Samedi, 17 Juin 2017  - 22:42
  Réponse à 15-GNAROU
  Gnarou le vilain, l'idiot, l'ancien demandeur d'asile devenu par accident refugie en Allemagne; de quoi je me mele. Mr Wolou est plus respecte et plus considere que toi l'ignorant qui n'a pas la presence d'esprit de rester au Togo pour t'occuper de tes parents restes au village. Tu as pu avoir le visa shengen a l'Ambassade de France a Lome grace au soutien de tes bienfaiteurs les assassins du Rpt/Unir que tu supportes sur ce site du matin au soir puisque tu n'as rien a faire. Tu ne veux pas travailler, tu preferes obtenir les aides sociales payees par l'argent du contribuable Allemand. Honte a toi. Honvi be honvi.

 29   Pardon, togolais | Samedi, 17 Juin 2017  - 21:50
  Réponse à 24-jjk
  Nous on préfère être dirigé par un seul clan que par des métisses d'origine douteuse !
Hé tchalé, depuis qui tu défends FABRE, tu as gagné quoi ? Tu n'arrives même pas à avoir un repas par jour et Jean-Pierre Fabre s'en fout de toi comme de son crachat matinal ! Il sable le champagne les soirs avec FAURE Gnassingbé, son "presque -demi frère", et toi tu gaspilles le peu de ressources qui te reste pour faire 18 postings sur les 28 qui sont là ! Tu ne vois pas que tu es un vrai crétin ? Parce que personne , au pouvoir, ne lis même pas tes postings à la con !

 28   Abladjo | Samedi, 17 Juin 2017  - 21:42
  Réponse à 26-GNAROU
  Etienne Eyadéma est illetré mais plus intelligent que son rejeton. Il bat en breche ta theorie fumeuse d eugenisme.

Du tribaliste tu deviens eugeniste . Bravo AchaoLawson progresse dans les égouts de la morale.

Mandela n a pas le trait fin, ni Modibo Diara de la NASA, ni Steve Jobs ni Angela Merkel .

Ni Abladjo.

 27   jjk | Samedi, 17 Juin 2017  - 20:4
  Réponse à 15-GNAROU
  certains Togolais font croire aux gens comme que c est seulement qu au Togo que l opposition marche
il y a marche Samedi prochain en cote d ivoire

 26   GNAROU | Samedi, 17 Juin 2017  - 20:3
  L'intelligence se trouve dans les traits physiques d'un individu !!
Les hommes aux traits fins et reguliers sont plus intelligents !!
Lorsqu'un batracien comme WOLOU se met à discourir sur les sciences politiques, il va de soi qu' on n'y trouve rien d'intelligible !!!
Il faut dire que le bon dieu a baclé son travail !!
Ilbse serait assoupi lors de la naissance de notre fameux prof !!
Qui leur a donné ces titres pompeux de professeur meme ??
Cela nous amene toujours à nous poser l'eternel question : Un diplomé est -il de facto un intellectuel ??
N'y a -t-il pas dans nos village des illetrés plus intellectuels que ce fameux professeur ?

Une vraie éjaculation verbale sans interet !!


 25   Le Patriote5 | Samedi, 17 Juin 2017  - 18:54
  En politique le choix n'est ps entre le bien et le mal mais entre le pire et le moindre mal. Ici le moindre mal dans le cadre des réformes c'est remettre le compteur à zéro. C'est élémentaire cher Prof chercheur. Oui justement ce n'est pas un '' professeur trouveur''....

 24   jjk | Samedi, 17 Juin 2017  - 17:35
  Réponse à 21-Pardon, togolais
  Avec les reformes toi ta maman ton papa tes frères tes sœur tt ton village
vous n allez plus être dirriger par un seul clan qui est le clan des Gnassingbés
il y aura changement dans ta vie
oh Dieu

 23   jjk | Samedi, 17 Juin 2017  - 17:32
  Réponse à 21-Pardon, togolais
  c est sur ce site que j ai su qu il y a des Togolais taré
tu dis que les reformes ne sont pas prescris dans notre constitution
et les A P G disent quoi ?
au TOGOLAIS
POUR RAPPEL L A P G Accord Politique Global signé en 2006 stipules de faire des reformes
et le parti au pouvoir aussi l a signé
soit tu connais mais tu dis que tu connais pas

 22   jjk | Samedi, 17 Juin 2017  - 17:27
  Adegnon lui seul étais Directeur Général du Port Autonome de Lomé
et Président de la délégation spéciale et président du conseil d administration de SOTRAL alors qu il a plus de 70 ans
Pekemssi a sont temps était Directeur Général de LONATO APRES ADMISSION A LA RETRAITE
Walla ZIZING était Directeur Général de la C N S S 20 ans après admission a la retraite
ça c est le Togo de Faure Gnassingbe

 21   Pardon, togolais | Samedi, 17 Juin 2017  - 17:24
  Réponse à 17-jjk
  Professeur WOLOU, les réformes obligatoires ne sont inscrites nulle part dans notre LOI Fondamentale! Alors, tu n'as rien dit ! Le Président est libre de faire ou de ne pas faire de reformes au cours de son mandat!...
Pour les farceurs qui ne comprennent rien à la démocratie, je leur dis que si l'opposition veut des réformes ,c'est son droit absolu, mais c'est à elle de déposer un projet de loi dans ce sens! Malheureusement, toute l'opposition n'a que 29 députés sur les 91 élus ! Dites-moi alors comment on peut opérer des réformes si les 62 députés de UNIR n'en veulent pas ! Simple question de logique, Monsieur le Professeur! Le blablabla du Prof. WOLOU fait rire !
Même si le Président propose un référendum, il faut encore le gagner , et rien n'oblige le Président à faire des réformes !
Aux législatives de 2018, si l'opposition les gagne , avec une majorité absolue, elle peut respirer... et encore., si elle n'a pas les 73 députés sur les 93 ( les 3/4), il faudrait négocier encore UNIR...
Vous avez compris un peu, Prof. WOLOU ?

 20   jjk | Samedi, 17 Juin 2017  - 17:21
  Réponse à 3-GNAROU
  Dans tts l Afrique de l Ouest c est le Togo seul qui refuse l élection a 02 tours ça veut dire ce que ça veut dire
ils savent qu il n ont jamais gagner d élection au Togo
je sais pas GNAROU comprends ce que je suis entrain d expliquer
je sais qu il trouvera quelque chose a dire
ou commencer a insulter Isabelle ou Fabre dans tt ce que j ai denoncer

 19   jjk | Samedi, 17 Juin 2017  - 17:17
  Réponse à 3-GNAROU
  qu es ce qu on a besoin de tirailler sur les reformes
quelque chose qui va avantager le peuple
en principe le régime ne doit pas discuter longtemps sur les reformes s il veut le bonheur du peuple
les reformes c est quoi
1 limitation de mandat
1 élection a 02 tours
1 élection locales car le développement d un pays est capitalisé a base
1 les Directeurs de Sociétés ne doivent accumuler plus 02 fonction comme nous le voyons au Togo
1 ont ne peut pas être ministre pendant 07 ans le cas Cina LAWSON
1 Déclaration de biens avant d accéder a de hautes fonction de l État
Dans tt ce que j ai citer qu es ce qui est mauvais dedans?
un régime qui refuse ça
imaginer ceux composent le gouvernement d un régime qui refuse ca



 18   jjk | Samedi, 17 Juin 2017  - 17:7
  Réponse à 16-Jack Le 1
  c est sur ce site que j ai su qu il y a des tarés dans ce pays le Togo
on ne fait pas des reformes avec consensus
ont fait les reformes pour mettre le peuple alaise


 17   jjk | Samedi, 17 Juin 2017  - 17:4
  Réponse à 3-GNAROU
  Depuis le matin tu na plus rien écris contre l ANC ou le CAP 2015
ils ne t on pas encore donner de l argent pour mettre le méga dans appareil?
idiot


 16   Jack Le 1 | Samedi, 17 Juin 2017  - 14:27
  Mais ecoutez les députés Unir ont déjà déposés leurs propositions en vu de faire les réformes dans le consensus,le compteur redevient 0.et cela Pour 2 tours de 7 ans voilà et cela passera sans gêne a l assemblée

 15   GNAROU | Samedi, 17 Juin 2017  - 14:2
  Réponse à 11-jjk
  Si tu commncais par t'inscrire aux cours du soir ....on aurait un analphabete de moins dans ce pays !

Pfffff....! Pas de temps à perdre avec des idiots !!

 14   credo | Samedi, 17 Juin 2017  - 11:49
  Depuis des années que ce parti a été crée, qu a t il fait à ce peuple?quelles en sont les strategies pour qu il se donne de la lumiere sur la scene politique? Un parti comme l Anc qui trouve son compte sous une coalition tant à disparaitre un jour! Prof wolou pour les respects que je vous dois, pensez autrement votre politique pour remonter les limites financieres! Un parti sans moyen financier n est qu une bequille! Le jour elles ddse rouillent, tous les efforts de mille jours sont parterres! Entre faure et fabre, lequel bloque visiblement les reformes? Fabre n est il pas a l assemblée nationale?

 13   God day | Samedi, 17 Juin 2017  - 10:9
  Ce con gnarou peut donner sa femme a faure en echange de l argent .
Gnaru va se lave chaque foi que tu es connecte le site se sent mauvais Gbemelan be vioooo. vos propre freres soufrent plus que nous les Sudist.

 12   jjk | Samedi, 17 Juin 2017  - 10:2
  Réponse à 3-GNAROU
  Tu ne sais même plus qu oi dire Fabre n est pas au pouvoir comment ont peut le dégager
maudit a jamais

 11   jjk | Samedi, 17 Juin 2017  - 9:58
  Réponse à 3-GNAROU
  Faure fait parti de la loge Maçonnique
si vous voyez qu il refuse de faire les reformes c est qu il envisage encore de verser du sang humain comme il l a fait en 2005
vous qui soutenez ce régime vous méchant c est le sang de ton frère ta sœur qui sera versé
qu es ce qui prouve que le jour que ca va chauffer toi même tu ne mourra pas
Faure fait ce que ces maitres lui demande de faire
Sassou n Guesso est dedans et c es lui qui a initié Faure
Allasane Dramane est dedans Sarkozy
quand le balle siffle il y a pas de choisit

 10   jjk | Samedi, 17 Juin 2017  - 9:51
  Réponse à 3-GNAROU
  j invite tt les togolais a suivirent les chaine sikka tv du bénin , vision 4 du Cameroun
vous verrez comment les débats se font dans d autres pays alors que le régime togolais dans son agenda c est de voir comment ils vont fermez les radios privés les télévisions privé

 9   jjk | Samedi, 17 Juin 2017  - 9:44
  Réponse à 3-GNAROU
  il faut être bette et idiot et cinglé comme toi gnarou pour soutenir quel qu un qui veut faire
50 ans au pouvoir dans ce 3 eme milenaire

 8   jjk | Samedi, 17 Juin 2017  - 9:39
  Réponse à 8-bono
  Merci mon frère
moi je suis présentement dans un autre pays de la sous région
j ai parcouru presque 5 pays de la sous région
je n ai jamais vu ni attendre les gens critiquer l opposition des ces pays c est au Togo qu on voit tt ça
c est terrible
avec tt ce que le régime nous fait vivre il y a des ivrognes des bernés qui disent n importe quoi
moi je pense qu il faut être un mouton pour accepter qu un seul régime nous gouverne pendant 50 ans
et des gens soutient ca c est triste

 7   jjk | Samedi, 17 Juin 2017  - 9:22
  Réponse à 3-GNAROU
  tu accuse l ANC chaque fois
laisse l ANC et fait ce que tu peux pour sauver la Togo c est simple et intelligent au lieu d accuser quel qu un autre que c est lui qui a fait et ca ne bouge pas
Attention je n ai pas dis que tu est intelligent

 6   jjk | Samedi, 17 Juin 2017  - 9:1
  Réponse à 3-GNAROU
  ce message est a adressé a tes clics
l orsque moi je critique le régime c est avec des preuves a l appuis
Exemple j ai dis Faure a fait ce ci ce la
j ai remarquer que l orsque toi et tes clics vous critiquer J P F ou l ANC ou le
C A P
vous designer jamais ce qu ils ont fait de mal
soit c est pour dire qu ils ont organiser des marches ou des meetings ou ils ont reçu des perdieme a l assemblé
tt ça c est pas normal?
au États unies les gens marchent
les gens perçoivent de perdiemes au Congres
pour toi et tes clics
c est au Togo qu on doit pas percevoir des perdiemes
c est honteux

 5   jjk | Samedi, 17 Juin 2017  - 8:52
  Réponse à 3-GNAROU
  Partout et autour de nous le gens avance
va au Bénin au Burkina au Ghana au Sénégal tu verra comment les sont
quitte le Burkina arrivé a cinkasse quitte cinkasse arrivé a atapamé quitte atapamé a tsevié quitte tsevié arrivé a agoé zongo
tu verra que 80 pour cent des tes frères croupissent dans la misère
ca c est ton développement
tu est très intelligent gnarou
même si le régime en place te finance pour écrire tt ça sur les réseaux sociaux aie pitié de tes frères et sœurs

 4   jjk | Samedi, 17 Juin 2017  - 8:44
  Réponse à 3-GNAROU
  si ton papa n avait pas danser animation pendant tt le règne d Eyadema
il aurait tt faire pour dégager le clan Gnasingbé

 3   GNAROU | Samedi, 17 Juin 2017  - 8:14
  Réponse à 2-jjk
  Il faut commencer par degager le mongole Fabre et vous aurez dejà fait la moitié du chemin!!

 2   jjk | Samedi, 17 Juin 2017  - 7:47
  Réponse à 1-GNAROU
  tu trouve tjrs quelque choses a dire tu ferais mieux de creer un parti politique on verra comment faire pour dégager Faure

 1   GNAROU | Samedi, 17 Juin 2017  - 7:16
  SPECIALITÉ : discourir !!!


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
Serrurier Paris 6| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com