Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 12:19:35 PM Dimanche, 17 Décembre 2017 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Ce que perçoit l'Etat togolais chez certaines sociétés


economie et finances

iciLome | | Commenter |Imprimer Lu : 4831 fois



L’économiste et Président de l’association « Veille économique », Dodji Thomas Koumou ne s’est pas juste contenté de faire l’autopsie des recettes non fiscales dont disposent les autorités togolaises pour diriger le pays. Il vient aussi de donner quelques chiffres portant sur les recettes non fiscales de certaines sociétés tout en prenant soin de préciser que ce sont les dividendes perçus par l’État togolais en tant qu'actionnaire de ces sociétés.

Je souhaiterais vous donner ce matin quelques chiffres portant sur les recettes non fiscales de certaines sociétés. Je précise que ce sont les dividendes perçus par l'état togolais en tant qu'actionnaire de ces sociétés.

En se basant sur les chiffres du budget 2017 on a:
LONATO ; 2 milliards (2015), 2,5 milliards (2016); 3,6 milliards (2017).
TOGOTELECOM : 10 milliards (2015), 12,5 milliards (2016); 12,5 milliards (2017)

PAL : 2 milliards (2015); 2 milliards (2016); 1,4 milliards (2017)
SNPT : 3 milliards (2015); 3 milliards (2016); 4 milliards (2017). Les montants sont en FCFA.

Je vous donnerai d'autres chiffres prochainement.

Il faut déjà expliquer que les dividendes font partie de ce qu'on appelle les revenus distribuables. Ils sont distribués lorsque l'entreprise fait des bénéfices et que le conseil d'administration propose à l'assemblée générale, la part du résultat distribuable en dividende.

Lorsqu'on est en présence d'une société d'Etat, cette décision devrait revenir au conseil de surveillance ou aux ministres concernés.

L’interrogation qui a toujours été la notre est la faiblesse des dividendes de la SNPT par rapport à ceux de TOGOTELECOM. Il faut tout de même relever que TOGOTELECOM est une société de service et que la SNPT est une industrie extractive. C'est plutôt le contraire qui devrait se faire.

Je fini par une autre interrogation. Ces ressources ont-elles véritablement atterri au trésor public ? C'est la loi de règlement qui nous édifiera un jour si l'opacité sur la gestion économique du pays est levée.

Puisse la Divine Providence veiller sur nous et marcher à nos cotés !

Thomas Dodji Nettey KOUMOU
Veille Économique






Autres titres

Togo levée du voile sur le 'mystère' qui entoure l'exploitation du phosphate depuis 1961 
Togo quel est l’impact du phosphate sur l’économie nationale ? 
Togo francophonie : comment kako nubukpo s’est retrouvé sur la sellette à l’oif 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
http://www.mon-transatbebe.com| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com