Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Les députés reprennent l’examen en commission de la proposition de loi ANC-ADDI




politique

iciLome | | Commenter |Imprimer Lu : 3064 fois

Sauf changement de dernière minute, les députés vont reprendre ce matin l’examen en commission de la proposition de loi ANC-ADDI, portant révision constitutionnelle, déposé à l’Assemblée nationale le 29 juin 2016. Cet exercice était prévu pour le 25 avril dernier, mais reporté.

Le 22 juillet 2016, l’examen de cette loi, débuté le 5 août 2016 par la commission des lois constitutionnelles, avait été suspendu. A en croire les députés de l’ANC, c’est le président de la commission qui avait suspendu les travaux pour consulter les députés de la majorité qui sont membres de la commission. Mais à la reprise, il déclara l’abandon des travaux. « Le président de la Commission donnait l'impression d'avoir classé le dossier de la proposition de loi constitutionnelle », avaient indiqué les députés de l’ANC.

Une situation qui a amené le groupe parlementaire ANC à saisir la Cour constitutionnelle le 28 février 2017. « Les conditions de recevabilité de la proposition étant remplies, la procédure devait suivre son cours, que, l'initiative de la proposition de loi n'était qu'un rappel au gouvernement des engagements qu'il a pris à travers l'Accord Politique Global (APG) et que, le Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l'Unité Nationale (HCCRUN) n'a pas les prérogatives de l'Assemblée nationale pour voter les lois et que la recherche du consensus ne saurait être un préalable à l'examen de la proposition par l'Assemblée nationale », relève-t-on dans la requête de l’ANC.

Le 22 mars 2017, la Cour constitutionnelle a rendu sa décision. « La Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale doit adopter son rapport et le déposer devant le bureau de l'Assemblée nationale », a-t-elle indiqué, avant de poursuivre : « le Président de l'Assemblée nationale doit veiller à ce que la Commission des lois adopte son rapport et le dépose sur le bureau de l'Assemblée nationale ».

En résumé, la Cour constitutionnelle a donné raison à l’ANC, en demandant à l’Assemblée nationale de poursuivre le processus jusqu’à son terme. Et c’est en plénière que les députés décideront du sort réservé à la proposition de la loi.

Ce matin, les députés vont retourner à l’examen de cette proposition de loi. On attend avec impatience ce qui va en ressortir.

I.K



Autres titres

Togo bè en images 
Togo michaëlle jean : 'rien ne se résout dans le sang versé' 
Togo agoè en images 
Plus de nouvelles




TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com