Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 12:57:52 AM Vendredi, 15 Décembre 2017 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Les députés reprennent l’examen en commission de la proposition de loi ANC-ADDI


politique

iciLome | | Commenter |Imprimer Lu : 3220 fois



Sauf changement de dernière minute, les députés vont reprendre ce matin l’examen en commission de la proposition de loi ANC-ADDI, portant révision constitutionnelle, déposé à l’Assemblée nationale le 29 juin 2016. Cet exercice était prévu pour le 25 avril dernier, mais reporté.

Le 22 juillet 2016, l’examen de cette loi, débuté le 5 août 2016 par la commission des lois constitutionnelles, avait été suspendu. A en croire les députés de l’ANC, c’est le président de la commission qui avait suspendu les travaux pour consulter les députés de la majorité qui sont membres de la commission. Mais à la reprise, il déclara l’abandon des travaux. « Le président de la Commission donnait l'impression d'avoir classé le dossier de la proposition de loi constitutionnelle », avaient indiqué les députés de l’ANC.

Une situation qui a amené le groupe parlementaire ANC à saisir la Cour constitutionnelle le 28 février 2017. « Les conditions de recevabilité de la proposition étant remplies, la procédure devait suivre son cours, que, l'initiative de la proposition de loi n'était qu'un rappel au gouvernement des engagements qu'il a pris à travers l'Accord Politique Global (APG) et que, le Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l'Unité Nationale (HCCRUN) n'a pas les prérogatives de l'Assemblée nationale pour voter les lois et que la recherche du consensus ne saurait être un préalable à l'examen de la proposition par l'Assemblée nationale », relève-t-on dans la requête de l’ANC.

Le 22 mars 2017, la Cour constitutionnelle a rendu sa décision. « La Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale doit adopter son rapport et le déposer devant le bureau de l'Assemblée nationale », a-t-elle indiqué, avant de poursuivre : « le Président de l'Assemblée nationale doit veiller à ce que la Commission des lois adopte son rapport et le dépose sur le bureau de l'Assemblée nationale ».

En résumé, la Cour constitutionnelle a donné raison à l’ANC, en demandant à l’Assemblée nationale de poursuivre le processus jusqu’à son terme. Et c’est en plénière que les députés décideront du sort réservé à la proposition de la loi.

Ce matin, les députés vont retourner à l’examen de cette proposition de loi. On attend avec impatience ce qui va en ressortir.

I.K



Autres titres

Togo une marée humaine dans les rues de lomé ce jeudi 
Togo fabre, adjamagbo et autres font le départ à atikoumé 
Togo jean-pierre fabre : « nous sommes solidaires avec les enseignants » 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
http://www.mon-transatbebe.com| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com