Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Thomas Koumou parle de la monnaie du FMI


economie et finances

iciLome | | 11 Commentaires |Imprimer Lu : 2024 fois

Le Président de « Veille économique », Thomas Koumou, revient à la charge ce mercredi avec une analyse de l’accord de crédit signé par le Togo dans le cadre du Facilité Élargie de Crédit (FEC) avec le Fonds Monétaire Internationale (FMI). Aussi, explique t-il le Droit de Tirage Spécial (DTS) qui est en quelque sorte la monnaie du FMI, monnaie dans laquelle le crédit à été alloué et sera certainement remboursé. Lecture !

La dernière fois je vous informais que notre pays le Togo à signé un accord de crédit dans le cadre du Facilité Élargie de Crédit (FEC) avec le Fonds Monétaire Internationale (FMI). J'avais promis de revenir sur la signification du Droit de Tirage Spécial (DTS) qui est en quelque sorte la monnaie du FMI, monnaie dans laquelle le crédit à été alloué et sera certainement remboursé.

En effet, le 05 mai 2017, le conseil d'administration du FMI a approuvé un nouvel accord triennal avec le Togo au titre du FEC, pour un montant total de 176,16 millions de DTS soit environ 241,5 millions de dollars américain.
Tous les crédits accordés par le FMI aux états membres, sont libellés en DTS qui sert d'unité de compte au FMI. Les crédits sont remboursés au fond en DTS. le DTS est indexé sur un panier de devises majeures notamment le dollar américain, l'euro, le yen japonais, la livre sterling et en septembre 2016 du renminbi chinois. Un système de pondération permet d'évaluer la valeur du DTS en fonction des cours de ces devises. Il faut préciser que ces devises sont choisies en fonction du poids de la devise dans les échanges extérieurs. La chine ayant fini par imposer sa monnaie au monde, par le volume de son commerce international, à intégré pour la première fois ce panier en 2016.

Dans le cadre du crédit accordé au Togo, il y aura dans un premier temps une conversion en en dollar, en euro, puis finalement en FCFA si le crédit sera utilisé dans la zone CFA. Le remboursement passera certainement par le même cheminement.

Je voudrais profiter pour lever une certaine incompréhension sur le rôle des institutions de breton Wood (FMI, Banque Mondiale etc.). Il faut préciser que lorsque vous gérez bien votre économie, vous n'aurez jamais besoin de ces institutions. Mieux, lorsque vous réaliser des excédents au niveau de votre balance des paiements, vous pouvez créer un fonds souverain et l'indexer en partie sur les actifs du FMI en mettant des ressources en devises à la disposition du fonds. C'est la mauvaise gestion, la paresse et l'incompétence de nos gouvernants qui conduisent nos pays à recourir à ces institutions. Les rapports du FMI étant crédibles, ils servent de référence aux autres partenaires lorsqu’ils souhaitent nouer des relations économiques avec nos états. Ce sera dorénavant la posture que tiendra la Chine puisqu'elle vient d'intégrer le panier du DTS.

Le jour où nous aurons à la tête de nos pays des dirigeants de haute moralité et avertis sur le fonctionnement du monde et de leur pays, qui ne seront ni paresseux, ni incompétents, nos états seront mieux gérés. Les relations avec ces institutions seront différentes.

Puisse la Divine Providence veiller sur nous et marcher à nos cotés.

Thomas Dodji Nettey KOUMOU
Veille Économique



Autres titres

Togo détournement, favoritisme, cumul de fonctions…à l’otr 
Togo les objectifs du programme national de développement de la plateforme multifonctionnelle expliqués par mme victoire tomégah dogbé 
Togo economie : des comptables publics engagés à assainir les finances de l’etat 
Plus de nouvelles




 11   Atalolo | Jeudi, 18 Mai 2017  - 12:53
  Le budget est plein pour vous. Allez le partager, les imbéciles de ce site.

 10   Gallouzo | Jeudi, 18 Mai 2017  - 10:32
  Réponse à 7-SONIA
  #Sankara, #le Dozzo Ouatara, # Sonia et autres qui insultent M. Thoma Koumou ici,

Sachiez qu'un pays ne tende pas la main tous les ans à la Banque mondiale ou au FMI pour se développer.

Croyez vous que les Européens empruntent tous les ans à ces deux organismes?. Non, non et non.
Si on peut les éviter pour aller emprunter sur les marchés financiers cela vaudrait mieux. Car ces deux organismes ne pardonnent pas. Ils cassent l'outil industriel, mettent les gens dans la rue, cassent le système social, le système éducatif etc... si vous ne remboursez pas à temps avec des intérêts faramineux.
Quand bien même quant on vous fait ces prêts, il faudrait bien les gérez. Beaucoup de pays Africains gèrent mal voir très mal les emprunts internationaux d'où une pauvreté exponentielle, une pauvreté galopante sur le continent avec son lots d'insécurité. L'incompétence de nos dirigeants et leur sbires font que certains prêts se retrouvent après dans des comptes privés en Europe, à Singapour à Dubaï etc.. investit dans la pierre ou dans des grosses voitures dans ces pays là. Il a fallu que de grands avocats Européens s se lèvent pour faire juger ces roitelets pour bien mal acquis.

Vous n'avez pas honte, allez jugez de l'état des routes dans nos pays, l'état de nos hôpitaux, l'état de notre système éducatif etc... vous comprendrez. Bande de nullards. Continuer comme ça, les européens et les Chinois viendront vous déloger de vos maisons et de vos terres agricoles juteuses sur le contient parce que vous êtes incompétents. Un pays ne peux jamais vivre que sur des prêts, il faut qu'il se développe aussi sur la base de la gestion rigoureuse de ces ressources minières en investissant dans l'éducation, la santé, la sécurité l'industrie et dans la recherche.
Pauvre de vous - ces Africains quémandeurs éternels.

 9   sankara | Jeudi, 18 Mai 2017  - 2:23
  Réponse à 6-Atalolo Eta vitukui
  Depuis plus de 50 ans que le Togo et plusieurs dizaines de pays du continent et d'ailleurs font appel au FMI et à la Banque Mondiale, c'est maintenant que cet énergumène de KOUMOU se réveille ?

 8   OUATTARA | Jeudi, 18 Mai 2017  - 2:20
  Réponse à 4-Atalolo
  C'est triste que des soi-disant intellectuels comme KOUMOU soient obligés de venir pondre leurs imbécillités sur ce site pour ne rien dire, et essayer de prouver qu'ils existent! Regardez son visage d voyou de grand chemin!!

 7   SONIA | Jeudi, 18 Mai 2017  - 2:17
  Réponse à 4-Atalolo
  Il sort d'où ce zozo d'ATALOLO et il ne comprend pas ce que veut dire FEC, DTS ?

 6   Atalolo Eta vitukui | Jeudi, 18 Mai 2017  - 2:15
  Réponse à 4-Atalolo
  Regardez ce faux intellectuel de KOUMOU, on dirait qu'il a quelque chose dans la tête, mais rien ! Et pourquoi il s'évertue depuis des semaines à raconter sa vie ? Pourquoi ne vient-l pas remplacer ceux qui sont au pouvor? Il lui suffit tout simplement de se faire élir Président de la République !

 5   NUZIZI | Jeudi, 18 Mai 2017  - 2:11
  Réponse à 4-Atalolo
  Si tu avais été un peu à l'école, tu n'aurais pas eu besoin d'une quelconque clarification pour comprendre ce que veulent dire FMI, FEC, DTS, BANQUE MONDIALE, etc...Les Institutions de BRETON WOODS n'obligent personne à s'adresser à elles, mais plusieurs dizaines de pays sont obligés de s'adresser à elles, et leurs règles et modes de financement sont claires! Tu veux ou tu ne veux pas ! Si toi-même tu n'étais pas un médiocre, un incompétent et un paresseux, tu n'aurais pas besoin d'une quelconque clarification et tu aurais tout fait, depuis 50 ans que les Gnassingbé sont au pouvoir, pour arriver aussi au pouvoir et les remplacer...Idem pour Thomas KOUMOU !

 4   Atalolo | Mercredi, 17 Mai 2017  - 17:59
  Selon l' auteur de cette analyse dans laquelle le Togo se retrouve impliquer pour quémander et renchérir son pouvoir économique, nos dirigeants sont tout simplement des paresseux, des incompétents, bref des médiocres. Il aurait raison puice que cela se voit à travers la gestion du pays. Et pourtant, cela ne dit rien aux supporteurs véreux du parti au pouvoir qui en profitent au jour le jour. Ils sont partout (même sur ce site) pour attaquer quiconque ose paler de ce qui leur revient de droit. Comme le dira l' autre: "manger seulement, vous allez tout chier demain ". Je remerci bcp l' auteur pour cette clarification.

 3   SITOUVI | Mercredi, 17 Mai 2017  - 17:38
  Il est généralement malsain d’exploiter la naïveté d’un individu ou d’un groupe d’individus dans un domaine donné pour manipuler leur conscience. Depuis quelques mois, une certaine association dénommée Veille Economique s’adonne à une pratique pernicieuse qui consiste à discourir sur l’économie togolaise avec des argumentations populistes et fallacieuses. La dette publique de l’Etat togolais. C’est l’angle sous lequel l’illusionniste Thomas KOUMOU de cette Veille Economique aborde l’état de notre économie en tirant à boulets rouges sur les choix économiques opérés par les dirigeants actuels sans pour autant proposer d’alternatives.

Thomas KOUMOU accuse le gouvernement d’avoir conduit notre pays vers un niveau d’endettement excessif et réprouve au passage le récent recours au FMI pour financer le budget de l’Etat.

Veille Economique ne s’est pas non plus embarrassée d’affirmer que ce niveau d’endettement s’explique par le règne cinquantenaire du pouvoir en place.

Pour quel objectif, un supposé économiste peut-il se donner le plaisir de faire des analyses économiques sans un minimum de rationalité alors que cette discipline requiert rigueur et objectivité ?

Sans être bardé de diplômes en économie, nous savons quand même le rôle ô combien important que joue l’emprunt dans le fonctionnement de toute institution et à plus forte raison un Etat moderne. Quel pays au monde peut se limiter à ses ressources internes pour espérer se développer ?

Si les plus grandes économies de la planète s’endettent pour faire tourner leur pays, pourquoi nos pays doivent-ils s’en priver ? Avoir recours à un emprunt ou à un financement externe n’est pas synonyme de faillite. Bien au contraire, on pense que c’est parce que le pays est solvable qu’il peut continuer par bénéficier de crédits. Quel établissement financier oserait-il décaisser des fonds à un pays en faillite ? On ne prête qu’aux riches … Le Togo est-il le seul Etat au monde à s’endetter pour financer ses programmes ?

Avec toute son intelligence, Thomas KOUMOU ne peut pas faire éluder dans ses analyses l’environnement dans lequel le Togo se trouve. Ces derniers mois, plusieurs pays voisins ont eu recours toujours à la même institution pour juguler des crises budgétaires. Le Ghana, ce pays voisin avec tout l’or et le pétrole exporté, a dû se tourner vers le FMI pour un prêt d’environ 500 millions de dollars en septembre passé. En février 2017, le Bénin signe un accord de prêt d’un montant de 150 millions de dollars toujours avec le FMI. La Côte d’Ivoire et le Burkina Faso ne sont pas du reste. Ils ont dû passer par la caisse du FMI.

Est-ce que ces pays ont été dirigés par des régimes cinquantenaires comme le fumeux économiste Thomas le prétend ? Il n’y a que Thomas KOUMOU et ses compagnons pour avancer des explications farfelues sur les emprunts togolais auprès du FMI. Revenons à d’autres aspects de cette question qui sont volontairement occultés par ces nouveaux mages économiques.

Il y a de cela 25 ans certains togolais, dont les parents de ces nouveaux économistes, croyant faire tomber Eyadema, ont sillonné la planète pour demander aux partenaires financiers de rompre leur relation avec le Togo. Raison : déficit démocratique. Ce qui fuit fait. Ainsi, nous avons vécu plus de deux décennies sous perfusion financière. Le Togo a tourné sur ses propres moyens. Comment dans ces conditions on pouvait espérer que des routes, des hôpitaux, les services sociaux soient aux normes ?

Pendant que tout était à l’arrêt dans notre pays suite à l’irresponsabilité et aux comportements de ces apatrides, d’autres pays continuaient par avancer avec les prêts par ci et par là. C’est d’un pays exsangue que Faure Gnassingbé hérite en 2005. Le pays avait besoin instamment de ressources financières pour rattraper un tant soit peu le retard en matière d’infrastructures. Ce qui fut fait avec beaucoup de réussite. Les villages et les localités rurales ont été désenclavés pour permettre aux paysans et aux commerçants d’acheminer leurs productions et leurs marchandises d’un point à un autre.

Grâce à cette politique d’investissement dans les infrastructures routières, Monsieur Thomas KOUMOU avec son air poupin, peut manger à sa faim à Lomé, oubliant que Lomé n’est pas une zone agricole. Pour nourrir les deux millions d’habitants de la capitale, il fallait bien que les produits agricoles quittent nos fermes paysannes pour atterrir dans les marchés à Lomé.

A notre, avis, il y a une donnée économique incontournable que toute personne qui se veut économiste doit avoir permanemment à l’esprit, lorsque l’occasion lui est donnée de se prononcer sur la question du développement. Et cette donnée est enseignée avec conscience depuis la classe de 1ère où nos enseignants s’évertuent à nous faire prendre conscience de la place primordiale qu’occupent les voies de communication dans le processus de développement d’un pays. C’est d’ailleurs à raison qu’on nous enseigne que « la route du développement passe par le développement de la route ». Tout se passe chez Monsieur Thomas KOUMOU comme s’il ignorait royalement cette réalité pourtant très chère chez les plus grands économistes que notre planète a connus.

Il est donc très aisé de critiquer l’investissement consenti par le gouvernement togolais dans les infrastructures routières dès lors qu’on ne souffre point pour s’offrir des tubercules d’igname ou du manioc. Que Thomas KOUMOU, cet économiste de bureau, sorte un peu de sa tour dorée pour se rapprocher des agriculteurs afin de mesurer l’impact de la politique de réhabilitation des infrastructures routières sur leurs activités ! Qu’il questionne les commerçants sur leurs activités pour prendre connaissance de la justesse des investissements dans le secteur.

Pour clore cette petite brève réaction d’un citoyen contre la volonté de musèlement de l’opinion par un prétendu économiste, un petit rappel ici des statistiques sur le taux d’endettement des grands pays de la planète :

USA : plus de 106% du PIB (plus de 20 000 milliards de dollars)

JAPON : plus de 230 % du PIB

ITALIE : 132 % du PIB

FRANCE : plus de 95 % du PIB

GRANDE BRETAGNE : 89 % du PIB

Source : WIKIPEDIA

Veille Economique et Thomas KOUMOU n’ont-il pas connaissance de ces chiffres ?

Pourquoi le Togo ne devrait-il pas se battre pour réaliser son développement alors que les grandes puissances peuvent emprunter sans limite ?
https://veillepatriotique.wordpress.com/2017/05/16/thomas-koumou-les-elucubrations-dun-economiste-en-manque-de-repere/

 2   Anabella | Mercredi, 17 Mai 2017  - 17:31
  Réponse à 1-Sossou
  FEC, DTS, FMI, Banque Mondiale, etc, on connait, mon pauvre gars! C'est le gouvernement d'un Président démocratiquement élu qui prend ses responsabilités devant les Institutions de BRETON WOODS. Quand toi aussi tu seras Président de LA RÉPUBLIQUE, TU PRENDRAS TES RESPONSABILITÉS ET FERA LA POLITIQUE MONÉTAIRE DE TON CHOIX ! En plus, il y a un parlement élu qui contrôle l'action du gouvernement ! Tu es hors jeu mon pauvre vieux! Et tu sais, il y a de très grands économistes dans et autour de ce gouvernement... Tu les amuses , tchalé !

 1   Sossou | Mercredi, 17 Mai 2017  - 16:17
  Nous connaissons tous le blablabla que tu racontes dans tes délires et nous connaissons mieux que toi la monaie du FMI. Pourquoi le paresseux KOUMI n'a pas essayé de conquérir le pouvoir pour améliorer l'économie du Togo ? Tu crois que la Divine Providence n'a pas autre chose à faire à travers ce monde en proie à la guerre, à la famine, que d'assister le Togo, un pays en paix où 80 % des terres sont encore incultes et où seuls les oisifs peuvent crever de faim ? Pauvre mec !


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| Les piscines tubulaires| | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com