Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Mali La Conférence d’entente nationale continue d’alimenté les débats dans la presse


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 191 fois

Les journaux maliens de ce mercredi reviennent sur la Conférence d’entente nationale qui s’est ouverte lundi à Bamako, singulièrement sur l’acceptation des ex-rebelles de la CMA d’y participer après l’avoir boycotté durant 24 heures.

Des sujets divers sont également traités dans les colonnes des quotidiens.

« La CMA revient dans la CEN (Conférence d’entente nationale) », titre le quotidien Les Echos qui montre sur une photo en gros plan les ex-rebelles assis aux côtés des autres participants.

Le quotidien Le Soir de Bamako, lui, indique sur sa manchette que « l’intransigeance du président IBK a porté ses fruits. La CMA renonce à la politique de la chaise vide. ».

La presse malienne croit savoir ce qui a fait changer d’avis la CMA, estimant que « les ex-rebelles ont reçu 400 millions pour revenir à la rencontre qu’ils avaient boycottée. »

La participation de la CMA acquise, quid de celle de l’opposition dont le boycott avait été annoncé en même temps que celui de la CMA ? Pour le moment aucun signe ne montre un changement d’avis des opposants. Le quotidien le Combat écrit sur ce point : « Conférence d’entente nationale, l’opposition indésirable. »

Le journal fustige la volonté du pouvoir de mettre l’opposition à l’écart de cette rencontre.

« Pour quelle fin le régime d’IBK s’est comporté ainsi ? » se demande le journal avant de poursuivre: « les préoccupations de l’opposition ne doivent-elles pas être prises en compte par la conférence d’entente nationale ? »

Sur un tout autre sujet, le quotidien L’Indépendant nous apprend que pour faux et usage de faux et détournement de fonds publics, l’ex-président de la FEMAFOOT, Boubacar Baba Diarra et certains de ses alliés assignés en justice ce jeudi. »

C’est le nouveau rebondissement de la crise du football malien qui avait abouti, le 8 mars dernier, à la dissolution du bureau de la Fédération malienne de football par le ministre des sports, Housseini Amion Guindo.

Au chapitre de la situation sécuritaire dans le Nord et le Centre du pays, L’Indépendant informe qu’un conseiller municipal de Mondoro, accusé d’être un collaborateur de l’armée, dans le centre, a été assassiné à son domicile.

Il y a quelque mois le maire (RPM, parti au pouvoir), avait été tué par des individus armés dans des conditions similaires.

Le Combat attire l’attention sur la situation de la sécurité alimentaire dans le pays, faisant remarquer que « 255 mille personnes sont touchées et 6 cent mille autres seront touchées, pendant la période de soudure, par l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. »



Autres titres

Mali les quotidiens maliens toujours à fond sur la visite de macron 
Mali politique et processus de paix au menu de la presse malienne 
Mali le blocage des patrouilles mixtes à kidal alimente les quotidiens maliens 
Plus de nouvelles





TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Commparer pour le meilleur pret auto| | . | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
Serrurier Paris 6| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com