Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Le préfet de Mango interdit un meeting du PNP


politique

Lalternative-togo.com | | 16 Commentaires |Imprimer Lu : 4330 fois

Tikpi Atchadam, Président du PNP

Le Parti National Panafricain de Atchadam Tikpi était en tournée en ce début de semaine dans le grand nord. Au programme, un meeting à Dapaong, à Mango puis à Ketao, avec clôture à Lomé.

Notons que le meeting de Dapaong avait été reporté par les responsables du parti pour des raisons stratégiques, mais celle de Mango s’était bien préparée pour tenir toutes ses promesses. Déjà la veille du meeting le 11 mars dernier, une grande caravane a sillonné les artères de la ville. Elle était faite d’information et de projection de films vidéo sur le parti pour préparer le meeting et mobiliser la population pour réserver un accueil chaleureux et de taille au parti, un meeting qui devait se tenir le dimanche 12 mars dernier. Mais un incident est survenu.

C’est ainsi qu’une dizaine de jeunes sur des motos et armés de cailloux, arrivent sur les lieux du meeting au moment même où les organisateurs avaient déjà fini les installations et disent ne pas être d’accord avec sa tenue. La situation ne présageait pas d’une bonne ambiance avec le courroux de ces jeunes qui étaient en mission commandée. L’atmosphère était tendue, l’Etat-major du parti a dû surseoir à la rencontre après un rapport des organisateurs.

C’est après que le préfet de Mango téléphone le président Tikpi Atchadam et l’informe. « Il y a des mouvements en ville, soi- disant qu’un meeting est en préparation pour le dimanche. Mais ais moi je n’ai pas vu une autorisation à ce sujet », déclare-t-il. Le PNP de répondre qu’effectivement, ils s’apprêtent pour un meeting, mais qu’étant sous un régime d’information et non d’autorisation, le parti s’est fait le devoir d’informer de son programme le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales qui à son tour, se charge d’en informer les autorités locales. C’est ce que son parti a fait. Au préfet de rétorquer : « Je ne me charge pas de votre sécurité et si quelque chose arrivait, le parti PNP est tenu responsable ». Voilà le comportement du préfet Ouadja Gbandi vis-à-vis des responsables politiques. Un préfet qui interdit un meeting sous prétexte qu’il y a des mouvements en ville, cela sort de l’entendement.

Le parti tient à présenter ses excuses aux populations de Mango et ses environs et les rassure de son engagement à œuvrer pour l’enracinement de la démocratie au Togo. Pour le PNP, c’est le préfet qui se serait servi de ces jeunes pour interdire tacitement le meeting.

Rappelons que le lendemain, le parti était en meeting de sensibilisation quand les représentants locaux et les éclaireurs qui ont organisé la caravane puis mobilisé les populations pour le meeting, les ont tenus informés du désordre perpétré par les jeunes munis d’armes blanches.

Le PNP, lors des déplacements a été souvent victime d’agressions de ce genre. La délégation constate qu’elle est souvent suivie par des barbouzes à bord des voitures suspectes et banalisées. Les organisations des droits de l’homme au Togo et autres internationales sont interpellées à ce sujet. Avant l’étape de Mango, le PNP était en tournée à Kpalimé.

Par une lettre en date du 14 mars dernier, le Parti National Panafricain (PNP) interpelle le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales. Une lettre dans laquelle le parti proteste énergiquement contre l’attitude illégale et anticonstitutionnelle du préfet de l’Oti qui a agi en violation flagrante de la loi du 16 mai 2011 et de la constitution de 1992. « Alors que la caravane d’information des populations à travers toute la ville et la projection de film vidéo sur le parti se sont déroulés sans entrave aucune et dans une très bonne ambiance le jour du meeting, quelques jeunes arrivent sur les lieux au moment même où les organisateurs avaient déjà fini les installations. Ces jeunes ont par paroles, proféré des menaces contre la vie et l’intégrité physique des organisateurs et des militants du parti sur place. Le caractère sérieux des menaces a déterminé le PNP à annuler la tenue du meeting de Mango ce 12 mars 2017, alors que la délégation officielle se trouvait à la porte de la ville qui se préparait à l’accueillir.

Rappelons que depuis sa création, les manifestations publiques du le Parti National Panafricain ont toujours été pacifiques et respectueuses. C’est pourquoi le PNP exige le rappel à l’ordre du préfet de Mango, Monsieur Ouadja Gbandi, qui tente de créer une zone du territoire national interdite aux partis politiques de l’opposition », lit-on dans la lettre adressée au ministre.




Autres titres

Togo leader a l'ècoute : le ministre ohin eliott fait des révélations sur l'accord ufc-rpt 
Togo les députés unir ont voté le projet de loi portant création de nouvelles communes au togo sous une haute protection sécuritaire 
Togo me isabelle améganvi fustige le découpage des communes voté par la majorité 
Plus de nouvelles




 16   Affairé.com | Mardi, 21 Mars 2017  - 10:6
  Réponse à 13-Lol
  Je ne vois pas l'interdiction dont on parle ici. Si le prefet dit si je ne suis pas informé alors je ne me charge pas de votre sécurité, en quoi cela est une interdiction? C'est dommage quand on cherche toujours quelque chose pour en faire un problème.

 15   GNAROU | Lundi, 20 Mars 2017  - 12:10
  DCENTRALISER et donner plus de pouvours aux Gouverneurs de regions . Cela evitera au ministre logé à lomé de regler les problemes de meetings et autres petites choses dans les villages !!

 14   Cantata | Lundi, 20 Mars 2017  - 11:1
  Réponse à 13-Lol
  Sérieux.
Tu crois qu'avec les centaines voir milliers de fonctionnaires dont dispose le ministre, ce serait à lui de transmettre l'information. Je constate avec effroi la profondeur de l'incurie des défenseurs de ce régime qui n'a produit que des tarés congénitaux.

 13   Lol | Lundi, 20 Mars 2017  - 7:57
  La loi de 2011 doit être revue. Après avoir informer le ministre il faut aussi informer le préfet de la localité concernée. Tous les partis ne vont pas demander au ministre d'être leur porte-parole pour informer les préfets de leurs meeting. Imaginez que 20 des 115 partis organisent des meeting dans la même semaine. Le ministre doit appeler chaque préfet ce qui fait 20 appels alors que chaque organisateur devait faire un seul appel.Et puis où se trouve la courtoisie républicaine si le Chef du parti organisateur ne peut appeler un préfet pour l'informer de son meeting ? Pourquoi pas une visite de courtoisie à l'arrivée dans sa préfecture?

 12   Général Okonko# | Dimanche, 19 Mars 2017  - 22:11
  Réponse à 11-Sursaut
  Vous pouvez être un peu plus clair !

 11   Sursaut | Dimanche, 19 Mars 2017  - 19:52
  Réponse à 4-Général Okonko#
  General Oh con, heureusement nous avons aujourd`hui l`internet et le portable si tu ne sais pas le moyen par lequel anonymement tu t`exprimes. Pense-s-y.

 10   Aoooh | Dimanche, 19 Mars 2017  - 19:0
  Réponse à 4-Général Okonko#
  Depuis 1979 quand tu avais fait 3 ans en premiere annees et partir, les choses ont evolue. des lois ont ete votee et il fallait tout simplement les appliquer.

 9   OUTI | Dimanche, 19 Mars 2017  - 17:19
  Si le pnp n'a pas pu tenir sont meeting où est la faute du Préfet ? Il est Préfet de l'Oti et non de Mango . C'est une accusation gratuite contre le Préfet . Si le pnp à échoué sa réunion les responsables n'ont qu'à s'en tenir à eux mêmes . Les autres partis de l'opposition ont fait quoi avant de nous parler d'un pnp qui n'existe que sur les média ? Combien de personne ton pnp là peu mobiliser à Mango ? Si tu comptes sur Mango ,tu te trompes lourdement . Pnp c'est quoi ça ? .

 8   OUTI | Dimanche, 19 Mars 2017  - 17:17
  Si le pnp n'a pas pu tenir sont meeting où est la faute du Préfet ? Il est Préfet de l'Oti et non de Mango . C'est une accusation gratuite contre le Préfet . Si le pnp à échoué sa réunion les responsables n'ont qu'à s'en tenir à eux mêmes . Les autres partis de l'opposition ont fait quoi avant de nous parler d'un pnp qui n'existe que sur les média ? Combien de personne ton pnp là peu mobiliser à Mango ? Si tu comptes sur Mango ,tu te trompes lourdement . Pnp c'est quoi ça ? .

 7   TINO | Dimanche, 19 Mars 2017  - 16:13
  Réponse à 1-Atchadam gueulard
  ATCHADAM GUEULARD,SACHEZ QUE MON EXCUSE EST IRONIQUE.JE RÉPONDS À VOUS TOUS QUI VOUS OPPOSEZ À L'ENRACINEMENT DE LA VRAIE DÉMOCRATIE AU TOGO.

 6   S&D | Dimanche, 19 Mars 2017  - 12:59
  Réponse à 4-Général Okonko#
  L'impression, c'est vous meme qui ignorez royalement ce qu'est une loi. Quand on vote une loi c'est pas pour chier la dessus.

La loi "Bojona" fut votee pour cause. Elle stipule que nous sommes dans un regime d'info et non d'autorisation. Pour ta gouverne, Tikpi Atchadam est un avocat et non un avocaillon comme tu semble l'etre. Que dis-je? J'oublie qu'au rpt-unir, les lois ne signifient rien. On les ecrits pour ensuite passer outre. Voila votre comprehension de la democratie. Mais sachez, qu'un le jour viendra ou les lois seront appliquees.

 5   TINO | Dimanche, 19 Mars 2017  - 11:26
  Réponse à 1-Atchadam gueulard
  Dans un Etat dit de droit,où on harcèle les partis de l'opposition,comment voulez-vous que des gens affichent leur appartenance à ces partis au risque de se faire assassiner?C'est être ignorant de taxer un parti de coquille.C'est toi-même coquille!Que veuillez ou pas,le parti RPT/UNIR tombera.Je connais plus RPT/UNIR que toi,pour y avoir longtemps milité.On faisait fi des révendications des enseignants,où en sommes-nous?Le temps de la dictature est révolu.Comprenez un peu.Le temps de monter une ethnie contre l'autre est passé.Même l'ethnie au pouvoir reconnaît qu'on lui a fait du tort pendant un demi siècle.

 4   Général Okonko# | Dimanche, 19 Mars 2017  - 10:40
  J'ai l'impression que les gens ne comprennent absolument rien. Quand nous étions étudiants et organisions nos assemblées dans les préfectures, nous adressions d'abord une demande d'autorisation au ministre de l'intérieur et un mois avant l'événement nous allions rencontrer le préfet avec la lettre réponse du ministre, juste pour voir s'il avait reçu le mot du ministre et que notre réunion ne pouvait pas constituer un trouble à l'ordre public. Le préfet mettait à notre disposition un service de sécurité. Si notre responsable du PNP pense qu'il suffit de tenir informée telle autorité pour que la police se déploie c'est faire preuve d'un manque de culture politique. C'est le préfet qui missionne les service de police et non le ministre et si le préfet n'a reçu aucun mot du ministre, ce n'est donc pas le préfet qu'il faut accuser, c'est l'ignorance des démarches administratives dans laquelle se trouve ce parti qui est l'origine de ce désagrément. Au lieu de faire du bruit pour rien, il faut simplement reprendre les démarches et tout se passera bien.

 3   CADUC FLORENT | Dimanche, 19 Mars 2017  - 10:34
  Réponse à 1-Atchadam gueulard
  Toi tu penses que cette attitude archaïque du régime est à tolérer?
Bande de salauds et d’insensés.
Donc tu attends que les militants de ce parti réagissent avant de condamner ces dérives de ce régime?

 2   l'ingnorance tue | Dimanche, 19 Mars 2017  - 10:29
  a l'intervenant du posting 1. L'ignorance tue. Si le PNP est une coquille vide pourquoi le rpt/unir sacharne contre lui? Si les intervenants d'icilome ne connaissance pas le PNP c'est normal. Les millitants du PNP sont des populations du nord togo particuliairement musulmane (sokode, bofilo, tchamba, bassar mango...). Pour votre gouverne allez sur les site youtube de latifou aladji et the TV_vidos PNP. Vous verrez de vous meme les masses qui suivent ce parti

 1   Atchadam gueulard | Dimanche, 19 Mars 2017  - 8:58
  Aucune réaction pour cet article jusqu'à présent. Pas un militant pour réagir et défende le parti.C'est une preuve que ce parti politique est une coquille.


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
Serrurier Paris 6| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com