Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Education : Les « alléchantes » annonces du gouvernement n’emballent pas trop la CSET




AfreePress | | Commenter |Imprimer Lu : 2709 fois

« Le gouvernement reste toujours sensible à l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants. Pour ce faire, le statut particulier consacrera une revalorisation de la prime d’incitation à la profession enseignante ». Cette annonce a été faite vendredi par le Premier ministre, Komi Sélom Klassou qui recevait dans les locaux de la Primature à Lomé, des syndicats de l’éducation.

Pour mettre fin aux récurrentes mouvements de grèves dans le secteur, le gouvernement vient de décider du doublement de la prime d’incitation à la profession enseignante et l’adoption prochainement du statut particulier de l’enseignement qui, selon M. Klassou « consacrera l’instauration d’une prime unique qui regroupera la prime d’incitation à la profession enseignante et les autres primes ».

Le Premier ministre a également informé ses interlocuteurs de la mise en œuvre dans les années à venir, d’un programme de recrutement intensif et annuel des enseignants et personnel d’encadrement, du renforcement des infrastructures mobilières et immobilières des établissements d’enseignement public du Togo, du développement des centres de formation préparant à la profession enseignante dans les universités de Kara et de Lomé, de la construction d’une Ecole normale des instituteurs (ENI) dans la région des Savanes et de la création de zones pédagogiques de proximité.

L’actuel occupant de la Primature a aussi informé l’opinion de la décision des autorités togolaises de réajuster l’année scolaire en vue, a-t-il dit, de remédier aux effets néfastes des grèves.

Il s’agit cependant de mesures qui n'emballent pas la Coordination des syndicats de l’enseignement (CSET) qui par la voix de son coordonnateur national Atsou Atcha, a indiqué qu’elle entend consulter sa « base » avant d’exprimer son appréciation.

Mais il se susurre dans les coulisses que ces mesures seront purement et simplement rejetées par la CSET qui demande un engagement écrit et signé de la part du gouvernement avant d’applaudir.

En somme, le système éducatif togolais est loin de sortir de ses sempiternelles problèmes.

A.Y.



Autres titres

Togo bac : vers la suppression des épreuves orales 
Togo togo, un pays des faux ? même les résultats du bac ii suscitent de profonds doutes 
Togo bacii : le taux de réussite en « forte » hausse au togo 
Plus de nouvelles





TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| Les piscines tubulaires| | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com