Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo CAP 2015 commence une grande marche au carrefour GTA ce samedi


politique

iciLome | | 32 Commentaires |Imprimer Lu : 3626 fois

La marche de protestation du CAP 2015 pour dénoncer la hausse des prix des produits pétroliers aura bel et bien lieu ce samedi 11 mars à Lomé. Cette manifestation débutera au carrefour GTA et chutera à Togblékopé-Zongo. Selon le communiqué du CAP 2015, cette marche sera suivie d'un meeting. Voici l'intégralité du communiqué.

COMMUNIQUE

CAP 2015 et les autres forces démocratiques appellent à une grande marche suivie de meeting le samedi 11 Mars 2017, du Carrefour GTA à Togblékopé-Zongo.

Les partis politiques membres de CAP 2015 et les autres forces démocratiques invitent leurs militants ainsi que les populations togolaises de Lomé et de ses environs, à prendre massivement part à une grande marche suivie de meeting qu’ils organisent ce samedi 11 Mars 2017 à partir de 08 heures pour :

- protester contre la dernière hausse injustifiée du prix des produits pétroliers à la pompe ;

- fustiger la répression sanglante de la manifestation de protestation des populations, par les forces armées togolaises, faisant un mort et de nombreux blessés graves, par balles ;

- dénoncer les tentatives de liquidation des libertés publiques ;

- exiger la mise en œuvre rapide et consensuelle des réformes politiques prévues par l’APG ainsi que l’organisation des élections locales.

L’itinéraire de la marche est le suivant : Carrefour GTA, Nationale N°1, Brasserie du Bénin, Carrefour Leader Price, Golf Club, Marché de Toglékopé-Zongo, Carrefour CEG à Togblékopé-Zongo.

Organisations de défense des droits de l’homme, associations de presse, syndicats et associations de la société civile, travailleurs des secteurs public et privé, élèves, étudiants, revendeuses des marchés, taximen et zémidjans, populations des villes et des campagnes, soyons tous au rendez-vous des enjeux de l’heure, ce samedi 11 Mars 2017, au carrefour GTA.

Peuple Togolais notre pays est en danger.

Mobilisons nous !

Pour CAP 2015

Le Responsable de la communication

signé

Eric DUPUY



Autres titres

Togo l’anc trouve inopportune l’exposition photos sur sylvanus olympio 
Togo gilchrist olympio explique le concept « ablodé » 
Togo devoir de mémoire : il était une fois le 27 avril 1960… 
Plus de nouvelles




 32   tedlesaint1 | Samedi, 11 Mars 2017  - 11:1
  Le Combat pour l'alternance politique en 2015 (CAP2015) reprend du servit, plutôt le cap2015 reprend ses marches des samedis, à court d'arguments et ayant toute les peines pour remobiliser ses militants le regroupement du chef de file de l'opposition togolaise Jean Pierre Fabre et ses amis profite du malheur d'une famille c'est-à-dire du décès d'un des manifestants de la manifestation spontanée du 28 février, suite à la hausse du prix des produits pétroliers, pour rebondir. Il faut rappeler que le Cap2015 avait déjà tenté de remobiliser ses membres avec les manifestations qui ont eu lieu suite à la fermeture par la Haac de la radio City Fm et de la Télévision LCF du groupe Sud Medias mais la mayonnaise n'avait pas pris les populations lassées de l'amateurisme de ces messieurs de l'opposition radicale n'étaient pas sorti nombreux. Beaucoup se demandent si le cap2015 chercherait-il à instrumentaliser la mort de ce citoyen togolais. Cette manière de faire est très indécent, et à bien voir les motifs de cette manifestation, il y a trop d'amalgames, a bien voir le leader de l'ANC et ses proches veulent surfer sur les problèmes économiques pour se refaire une santé politique.

 31   kaakoo | Vendredi, 10 Mars 2017  - 15:42
  L’ambigüité dans l'appel à marcher de CAP2015 reste là ou c'est lui seul qui recommence ce qu'il avait déjà fait des années durant sans aucun résultat. Pourquoi CAP devance-t-il les évenements c'est-à-dire ne pas attendre les conclusions des rencontres tenues entre lui et le groupe des 6 partis politiques de Me APEVON, Les Démocrates, Togo Autrement, Parti des Togolais, ADDI, MCD ?
De toutes les manières, personne ne condamne cette marche de demain, mais il ne faut pas s'attendre à un quelconque succès.

 30   Togo libre | Jeudi, 9 Mars 2017  - 15:10
  Réponse à 20-Holala
 

Espèce de Mouton Bête , donc tu considère Femmes et Enfants des Ennemis du Peuple
(Militaires, Gendarmes et Policiers ) comme innocents ????????????????Donc essaies de récupérer leurs Armes pour faire face à eux.

Ce que j'avais dit dans mon Posting est la seule et unique façon pour inverser le Rapport de Force au Togo.

Je ne dis pas de tuer ces Femmes et Enfants comme ces Barbares ont l'habitudes de faire subir aux Togolais. Mais tout simplement de les prendre en Otage.


A bas le Royaume des Gnassimgbes.

A bas les Moutons au service du régime Terroriste des Gnassimgbes.

Vive la République du Togo et vive la Révolution.



 29   Abladjo | Jeudi, 9 Mars 2017  - 12:59
  Réponse à 25-KASSANDA
  Je ne vais pas commenter ca aussi....

hmmmm! Il y a que Togo Libre au post 19- qui fait l'évenement ici.

On y voit ses couilles aussi grosses que des papayes. Au moins lui il en a dans le slip.
Ca c'est une révolution.

Merci Togo Libre.

 28   Sissi Blissi | Jeudi, 9 Mars 2017  - 11:12
  Dixit:
" Cette histoire commence sérieusement à m'ennuyer"
_________
ami Ray, ton ennui est partagé ! Au moins le carnaval à la plage était plus colorié et la troupe pouvait conjurer quelques Mamy Water et faire des offrandes.

Au dernières nouvelles j' ai appris que le CAP 2015 derait choisir entre:
1) - Gakpoto- Gbonssimé
2) - GTA- Togblekopé
compte tenu du peu d' affluence que Gakpoto avait eu la dernière fois le choix a été porté sur Carrefour GTA.....
Wait & See, comme dirait Jo ( perdu actuellement dans les préparatifs) !


 27   X. Dilish | Jeudi, 9 Mars 2017  - 11:3
  Réponse à 12-GNAROU
  Dixit:
" Finalement le CAP15 est d'une certaine utilité publique !"
____________________
c' est juste ce Club contribue au bien-être des zoposans, les vrais. Son statut est plus sportif que politique

 26   007 d' Agoé Nyivé | Jeudi, 9 Mars 2017  - 10:56
  Réponse à 25-KASSANDA
  Dixit:
" Ça ne produira aucun effet sur une dictature vielle de 50 ans"
_________________
quelle idée ! Les organisateurs n' ont jamais dit qu' ils cherchent á produire un effet sur qui que ce soit, compatriote !
Ils organisent un peu de jogging, et c' est leur droit.
L'effet sera surtout sur leur propre santé, bénéfique !
Vive le Togo

 25   KASSANDA | Jeudi, 9 Mars 2017  - 8:29
  Fabre plaisante trop avec cette manifestation.
Je demanderai à tous les togolais de rester chez eux ce jour et de ne participer à aucune manifestation dite Pacifique.
Ça ne produira aucun effet sur une dictature vielle de 50 ans.

 24   CSF | Jeudi, 9 Mars 2017  - 7:54
  Réponse à 22-GNAROU
  compatriote Gnarou, à Togblékopé il n' y a aucun danger nous pourrons baratiner les cultivateurs de canne à sucre comme nous voulons, ils n' y comprennent rien. Oh oui il y a aussi les manoeuvres qui travaillent dans les carrières de graviers... des proies faciles!!!!
Nous avions eu beaucoup de succés à Kodjindji et nous avons l' intention d' étendre notre action à tout le territoire autrement dit de la GTA à Togblé

Collectif Sauvons Fabre & C°
13 rue Ekpé Dupuy
Kodjindji Bè via Lomé

 23   Guindua Agbolenu | Jeudi, 9 Mars 2017  - 7:47
  Réponse à 22-GNAROU
  Gnarou tu es fort mais...toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire ! Tu réduis Jo au silence avec ta question
Il y a peut-être à Togblekopé une autre Présidence et un fauteuil présidentiel à conquérir.


 22   GNAROU | Jeudi, 9 Mars 2017  - 6:17
  Le carefour GTA est à 1km à vol d'oiseau de la presidence togolaise !!

Ils cherchent quoi à Togblekopé ?????

 21   L' AMI de JO | Mercredi, 8 Mars 2017  - 21:33
  Réponse à 19-Togo libre
  voici le premier compatriote courageux!
Je te rendez-vous devant le camp gendarmerie demain à 7:00.
Dans ce camp il y a beaucoup de femmes et d' enfants de gendarmes.
Voici le plan:
1) je t' attends devant Notre Dame
2) tu vas prendre quelques enfants et femmes en otage... comment tu t' y prends reste ton affaire
3) tu les apportes devant Notre-Dame
4) moi je les garde devant Notre-Dame, bien sûr
5) JO, notre ami commun, les amènera à Kodjindji avec le bus de Sotral
A demain matin

Question: si vous vous appelz Togo LIbre c' est que le Togo est libre, non? Pourquoi voulez-vous organiser des enlèvements ? C'est un acte criminel n' oubliez pas!

 20   Holala | Mercredi, 8 Mars 2017  - 21:16
  Réponse à 19-Togo libre
 
CE QUI EST INTERESSANT AU TOGO C'EST QUE DANS LE CAMP DES ZOPOZANS CHACUN SAIT CE QUE L' AUTRE AURAIT DU FAIRE OU CE QU'IL DOIT FAIRE
Fabre et C° demande au peuple de se révolter...
De nombreux "intellectuels" togolais nous écrivent ce que nous devons faire. Ok, eux ils font leur part de travail en écrivant, non.
Le CAP 2015 exige des Prélats de défiler aux côtés des perdants de l' élection 2015
Mme Wacemgate exige du gouvernement des tas de tonnes de choses sans oublier les mises en garde...jusqu' au scandale de Wacem et elle s' est calmée enfin.
_________________
monsieur et cher compatriote comme on le dit la "charité bien ordonnée commence par soi-même".
Mettez vous-même votre conseil à exécution et tout le Togo vous suivra !
______________
AUJOURD' HUI C'EST LA JOURNEE DE LA FEMME, LE SAVEZ-VOUS ? N'AVEZ-VOUS PAS HONTE DE NOUS DEMANDER DE SEQUESTRER DES FEMMES ET DES ENFANTS INNOCENTS ?



 19   Togo libre | Mercredi, 8 Mars 2017  - 18:55
 
Chers Togolais résistez pour chasser ce régime.

Conseils importants :

Je demande aux Togolais de changer de stratégie pour combattre ce Régime Terroriste et dictatorial des Gnassimgbes.

Chers Togolais je vous demande d ' identifier tous les Militaires, Gendarmes et Policiers qui vivent dans vos quartiers sur toute l'étendue du Togo.

Après avoir identifier ces Ennemis du Peuple
(Militaires, Gendarmes et Policiers ), maintenant vous pouvez passer à l ' Action qui consiste à prendre en Otage les Parents les plus proches de ces corps habillés : A savoir leurs Femmes ou leurs Enfants.

C'est le seul Moyen qui peut inverser le Rapport de Force puisque ces Corps habillés ne pourront jamais protéger leurs familles.

À bas le Royaume des Gnassimgbes.

Vive la République du Togo et vive la Révolution.





 18   2222 | Mercredi, 8 Mars 2017  - 18:32
  La nostalgie est plus forte que certains de zopozans ! L'image ressemble à un défilé du RPT dans les années 1980 !!!!!!

 17   San Blag | Mercredi, 8 Mars 2017  - 18:29
  nous espérons que cette fois-ci Fabre et Dupuy ne vont plus prendre leurs jambes à leur cou à la vue des forces de l' ordre déployées sur les lieux par généreux Ministre Yark pour assurer leur propre sécurité

 16   X. Dilish | Mercredi, 8 Mars 2017  - 18:25
  Réponse à 15-007 d'Agoe Nyivé
  toi tu sors d' où ? Tu es Togolais aussi ?
As-tu oublié les députés ANC et leur Chief Financial Operation ?
Wacemgate....cela ne te dit rien !
Ou bien la poussière rouge et fine d' argile de Kodjindji et la poussière noire de charbon d'Akassimé sous l'ardent soleil de Lomé la Belle a embrouillé ta mémoire ?

 15   007 d'Agoe Nyivé | Mercredi, 8 Mars 2017  - 18:13
  Réponse à 5-James Bond de Togblekop
  Bravo, donne-moi des conseils pour mobiliser les gens ici.
Chez nous à Agoé Nyivé la mobilisation des marcheurs est difficile.
Ils disent qu' ils ne veulent plus marcher pour que d' autres secrètrement ramssent á leur insu des centaines de millions.
Je ne sais pas où ils tiennent ces informations !!!!!
Es-tu au courant que certains ont pris des centaines de millions en catimini?

 14   djib | Mercredi, 8 Mars 2017  - 17:44
  BONNES ITINERAIRES MESSIEURS LES RESPONSABLES DU CAP 2015
A BAS LES JALOUX !
ON SERA AU RENDEZ-VOUS

 13   LADA | Mercredi, 8 Mars 2017  - 17:23
  LE GROUPE DE 6 PEUT NOUS AIDER !

 12   GNAROU | Mercredi, 8 Mars 2017  - 17:11
  Réponse à 4-raymondo
  Hihihihihihi..........!!

Raymondo , je suis rentré du pays il y a 3 semaines. Franchement mon premier constat est que les Loméens sont en surpoids !!
C'est pourquoi je trouve que ces marches ne sont pas si inutiles que cela !!
Finalement le CAP15 est d'une certaine utilité publique ! Meme si leur but est tout autre.

 11   democratie | Mercredi, 8 Mars 2017  - 13:26
  Grande manifestation du 14 avril, il faut une autre opposition pour changer ce régime !

Togo Interview exclusive de Claude AMEGANVI, Secrétaire chargé de la Coordination du Parti des Travailleurs
politique

- | Vendredi, 3 Mars 2017 9:6 | 19 Commentaires |Imprimer Lu : 3186 fois

Politicien aguerri, figure emblématique et mythique de la lutte démocratique au Togo, depuis plus de 30 ans, Henri Claude Kokouvi AMEGANVI, est un révolutionnaire qui ne le cache plus : « Je n’ai pas pour habitude de me cacher : Oui, je suis un révolutionnaire ! ». Un franc-parler, sinon un style propre à lui qui ne s’accommode jamais des injustices sous quelque forme que ce soit. Dans cette interview, le Secrétaire chargé de la coordination du Parti des travailleurs fait de grandes révélations en citant des noms dans l’affaire des 5 milliards de F CFA qu’aurait donné Faure Gnassingbé à Manuel Valls, ex-Premier Ministre français pour sa campagne lors de la primaire socialiste. Se disant convaincu que seule une révolution populaire pourra sauver le Togo du régime togolais, Claude AMEGANVI déclare être disposé à mettre en place un comité pour préparer une manifestation le jeudi 14 avril prochain qui marquera « la fin des 50 ans de pouvoir du clan EYADEMA-GNASSINGBE ». Cependant, il fixe une condition. Le mot d’ordre doit être uniquement : « 50 ans, ça suffit ! A bas la dynastie des EYADEMA-GNASSINGBE ! Faure, Dégage ! » Voici l’interview !

L’Indépendant Express : M. Henri Claude Kokouvi AMEGANVI, Bonjour. D’où sortez-vous cette information selon laquelle l’ancien Premier Ministre français Manuel Valls aurait encaissé la bagatelle somme de 5 milliards de F CFA du régime togolais lors de son séjour à Lomé ? Vous ne risquez pas une plainte en diffamation si vous maintenez cette campagne ?

Claude AMEGANVI : Plainte en diffamation ? Je la souhaite vivement ! Je m’étonne d’ailleurs qu’elle n’ait pas déjà été déposée. Et je constate qu’il n’y a pas eu de démenti depuis.

Quant à l’information elle-même, je dois vous rappeler comment nous l’avons fait connaître via notre « Appel au peuple togolais … en solidarité avec la grève des enseignants pour sauver l’Ecole togolaise » où nous disions ceci :

« C’est ainsi que des révélations de sources proches du régime, émanant de personnalités elles-mêmes écœurées par l’incroyable cynisme de Faure GNASSINGBE à l’endroit de son propre peuple, indiquent que, lors de son voyage officiel de fin 2016 au Togo, Manuel VALLS, alors qu’il était encore Chef du gouvernement français, aurait reçu un « cadeau » de 5 milliards de F CFA pour sa campagne en France en vue de l’élection présidentielle de 2017 dans laquelle il envisageait de s’engager. (…) »

Vous êtes journaliste ; vous savez donc qu’un journaliste ne doit pas dévoiler ses sources. Il en est de même en politique. Vous n’attendez tout de même pas que je révèle la source de notre information au risque de mettre en danger la vie de nos informateurs ! D’autant plus que tout le monde sait que ce que nous avons dit est vrai.

Et si vous, vous deviez en douter, je vous renvoie à cette information qui nous a appris que la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE), l’agence officielle de renseignement chargée, en France, de l’espionnage et du contre-espionnage de l’Etat, a diligenté une enquête au terme de laquelle elle confirme que M. Manuel VALLS a bien reçu les 5 milliards de F CFA de Faure GNASSINGBE. Elle précise même que c’est le sieur Pacôme Yawovi ADJROUROUVI, un Togolais d’origine béninoise, né le 14 mai 1963, maire-adjoint d’Evry (la ville dont M. VALLS était le maire) qui, ancien camarade de classe de Faure GNASSINGBE, aurait joué les entremetteurs entre ce dernier et son compère Manuel VALLS.

Vous voyez donc que d’une simple dénonciation d’impunité économique et de cynisme que nous avons voulu faire, nous avons levé, bien malgré nous, un scandale d’Etat qui touche en plein cœur la France et est certainement appelé à avoir de retentissantes suites …

Pour conclure sur ce chapitre, non seulement nous sommes serein, nous allons même poursuivre la campagne contre ce vol odieux qui révulse l’opinion nationale et internationale.

Nous allons adresser une Lettre ouverte à M. VALLS lui demandant de restituer au peuple togolais le fruit de sa rapine et, s’il s’y refuse, nous comptons constituer un collège d’avocats pour le traîner devant les tribunaux.

Par ailleurs, je profite de votre interview pour m’étonner du silence des amis togolais de M. VALLS, membres comme lui de l’Internationale socialiste : je veux parler de l’ANC et de la CDPA. 5 milliards volés au malheureux peuple togolais, c’est énorme !, mais ils se taisent ! Prétendront-ils ignorer pourquoi, à quelques semaines de la Primaire socialiste, tremplin supposé pour son accession à la présidence française, M. VALLS était venu au Togo ? Non, je ne peux les croire si naïfs. Plus grave, nous sommes bien informés que, pendant que M. VALLS narguait les Togolais en ripaillant avec Faure EYADEMA-GNASSINGBE à la présidence de la République (les images ont fait le tour du monde), une partie de sa délégation ripaillait avec des membres de la direction de l’ANC à leur siège ! Nous pensons aussi qu’ont certainement joué dans cette affaire les liens entre franc-maçons existant entre M. VALLS (qui, publiquement, ne fait pas mystère de son appartenance) et certains responsables de l’ANC. Tout le monde sait ou devrait savoir que c’est à travers cette confrérie que l’impérialisme français tient ses valets africains et les attèle à préserver ses intérêts dans des pays considérés comme ses « chasses-gardées » ; confrérie dans laquelle il lie les personnalités politiques par une sévère loi du silence qui, passant avant les intérêts des peuples, continue à garantir l’impunité aux divers criminels économiques tant français qu’africains. Mais il est temps que cela cesse car trop, c’est trop !

Et vous pensez que c’est votre campagne qui a déplumé le candidat socialiste Valls aux primaires ? Mais la presse française n’en a pas son chou gras comme on pouvait s’y attendre…

Nous n’avons pas cette prétention !

M. VALLS a d’abord et avant tout été balayé pour sa personnalité et sa politique antisociale et autoritaire. Au gouvernement, il a dressé tout le monde contre lui, y compris certains de ses ministres, les « frondeurs », qui ont préféré démissionner que d’avoir à assumer la responsabilité de sa politique.

Je me félicite toutefois que notre révélation sur les 5 milliards volés à son profit ait contribué à éclairer une face cachée du personnage : celle du corrompu. Et je tiens tout particulièrement à saluer ici tous ces militants africains et français qui se sont saisis de notre campagne pour faire battre M. VALLS à la primaire socialiste. Notamment ce courageux couple de Congolais que les médias nous ont montré, sillonnant les rames du métro parisien pour appeler à voter contre M. VALLS.

Revenons à la politique togolaise. Beaucoup vous décrivent comme un révolutionnaire, un partisan de la méthode forte contre le régime Gnassingbé. Vous êtes un va-t-en guerre, un trotskyste à la limite. Croyez-vous en votre stratégie de combat pour sauver le Togo ?

Je n’ai pas pour habitude de me cacher : Oui je suis un révolutionnaire ! Oui, je suis un trotskyste ! Oui, je le suis et je l’assume ! Et alors ? Voulons-nous une démocratie oui ou non ? Ai-je le droit d’exprimer mes opinions oui ou non ?

Cela ne veut pas dire que je sois un « va-t-en guerre » comme vous le prétendez.

Et : « trotskyste à la limite », ça veut dire quoi ? Vous gagneriez à mieux vous informer et à expliquer à vos lecteurs ce que signifient ce terme et les conceptions de ce courant politique, au lieu de chercher à les dénigrer sans fondement sinon vous ne pouvez que contribuer à renforcer l’obscurantisme. Quand vous aurez commencé à le faire, vous pourrez revenir à moi pour que, en toute démocratie, je puisse vous exposer nos conceptions et objectifs dans vos colonnes.

Ceci étant, comme révolutionnaire, trotskyste, je suis et nous sommes partisans d’aider à matérialiser la souveraineté des peuples en œuvrant à les mobiliser contre l’exploitation et l’oppression impérialistes. Que cette stratégie puisse aider à sauver le Togo, je n’en doute pas un seul instant. D’autant que les autres « stratégies » prétendues de partage du pouvoir mises inlassablement en œuvre depuis bientôt 27 ans par la soi-disant « opposition démocratique » n’ont, au contraire, fait que sauver et consolider le régime dictatorial qui sévit dans notre pays depuis 50 ans.

Partagez-vous l’opinion de ceux qui pensent que c’est le 12 juin 2012 que l’opposition togolaise a manqué l’occasion de prendre le pouvoir par la rue. Allusion faite au monde fou qui a répondu à la marche du CST, 500 mille personnes dites-vous à l’époque, qui ont voulu transformer Déckon en place Tahrir, c’est-à-dire la place de la Libération… la révolution populaire est-elle encore possible au Togo ?

Une révolution populaire n’est pas seulement possible ; elle est indispensable comme unique voie par laquelle sauver le Togo.

Toutefois, ce n’est pas à un parti ou un dirigeant révolutionnaire d’en décider. Comme nous l’enseigne l’histoire, ce sont toujours aux peuples qu’il revient, seuls, de décider du déclenchement d’une révolution, pour la victoire de laquelle l’action d’un parti révolutionnaire est indispensable.

C’est ce qu’on a vu au Burkina par deux fois en 2014 et 2015. Et c’est également ce qu’on a vu, dans l’histoire, avec la manifestation des femmes en février 1917 en Russie. La Déclaration que nous venons de sortir pour en commémorer le centenaire montre bien que cette simple manifestation, qui exprimait une élémentaire révolte des femmes contre la faim et les souffrances imposées par la Première guerre mondiale, a fait effondrer le régime du Tsar Nicolas II au bout de 5 jours. Si elle a pu ouvrir un palpitant processus qui a conduit, 8 mois après, à la victoire de la Révolution d’octobre, ce fut grâce à l’intervention du Parti bolchévique sous la perspicace direction et de leurs grands dirigeants que furent Lénine et Trotsky.

Ceci étant, si le rassemblement du 12 juin 2012 à Déckon, à l’appel du CST n’a pas pu conduire à la libération du Togo, comme vous le dites, c’est fondamentalement parce que des orientations contradictoires sur les objectifs et la direction de la lutte ont paralysé l’efficacité du CST à l’époque. Certains voulaient que s’exprime la souveraineté populaire à cette occasion ; d’autres voulaient n’en faire qu’un moyen de pression pour négocier un nouveau dialogue et une solution de partage du pouvoir avec le régime RPT/UNIR. Malheureusement, ce sont ces derniers qui l’ont emporté comme on l’a vu avec les plus catastrophiques négociations de l’histoire de l’opposition togolaise ; lesquelles ont conduit au désastre électoral des législatives de juillet 2013 et établi la lamentable configuration de l’Assemblée nationale actuelle où cette opposition est archi minoritaire. Quel paradoxe !

L’actualité politique demeure les réformes constitutionnelles et institutionnelles. En 2001, vous étiez l’animateur du Mouvement « Quelle solution pour le Togo ? » Nous sommes en 2017, de l’APG au HCRRUN, 11 années sont passées sans que le pouvoir de Lomé ait accepté de faire les réformes. M. AMEGANVI, quelle solution pour le Togo afin que les réformes aient finalement lieu ? D’abord le HCRRUN est-il crédible pour conduire les réformes ?

Pour moi, l’APG, le HCRRUN et la « lutte pour les réformes » ne sont que les mêmes instruments pour sauver le régime de Faure EYADEMA-GNASSINGBE, qui s’il le voulait, pourrait faire les réformes en un seul jour comme il a su le faire en une seule nuit en 2005 pour le porter au pouvoir à la mort de son père.

Au Parti des travailleurs, nous considérons qu’après s’être battue contre les aspirations profondes du peuple togolais pour « Donner un 3e mandat à Faure GNASSINGBE » à la présidentielle de 2015, une certaine opposition institutionnelle togolaise, par cette campagne pour les « réformes », ne cherche qu’à flouer et faire perdre du temps au peuple togolais. Prônant à tout prix la participation aux législatives de 2018, puis à la présidentielle de 2020, cette « opposition » n’a d’autre véritable dessein que de maintenir Faure au pouvoir pour permettre à son régime de continuer à violer les droits de l’homme par la répression et les assassinats, à détourner nos deniers publics, à piller nos richesses. En contrepartie, le régime garantit des miettes de sa rapine à cette « opposition démocratique » ; notamment en lui concédant quelques sièges à l’Assemblée, faisant bénéficier ses membres de missions répétitives à l’étranger grassement payées et de fonds secrets illimités comme on l’a dernièrement appris. Tout ceci transforme les « activités politiques » en un juteux fonds de commerce. C’est cynique, mais c’est la triste réalité de ce qui se passe en coulisse alors que, par devant, on sert un double langage au peuple au quotidien !

On peut ainsi mieux comprendre pourquoi cette « opposition démocratique » est incapable d’appeler le peuple à s’organiser pour dire clairement : « 50 ans, ça suffit, dehors le régime du clan EYADEMA-GNASSINGBE ! » et, s’il le faut, à paralyser le pays pour l’obtenir comme on l’a vu au Burkina, en Gambie, etc. Après, elle a beau jeu de dire : « le Togo, ce n’est pas le Burkina Faso ! ». Mais, derrière ces paroles fumeuses se cache la réalité d’une impuissance volontaire !

L’unité d’action de l’opposition gambienne, disent certains, doit inspirer celle du Togo pour aller à l’alternance et au changement tant souhaités. Mais pour le chef de file de l’opposition togolaise, Jean-Pierre FABRE, les contextes sont bien différents, dit-il. Et vous que diriez-vous ?

Unité d’action de l’opposition togolaise ? Ce n’est pas ce problème qui se pose. En fait, les différents partis de cette « opposition » sont en compétition pour mieux servir Faure EYADEMA-GNASSINGBE.

C’est ce que révèle ce statut très officiel de « Chef de file de l’opposition » qui, en faisant de lui une institution du régime, est une stratégie de manipulation pour discréditer Jean-Pierre FABRE et, par sa morgue et sa suffisance, le pousser à diviser l’opposition.

Je vous fais une confidence : c’est Jean-Pierre FABRE lui-même qui, lors de causeries en marge des marches de 2010 à 2013 contre le coup d’Etat électoral de 2010, nous a informé que Blaise COMPAORE, dont le cynisme est connu, lui a révélé avoir délibérément inventé ce statut pour discréditer totalement les principaux responsables de l’opposition burkinabè et qu’il y a réussi.

Si vous ne me croyez pas, interrogez-le ainsi que les autres responsables de l’« opposition » et dites-leur bien que c’est moi qui vous en ai parlé !

Comment comprendre son aveuglement à faire le gros dos avec ce ridicule statut, si on en juge par le rôle qui lui est dévolu par la loi portant statut de l’opposition qui le transforme en garçon de course de Faure pour museler et impuissanter l’opposition togolaise ? Loi qu’il avait pourtant vigoureusement dénoncée au départ avant de s’apercevoir qu’il en tirerait de substantiels avantages personnels devenant ainsi un chef de file-godillot. Quelle lamentable et déshonorante volte-face !

L’opposition togolaise semble s’unir, le groupe des six partis veut s’allier au CAP 2015 pour une unicité d’actions, le Chef de file de l’opposition n’est plus contesté, que ce soit Me Paul Dodji Apévon ou Nicolas Lawson, etc., chacun reconnaît aujourd’hui en Jean-Pierre Fabre, le chef de l’opposition. Qu’attend alors le Parti des travailleurs pour rentrer dans la danse et faire bloc comme le souhaitent les populations contre le régime togolais ?

Avec les réunions en cours entre CAP 2015 et le Groupe des 6, il ne s’agit pas d’« unité d’action » de l’opposition, mais de rencontres préparatoires à des négociations entre acteurs politiques de l’opposition et régime UNIR/RPT sur le contingent de sièges que ce dernier serait disposé à leur octroyer aux prochaines législatives de 2018.

D’abord, notez cette coïncidence frappante : ce rapprochement intervient à un an des législatives de 2018 comme, dans un contexte semblable, celui de fin 2012-2013 entre les partis politiques membres du CST et ceux de la Coalition Arc-en-ciel en vue des législatives de 2013. Ce rapprochement CST-Coalition Arc-en-ciel d’alors n’avait finalement servi qu’à préparer les négociations de Togotélécom II puis, celles organisées sous l’égide de Mgr BARRIGAH et de l’Ambassadeur des USA. A l’époque, l’« opposition » s’est fait proprement rouler dans la farine par le régime UNIR/RPT. Il faut donc en déduire que la répétition du scénario catastrophique de 2013 est en train de se préparer pour les prochaines législatives de 2018 ; avec le même aveuglement.

Maintenant, pourquoi cet aveuglement ? En réalité, il ne s’agit pas d’aveuglement, mais d’une collusion d’intérêts assez simple à comprendre. Nous avons affaire à des partis dont le programme ne différant pas idéologiquement de celui du RPT sur le fond, ont adopté comme mode de fonctionnement son clientélisme. Les militants n’étant pas appelés à cotiser pour matérialiser leur adhésion aux idéaux du parti, ces partis se tournent vers l’Etat pour être financés. Ils en viennent ainsi à décider qu’au moins le « président » ou un groupe de responsables du parti se voient garantir, à l’Assemblée Nationale, un ou quelques sièges ; la falsification du système électoral togolais arrogeant le monopole de leur répartition au régime UNIR/RPT. C’est pourquoi il y aura nécessairement à venir « dialogue », négociations et « accord » entre RPT/UNIR et « opposition démocratique », lesquels se préparent secrètement d’ores et déjà. C’est là le véritable enjeu des réunions actuelles et rien d’autre ! Vous comprendrez donc pourquoi le Parti des travailleurs ne peut en aucun cas s’associer à cette trahison des intérêts du peuple togolais.

Le quatrième mandat de Faure Gnassingbé, le sort en est jeté. Avez-vous un seul moyen d’empêcher Faure Gnassingbé d’être candidat et d’être élu en 2020 ?

Non, aujourd’hui, demain, en 2018, en 2020, le sort du maintien de Faure EYADEMA GNASSINGBE au pouvoir n’est nullement jeté ; car à tout moment, le peuple togolais peut décider d’exercer sa volonté.

C’est pourquoi au Parti des travailleurs, nous en appelons au sursaut des Togolais en soulevant ces questions : faut-il laisser Faure aller au-delà des 50 ans de règne du clan EYADEMA-GNASSINGBE au Togo ? Est-il glorieux pour notre pays d’être la deuxième plus vieille dictature familiale au monde après celle des KIM-IL-SUNG de la Corée du Nord ?

Nous pensons que NON ! Que c’est maintenant, tout de suite, qu’il faut agir pour mettre fin à son régime comme le peuple Burkinabè et le peuple gambien ont su si bien le faire.

Dans ces conditions, n’est-ce pas dès aujourd’hui qu’il faudrait songer à une manifestation populaire dans toutes les grandes villes du Togo, de Lomé à Cinkassé, à l’occasion de la commémoration de la fin des 50 ans de pouvoir du clan EYADEMA-GNASSINGBE, le jeudi 14 avril prochain. Sur un seul mot d’ordre : « 50 ans, ça suffit ! A bas la dynastie des EYADEMA-GNASSINGBE ! Faure, Dégage ! ».

Si le peuple est prêt, nous, Parti des travailleurs, sommes disposés, à aider à mettre en place un comité pour préparer cette manifestation.

Dites-nous enfin Claude AMEGANVI, comment se porte votre parti ? Le parti des travailleurs ? Quelle est sa vision en ces moments de crise socioéconomique et politique au Togo ?

Nous allons bien, après avoir traversé, comme la plupart des partis d’opposition, une crise qui a vu certains nous quitter pour aller créer un autre parti : le PADET. Mais, le PADET, qui en entend parler aujourd’hui ? Il ne suffit pas d’organiser une surréaliste scission en déférant au diktat de certaine chapelle de bureaucrates « internationalistes » aux relents colonialistes. Encore faut-il, par la suite, dans la complexe situation politique togolaise, savoir oser et pouvoir agir sur le réel. Faute de quoi, peut s’ouvrir une boîte de pandore susceptible de propulser dans une autodestruction multidimensionnelle. Chose vue.

Quant à nous, qui avons maintenu le cap de la continuité de l’OTTD, que le peuple togolais a découvert à la Conférence nationale, au Parti des travailleurs d’aujourd’hui, toujours fidèles aux intérêts des travailleurs et du peuple togolais, nous sommes confiants en l’avenir.

Interview réalisée par Sylvestre K. BENI
Indépendant Express (N° 405 du mardi 28 février 2017)

 10   Martial | Mercredi, 8 Mars 2017  - 13:16
  Je ne me retrouve pas. Cap 2015=combat pour l'alternance en 2015. Mais nous sommes en 2017. Aidez moi à comprendre. Je comprends rien.

 9   Assémito | Mercredi, 8 Mars 2017  - 13:10
  Connerie,quel drole d itinèraire,ces gens trompent qui ???décidément ce jpf n a pas les couillesmoins encore de la stratie,

 8   viviti | Mercredi, 8 Mars 2017  - 11:52
  Réponse à 7-viviti
  ...
Vivement que le bruit des casseroles lui ouvre l'ouie... un jour ENFIN!!!

 7   viviti | Mercredi, 8 Mars 2017  - 11:49
  Réponse à 5-James Bond de Togblekop
 
Ami 007 de Togblekopé, salut! On est ensemble.

Et puis GTA c'est directement dans les oreilles "bouchées" de notre soit-disant PR qui se barricade dans un palais à quelques mètres de là.
Vivement que le bruit des casseroles lui ouvrent l'ouie... un jour ENFIN!!!

 6   Cape peureux | Mercredi, 8 Mars 2017  - 11:43
  De la foutaise, une comedie.Pourquoi ne pas se joindtre aux etudiants et autres et pourquoi faire une manifestation un samedi? cela n'a aucun sens.Puisque un Samedi ne va pas deranger le pouvoir.Honte a vous Cape 2015.Vous faites des choses tjrs a moitie si comme vous menager le pouvoir ou avez peur.Depuis quand on fait une revolution en se cachant.on ne fait pas une omelette sans casser les oeufs.

 5   James Bond de Togblekopé | Mercredi, 8 Mars 2017  - 11:16
  Pour une fois le circuit est bon. ca va drainer un autre type de population autre que celle de Bè. L'essentiel est d'éviter Kodjindji Akassimé.
GTA c'est pas mal car c'est le nouveau centre administratif.

 4   raymondo | Mercredi, 8 Mars 2017  - 10:50
  GTA -Togblekope! Drôle d'itinéraire quand-même.

Une marche de protestation qui ne dérange personne n'en est pas une. Pendant que Faure Gnassingbe, son administration bancale et les corps diplomatiques vaquent allègrement à leurs occupations au centre ville, CAP2015 ira faire une petite promenade de GTA à Togblekope! Qui va s'intéresser à ça?
Zut j'oubliais! Il y a les golfeurs d'Agoe et les Medjira de Zongo qui les verront passer. Bon, pourquoi pas?
Cette histoire commence sérieusement à m'ennuyer.

 3   dada | Mercredi, 8 Mars 2017  - 10:38
  Nous sommes tous contre l'augmentation brusque des produits pétroliers sans justification préalable mais cette marche ressemble à une récupération politique rien qu'a voir même l'itinéraire. Méfions nous des politiciens. Ils se servent de la population pour accéder au pouvoir et après on ne les reconnais plus. CAP 2015 en entendant de réaliser l'alternance, prenez possesion des grandes postes de responsabilités pour faire avancer le pays. Vous me donnez l'impression que vous ne voulez rien que le pouvoir

 2   X.Dilish | Mercredi, 8 Mars 2017  - 10:21
  Réponse à 1-James Bond de Bè
  nos comédiens de rue prennent de l'âge ! Autrefois avec Gbonssimé ou Akassimé c'était plus intéressant !
__________________
Comme le disait Lawson, je cite:
<<Ce n’est pas en marchant vainement et tristement sous le chaud soleil et en faisant humer les poussières d’argile et de charbon aux manifestants qu’on obtient les changements.
Ce n’est pas en ressassant les mêmes slogans de demande de réformes constitutionnelles et institutionnelles ou de décentralisation que l’on est utile ou que l’on est considéré comme abordant les gros sujets politiques du pays. >>
__________________
Togo, Togo....


 1   James Bond de Bè | Mercredi, 8 Mars 2017  - 10:16
  C'est une manifestation au rabais ! Ce n' est plus amusant ! Point de chute Gbonssimé aurait été plus intéressant !


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Commparer pour le meilleur pret auto| | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
Serrurier Paris 6| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com