Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Cameroun Economie et éducation en vitrine dans les journaux camerounais


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 159 fois

Des sujets à caractère socioéconomique, mais aussi l’année scolaire dans les régions anglophones perturbées du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ont été les sujets majeurs dans les journaux camerounais parus mercredi.

Le Quotidien de l’Économie (LQE) se penche sur les incompréhensions soulevées par les populations, suite à l’instauration depuis le début de l’année de la taxe foncière, aujourd’hui objet d’abus de certains bailleurs, le point d’achoppement entre les différentes parties tournant le plus souvent sur la question de celui qui doit s’acquitter de cette taxe et comment la payer.

Avec un taux de prélèvement de 0,1% de la valeur totale de l’immeuble, ladite taxe, explique la publication, concerne tous ceux qui détiennent un terrain, avec titre foncier ou non, 40% de cette taxe étant attribuée à l’État et 60% à la commune dans laquelle se trouve l’immeuble en question.

Pour les conseils fiscaux, explique LQE, c’est parce que l’État ne faisait pas son travail de sensibilisation auprès des populations que celles-ci ne s’acquittaient pas de cette taxe, et surtout que les incompréhensions se sont installées.

«Aujourd’hui, l’État a commencé la sensibilisation et va sanctionner tous ceux qui ne s’acquitteront pas de ce devoir. En toile de fond, il s’agit améliorer les recettes de communes sur lesquelles repose le développement des territoires urbains et ruraux.»

Chez son confrère Émergence, c’est un autre sujet qui fâche qui est étalé en grande couverture : le gouvernement a suspendu les transferts d’argent vers l’étranger en raison du non paiement des taxes par les opérateurs électroniques. Une mesure qui s’apparente à une pilule amère, les responsables des banques criant leur colère, face aux pertes énormes qui, après 5 mois de gel, s’élèvent déjà à des centaines de millions de francs CFA.

Sur un autre sujet, le bihebdomadaire Le Soir évoque «la pression» de plus en plus forte exercée sur le gouvernement par le Fonds monétaire international (FMI), concernant le plan triennal de redressement économique : le pays veut maintenir le cap des grands projets et du soutien au secteur privé, alors que l’institution financière propose la baisse des indemnités et autres gratifications aux personnels de l’Etat. Un vrai langage de sourds est donc en train de s’instaurer, constate la publication, le FMI préconisant un ajustement budgétaire rigoureux, dont tout report pourrait compromettre les perspectives de croissance.

S’agissant de la compagnie aérienne nationale, c’est Mutations, traduisant les propos du ministre desTransports, Edgard Alain Mebe Ngo’o, qui se veut rassurant quant au sort de la Cameroon Airlines Corporation, le président de la République ayant personnellement pris l’option résolue de tout mettre en œuvre pour redresser durablement cette entreprise qui a bien du mal à prendre son envol.

Sur le terrain de l’éducation, avec le gouvernement qui annonce des inscriptions massives aux examens du système anglophone, indiquant ainsi implicitement qu’il n’y aura pas d’année scolaire blanche, c’est The Guardian Post qui reste dubitatif.

Selon le journal en effet, les pouvoirs publics, dans leur évaluation, esquivent la question du nombre de candidats enregistrés dans les régions frondeuses du Nord-Ouest et du Sud-Ouest où l’«école morte» est en vigueur depuis un trimestre. A cause de ces zones de fortes turbulences, affirme The Guardian Post, seuls 70.000 candidats se sont inscrits à l'examen 2017 du General Certificate of Education (GCE) à l'échelle nationale, contre 182.000 l'année dernière.

Pour dire à quel point le malaise va grandissant, c’est le quotidien à capitaux publics Cameroun Tribune qui confirme qu’en dépit des efforts du gouvernement les classes ont timidement repris dans la région du Sud-Ouest avec quelque 7.400 élèves décomptés lundi dernier.



Autres titres

Cameroun arriérés de salaires: des enseignants assiègent le ministère des finances 
Cameroun la visite de paul biya en italie en couverture des journaux camerounais 
Cameroun crise anglophone et voyage présidentiel en italie en couverture des journaux camerounais 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle


 


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Commparer pour le meilleur pret auto| | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
Serrurier Paris 6| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com