Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Cameroun La diversité s’installe en couverture des journaux camerounais


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 314 fois

De la crise dans les régions anglophones à la hantise du retour à l’ajustement structurel de l’économie en passant par le sport, l’intégration sous-régionale ou encore la politique, les journaux camerounais parus mardi s’inscrivent résolument dans la diversité des sujets.

«Ville morte à Bamenda», titre Le Jour, selon qui le chef-lieu de la région du Nord-Ouest était, lundi, sous le coup d’un mot d’ordre de grève générale lancé par les activistes anglophones qui réclament le retour au fédéralisme, voire la sécession.

Contrairement à l'hypothèse selon laquelle les populations anglophones étaient lasses de subir les contraintes de cette opération, les activités sont restées timides dans la plupart des deux régions anglophones, renchérit The Guardian Post.

Sur un autre sujet, Le Quotidien de l’Economie (LQE) signale l’ouverture, la veille, des négociations entre le gouvernement et le Fonds monétaire international (FMI) pour l’adoption d’un plan triennal de redressement économique.

Alors que CamerPress s’inquiète d’un éventuel retour à l’austérité avec le nouveau Plan d’ajustement structurel, son confrère rappelle ce que furent les mesures décidées au début dès 1988 par le gouvernement sous le contrôle du Fonds monétaire international, avec notamment le désengagement des secteurs productifs et une baisse drastique des salaires dans la fonction publique.

Les principales recommandations des émissaires du Fonds, précise LQE, sont la réduction des dépenses publiques, l’accroissement des recettes budgétaires propres à rétablir les équilibres macroéconomiques, l’identification des niches fiscales et l’amélioration de la qualité de la dépense, avec en face un gouvernement dont la consigne, donnée par le président de la République, est de ne point accepter un plan d’austérité.

Sur le front sécuritaire, Emergence signale la grogne de 480 comités de vigilance de la région de l’Extrême-Nord venant en appui aux forces de défense dans la lutte contre la secte islamiste Boko Haram : ils attendent toujours, plus de 2 mois après, l’annonce d’une dotation présidentielle de 25 millions FCFA, de passer à la caisse, et ceux qui en ont déjà bénéficié dénoncent une ponction de 30% opérée par les autorités régionales.

La même publication salue le début, par la région de l’Ouest, de la tournée nationale du trophée de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) remportée le 5 février dernier au Gabon, et ce après un premier rendez-vous manqué avec les citoyens de l’arrière-pays qui commençaient à désespérer.

Toutes les populations de la région de l’Ouest, première étape de la caravane, sont mobilisées pour réserver un accueil triomphal aux héros de la CAN «Gabon 2017», renchérit le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune qui signale, par ailleurs, que des mesures ont été prises pour assurer la sécurité, la mobilisation et la prise en charge médicale pendant l’événement.

Sous le titre : «Libre circulation en zone CEMAC: il faut surmonter les vieilles peurs», le même journal revient sur la 13ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) tenue en Guinée Équatoriale.

Au terme des travaux, ce dernier pays et le Gabon, jusqu’ici opposés à la libre circulation des personnes munies de pièces d’identité sécurisée, ont enfin donné leur accord, au grand bénéfice de tous les ressortissants de l’espace.

«Le faible taux des échanges s’explique en partie par le poids des égoïsmes nationaux. Prenant prétexte de leur démographie relativement faible, certains pays évoquent régulièrement le risque d’être ‘’envahis’’ par des ressortissants des pays plus peuplés au cas où ils ouvraient intégralement leurs frontières.»

S’aventurant dans la sphère politique, The Guardian Post s’intéresse au congrès annoncé de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP), jadis force motrice de l’opposition et depuis une décennie au moins allié du gouvernement, pour se demander si son président Bello Bouba Maïgari, par ailleurs ministre du Tourisme, est bien décidé à conserver la présidence à vie.

Ce sera de toutes les façons «un congrès sous haute tension », estime Le Messager qui ajoute « entre guerres de leadership et démissions en cascade des militants, cette formation est aujourd’hui +au bord de l’implosion+».



Autres titres

Cameroun vent de controverse en couverture des journaux camerounais 
Cameroun vers la recapitalisation de messapresse 
Cameroun la diversité en couverture des journaux camerounais 
Plus de nouvelles





TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
Serrurier Paris 6| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com