Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Burkina-Faso Amnesty International et politique en couverture des quotidiens burkinabè




société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 266 fois

Les quotidiens burkinabè parvenus à APA ce jeudi matin, évoquent l’actualité politique nationale, sans oublier de commenter le dernier rapport de l’ONG Amnesty international sur les droits de l’homme, rendu public la veille.

Le journal privé Notre Temps consacre sa manchette au rapport de l’Organisation non gouvernementale (ONG) et titre à ce sujet : «Amnesty International : 2016 a été une année de souffrance et de terreur».

«Etat des droits humains dans le monde : Amnesty International peint un tableau on ne peut plus noir», titre, pour sa part, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso.

Selon le journal, le rapport d’Amnesty international rendu public à Paris, est propre à donner la sinistrose.

«Les 504 pages du document exhalent une odeur de dégradation généralisée de la situation des droits humains et des libertés fondamentales à travers la planète», rapporte le doyen des quotidiens burkinabè.

Le quotidien privé Aujourd’hui au Faso fait remarquer que «l’Afrique porte encore le bonnet d’âne», tandis que le quotidien national Sidwaya affiche : «Situation des droits de l’homme en 2016 : Amnesty décrie des discours haineux».

En politique, le quotidien cité en second lieu publie une interview de l’ambassadeur du Burkina Faso en Côte d’Ivoire, Mahamadou Zongo, qui déclare qu’«il n’y a aucun risque de dépossession de qui que ce soit en milieu rural ivoirien».

De son côté, L’Observateur Paalga revient sur la rencontre entre des représentants de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER) et de l’Unité d’action syndicale (UAS).

Le journal renseigne que la rencontre tenue mercredi à Ouagadougou au sein de la bourse du travail, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’activités de la CODER qui regroupe des partis de l’opposition burkinabè.

«Les échanges ont duré plus d’une heure et porté sur les démarches à prendre pour une réconciliation nationale», explique le journal avant d’ajouter que «les syndicalistes, eux, sont pour la vérité, la justice puis la réconciliation, quant à la Coder, elle prône le dialogue qui mènera à la réconciliation».

Pendant ce temps, le quotidien Les Dernières nouvelles du Faso (DNF) revient sur le récent remaniement ministériel en plaquant en première page les propos du porte-parole de l’Union pour le progrès et le changement (UPC, opposition), Rabi Yaméogo.

Parlant de la composition du nouveau gouvernement, il a déclaré: «Nous, nous ne jugeons pas les hommes, mais les résultats».



Autres titres

Burkina-Faso education primaire et secondaire: les enseignants annoncent une grève de 96h 
Burkina-Faso etats généraux de la jeunesse : le président du faso appelle les jeunes à s’orienter vers des secteurs porteurs 
Burkina-Faso sita 2017: le textile africain s’expose à ouagadougou 
Plus de nouvelles




TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com