6:44:56 AM Lundi, 27 Février 2017 |  Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
LEADER A L'ECOUTE Recoit du 20 au 30 Novembre 2016.
Prof. Moustafa Mijiyawa
Thème : Santé et politique sociale
LES QUESTIONS DES INTERNAUTES SONT PUBLIEES
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Faux médicaments : L'autre trafic qui prend de l'ampleur au Togo avec son lot de victimes


société

iciLome | | 7 Commentaires |Imprimer Lu : 3614 fois

« Les faux médicaments en Afrique et au Togo : Entre Chiffres bruts et réalité complexe ; quelles stratégies de lutte ? ». C’est autour de ce thème que la première rencontre de l’année du Club diplomatique de Lomé (CDL) a tourné ce jeudi à Lomé. Un sujet bien développé par Dr Innocent Koundé Kpeto, Président de l'Ordre des pharmaciens du Togo, en présence du Prof Robert Dussey, ministre togolais des Affaires étrangères et de Lucile Imboua, Représentante résidente de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) au Togo.

L’écoulement des faux médicaments sur les marchés africains est une réalité patente. Les derniers rapports de l’OMS sur le sujet font froid dans le dos. Près de 100.000 décès liés au commerce de médicament contrefaits sont enregistrés chaque année en Afrique. Pourtant ces médicaments ne sont même pas fabriqués en Afrique. Les statistiques révèlent que plus de 70% des médicaments contrefaits proviennent de la Chine et de l’Inde. Mais comment ces médicaments sont-ils importés en Afrique ? Voilà la question qui brûle les lèvres.

Selon les estimations de l’Ordre national des pharmaciens du Togo, 50 à 60% des médicaments vendus au Togo sont des faux. Et en croire Dr Innocent Kpéto, ce commerce serait même plus lucratif que le trafic de drogue.

« Le trafic du médicament est 30 à 40% plus rentable que le trafic de drogue. Les gens veulent vendre du médicament, parce qu’il rapporte de l’argent, oubliant que c’est un produit de santé », a regretté Dr Kpeto.

Les produits les plus concernés par ce trafic sont les antibiotiques, les antipaludéens, les antidouleurs, les vitamines et quelques fois les produits vétérinaires ou encore des produits contre le diabète et le cancer, a-t-il fait savoir.

Pour le docteur, le trafic des faux médicaments est aussi organisé que celui de la drogue. Et il est difficile de mener une lutte efficace contre ces trafiquants et contrefacteurs. Ces derniers arrivent à reproduire des copies conformes des médicaments, si bien que les services douaniers n’arrivent pas détecter les vrais médicaments des faux.

La pauvreté qui gagne les pays africains est aussi un facteur à ne pas négliger sur l’échiquier. Les populations n’ayant pas les moyens pour s’offrir des médicaments hautes gammes vendus dans les pharmacies, courent vers les vendeurs de rue, chez qui les médicaments sont proposés à vil prix.

En tout cas, depuis un certain moment, le gouvernement togolais a décidé de sonner la fin de la récréation. Des décentes inopinés couronnées des saisies se multiplient.

Selon Dr Kpeto, en septembre 2016, 23 tonnes de ces médicaments ont été saisies par les forces de l’ordre togolaises. Juin 2015, 70 tonnes de médicaments contrefaits avaient été incinérées et en juillet de la même année, 480 cartons contenant chacun 72 tubes de pâtes dentifrices ont été saisis.

Faut-il le préciser, à part les opérations régulières de la douane et des forces de l’ordre, le Togo dispose également d’un instrument juridique pour éradiquer ce trafic. Il s’agit notamment du Code de la santé publique, l’Office centrale de répression de trafic illicite de drogue et de blanchiment (OCRTIDB), le nouveau Code pénal, etc.


Pour rallier les populations, les premières victimes, à la lutte, Dr Kpeto mise sur la sensibilisation comme stratégie. Il a proposé d’associer les artistes de la chanson et des stars de football également à la cause.

KG.



Autres titres

Togo les grands moments de la marche de ce samedi 
Togo les échauffourées entre manifestants et forces de l'ordre au carrefour lomégan 
Togo témoignage des riverains du carrefour lomégan après les échauffourées 
Plus de nouvelles




 7   Ognèa | Mardi, 24 Janvier 2017  - 1:4
  Diminuée les prix des médicament à la pharmacie, vous verrez que votre lutte portera ses fruits. Supposez que vous alliez dans une pharmacie pour un antiallergique. On vous le vend à bas mot à plus de 1700f. Cette même composition se retrouve chez les vendeuses de médicaments à 100f la plaquette de 10 comprimés fabriqué ma de un Ghana. On me dira que c'est contrefait, d'accord. Mais cela a fonctionné chez moi et j'ai économisé ....
A défaut, pourquoi, ne met-on pas l'accent sur les médicaments génériques qui sont moins coûteux et à la portée de toutes les bourses? Nous avons dans la zone franche du port, 2 laboratoires qui fonctionnent bien. Pourquoi ne pas demander à nos médecins de privilégier la prescription des génériques aux populations. Tout le monde sait que les pharmacien et médecins ont des intérêts communs à protéger

 6   Hi | Dimanche, 22 Janvier 2017  - 21:55
  Est-ce vrai qu'un fils de Barrow à été dévoré par des chiens ?

 5   le rédacteur | Dimanche, 22 Janvier 2017  - 14:40
  Les artistes pourront chanter tout l'été, mais le résultat sera négatif puisque les " services douaniers n'arrivent pas à détecter les vrais médicaments des faux". Il faut pallier cette incapacité avant tout slogan.

 4   Rap-Or | Samedi, 21 Janvier 2017  - 20:0
  LE YAYA GNASSIMGBEH PASSE SON TEMPS A AVOIR DES RAPPORTS, DANS LE NOIR, SANS LES VOIR, SANS LIT, SANS LIRE, OU CENT LITS . ALLEZ PLUTOT CHERCHER, LE YAYA-DEMA-FAUREMEH , .... et laissez les Eperviers tranquille, IL Y A PLUS GRAVE COMME OISEAU-MEH AU TOGO, ... QUE CES PETITES HISTOIRES DE DEFAITE DE FOOTBALL, JE NE VOIS PAS LE RAPPORT !!!!

 3   Toc toc | Samedi, 21 Janvier 2017  - 10:3
  D'accord les médicaments sont faux.
Mais quel laboratoire Togolais a analysé les présences ou concentractions moléculaires, dont on a vu le rapport écrit pour se permettre des sorties en grandes pompes ?

Ces médicaments sont-ils faux parce qu'ils n'ont pas suivi le circuit des barons ou parce qu'ils ne viennent pas d'Europe ?
Les musiciens et sportifs nous donneront un jour les compositions moléculaires bientôt. lol.

Afrique Pauvre ? On marche sur la tête.

 2   Abladjo | Samedi, 21 Janvier 2017  - 1:11
  Réponse à 1-El Niño
  C est cette minorité pilleuse a leur tête Woabé Calamité qui importe la mort au togolais. Avec les tilapias toxiques, les riz empoisonnés, le lait frelaté en plus des cargaisons d armes de cobtrebande. Ce sont eux même. Si is décident d en parler, surement qu il y a d autres qui commencent a faire comme eux avec la complicité des douaniers.

Le responsable est a la tête du pays.

Je ne vois pas le rapport

 1   El Niño | Vendredi, 20 Janvier 2017  - 14:33
  Hahaha..Les faux médicaments sont comme les faux diplomes de son Excellence Le Nullard Paresseux du Togo. Moi, je ne vois pas le Rapport.


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Commparer pour le meilleur pret auto| | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | | .
credit consommation avec moncredit.org | | Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
Serrurier Paris 6| | .
Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com