Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 4:04:31 PM Lundi, 22 Janvier 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Maroc Sommet de Kigali: La presse évoque un retour du Maroc au sein de l'UA


politique

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 877 fois



Le Maroc pourrait reprendre sa place au sein de l’Union Africaine (UA), qu’il avait quittée en 198, pour protester contre l’admission de la fantomatique « RASD » en violation flagrante de la charte de l’organisation panafricaine, rapporte ce jeudi la presse écrite et électronique marocaine.



Citant des sources diplomatiques, le journal +Akhbar Al Yaoum+ a, dans sa dernière livraison, indiqué que le Royaume le Maroc « serait prêt à reprendre son siège au sein de l’instance panafricaine, qui tiendra son 27e Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement les 17 et 18 juillet à Kigali.

Selon la publication, qui se réfère toujours à ses propres sources, « les déplacements effectués par le ministre des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar depuis une semaine dans plusieurs pays africains pour remettre des messages du Roi Mohammed VI aux chefs d'Etat africains amis auraient pour objectif la préparation du retour du royaume du Maroc au sein de l'Union africaine ».

Et le journal de préciser que ce retour, conditonné au gel de l'adhésion de la "RASD", sera soumis au vote lors du Sommet annoncé.

« Une source bien informée a affirmé que la tournée de Mezouar pourrait avoir pour objectif la préparation d'un déplacement du Roi Mohammed VI pour une participation inédite au Sommet de l'Union africaine, alors que Rabat s'est jusqu'ici contentée de marquer sa présence via le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, en marge des travaux de cette grand-messe panafricaine », relève encore le quotidien.

« Mezouar a évoqué le sujet publiquement dans de récentes déclarations dans la capitale soudanaise, Khartoum », rapporte encore le journal, rappelant que des « appels ont été lancés par des pays africains amis et musulmans pour le retour du Maroc au sein de l’UA.

Et d'ajouter « le Maroc n'est évidemment pas resté indifférent à ces appels pour son retour au sein de l'Union africaine, sutout quand les conditions sont réunies".

Par la même occasion, le chef de la diplomatie marocaine a déploré que « la reconnaissance du Polisario, il y a plus de trente ans, par l'Organisation de l'unité africaine (OUA), dont le Maroc était membre fondateur, ait créé une brèche avec le Royaume qui reste, cependant, à l'écoute de ses amis africains. Une fois les conditions réunies, il sera évidemment prêt à réinégrer l'Union africaine », précise encore Mezouar.

Le Royaume avait quitté l’OUA, ancêtre de l’UA, en 1984, après que celle-ci ait accepté en son sein, l’admission de la « RASD », en dépit du fait qu’il ne s’agit que d’une entité irréelle sans existence effective.

Force est de constater que le Maroc, bien que n’étant plus membre de l’Union africaine, toujours été présent sur la scène africaine par sa diplomatie, sa coopération, ses actions humanitaires et militaires sous l’égide de l’ONU sur le terrain, mais aussi sur les plans économique, social, culturel.

Il y a lieu de souligner que le Maroc est le deuxième pays africain investisseur dans le continent après l’Afrique du Sud. Les entreprises marocaines, publiques et privées, sont en effet présentes dans de nombreux pays et dans plusieurs secteurs comme les banques, les télécommunications, les transports, les mines, la construction d’habitats et autres.

Le Maroc déploie également des efforts notables pour le développement du capital humain africain en accueillant une dizaine de milliers d’étudiants africains, dont la plupart sont boursiers du gouvernement marocain.

Il apparaît clairement donc que l’engagement du Royaume en faveur d’une Afrique forte et développée reste sa priorité, et son absence au niveau de l’UA est compensée par une forte présence dans les pays du continent.

Il va sans dire que le Maroc continue son travail sur le terrain continental et poursuit sa politique de coopération africaine Sud-Sud. Il est temps que ce grand retour au sein de la grande famille africaine soit effectif.



Autres titres

Maroc démenti formel du maroc et des autorités qataries face à un grossier photomontage 
Maroc vague de limogeage: sept secrétaires généraux sur la nouvelle liste 
Maroc 1250 observateurs mobilisés pour les élections législatives 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
http://www.mon-transatbebe.com| | | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com