Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Quand les réseaux sociaux font perdre la succulence au « poisson d’Avril »




faits divers

iciLome | | Commenter |Imprimer Lu : 3039 fois

1er avril de chaque année est dédié à un humour voire blague dénommé « Poisson d’Avril » qui consiste à poser un lapin à un proche. Avec l’apparition des réseaux sociaux qui livrent une bataille féroce contre l’information, la saveur de ce poisson du 1er avril devient de plus en plus saumâtre.

Le scoop. Voilà qui définit les réseaux sociaux dont le plus utilisé actuellement est le Whatsapp. Chacun veut être le premier à divulguer l’information. Ainsi, que ce soit dans les groupes Whatsapp ou de façon individuelle, l’information est balancée. Et comme la vitesse de lumière la nouvelle atteint un plus grand nombre de personne.

Si les réseaux sociaux permettent d’informer à la minute les membres connectés, ils déteignent parfois sur l’émotion. Ainsi, les réactions émotionnelles ne sont pas au rendez-vous comme on l’aurait souhaité à la suite d’une nouvelle. L’information devient ordinaire voire banale, puisque avant même qu’un individu envoie une nouvelle à un destinataire, ce dernier l’a peut-être eu bien avant son posting.

Cette dévalorisation du scoop n’épargne pas le « Poisson d’avril ». Les réseaux sociaux non seulement lui enlève sa succulence, mais aussi son odeur. Déjà aux premières heures de l’aube du 1er avril, le « poisson » est déjà prêt avec une précipitation pour être consommé.

Ce qui fait qu’avant même que le soleil darde ses premiers rayons, l’engouement ne suit pas sa « consommation ». Plus déconcertant, ce sont très souvent les mêmes messages sans épices qui sont envoyés.

Pour autant, cela enchante toujours les abonnés aux plaisirs virtuels. La chaleur humaine qui entoure des actes humains leur importe peu. Alors c’est cette chaleur humaine qui donne de l’appétit au « poisson d’avril », même si on découvre que le voisin, l’ami, ou le parent vous a posé un lapin.

Que dire donc ? Rien. Car, le progrès en même tant que ça procure des satisfactions, il enlève d’autres. Malheureusement, c’est le côté humain ou naturel qui en pâtit.

A.G



Autres titres

Togo même les fétiches veulent l'alternance ! 
Togo une victime d'import-export de unir 
Togo rencontre gouvernementale à kara : un mort dans un accident dans le convoi du premier ministre, sélom klassou 
Plus de nouvelles




TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com