1:21:44 AM Vendredi, 19 Juillet 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Afrique du Sud Zuma malmené au Parlement par Malema et Cie


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer Lu : 1128 fois


Très attendu sur son discours au Parlement, le président sud-africain n'a eu à faire que quelques secondes de discours avant d'être interrompu par les députés du parti du farouche opposant Julius Malema. Après avoir fustigé et renié le président de la République, M. Malema et ses députés ont choisi de vider l'hémicycle. Cette attitude n'a pas fait l'unanimité au sein de l'opposition.

Chose promise, chose due!

Après avoir accepté de payer une partie des fonds spoliés pour rénover sa résidence privée de Nkandla, le chef de l’État arc-en-ciel était très attendu au Parlement pour son discours à la nation sur l'état de cette dernière. Et au Parlement, le leader des Combattants pour la liberté économique (EFF), Julius Malema, l'y attendait de pied ferme.

A peine le président avait commencé sont discours que M. Malema l'a interrompu. Critiqué d'avoir fait plongé l'économie du pays, Jacob Zuma a essuyé les critiques de Malema qui l'a au final renié en tant que président. "Zuma n'est plus un président qui mérite le respect de qui que ce soit. Il a volé l'argent des citoyens, provoqué la dégringolade de l'économie et transformé ce pays en une farce. Et ensuite il rigole. On ne peut pas accepter qu'il fasse ce qu'il veut de ce pays. Nous n'acceptons pas cela" a-t-il martelé avant de quitter le Parlement.

La priorité n'est pas Zuma!

Faisant référence à l'affaire de sa résidence privée et aussi à la gestion du pays, Malema estime que "Zuma a perdu sa crédibilité et sa légitimité en tant que président d'Afrique du Sud".
Si la position du leader des EFF, est très suivie au sein de la classe politique de l'opposition, la démarche d'hier a été perçue comme une perte de temps par les autres partis, notamment l'Alliance démocratique, premier parti de l'opposition.

Pour Mmusi Maimane, leader de cette formation, "...la réalité est que nous pouvons passer notre temps à discuter d'un individu aux dépens des 8,3 millions de Sud-Africains qui n'ont pas de travail. La discussion de ce soir (hier) aurait dû être sur comment aider ces 8,3 millions d'individus, cela aurait dû être la priorité". "Alors que Malema et son parti ont réduit le Parlement en une discussion autour d'une personne", a-t-il regretté.

L'AUTEUR
Essenam K²



Autres titres

Pour Cyril Ramaphosa, la réforme agraire est indispensable à la croissance économique
Afrique du Sud - Pour Cyril Ramaphosa, la réforme agraire est indispensable à la croissance économique
Succession de Jacob Zuma: la présidente de l’Assemblée Nationale se mêle à la course
Afrique du Sud - Succession de Jacob Zuma: la présidente de l’Assemblée Nationale se mêle à la course
Zuma comparé à Trump: le Cabinet du président en colère
Afrique du Sud - Zuma comparé à Trump: le Cabinet du président en colère
Le limogeage de Pravin Gordhan fait couler encre et salive
Afrique du Sud - Le limogeage de Pravin Gordhan fait couler encre et salive
Plus de nouvelles




RECOMMANDÉS
RSF dénonce l’incitation à la haine des journalistes d’un responsable de l’opposition
1.  Afrique du Sud - RSF dénonce l’incitation à la haine des journalistes d’un responsable de l’opposition

2.  Afrique du Sud - Ouverture d'un atelier sur la nécessité de réduire la nocivité du tabac

3.  Afrique du Sud - Johannesburg: la réduction de la nocivité du tabac au cœur d'un atelier de journalist...

4.  Afrique du Sud - Pour Cyril Ramaphosa, la réforme agraire est indispensable à la croissance économique

5.  Afrique du Sud - Winnie Mandela repose au cimetière de Fourways



Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média