Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 10:31:37 PM Lundi, 15 Octobre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Enseignment supérieur: Encore un projet de loi, qui ne prend pas en compte les réalités du terrain




iciLome | | Commenter |Imprimer Lu : 2691 fois


Visiblement les cris d'alarme des étudiants n'ont pas encore atteint les oreilles du gouvernement. Hier mercredi 06 janvier 2016 au Conseil des Ministres, le gouvernement a laissé de côté les revendications des étudiants, en adoptant plutôt un projet de loi pour réglementer le secteur de l’Enseignement supérieur et de la recherche en misant sur l’innovation technique et technologique. Loin de nous l'idée

Depuis plusieurs années, pas une seule année académique ne passe sans les récriminations des étudiants à propos des conditions déplorables dans lesquelles ils étudient. Pour ne citer que ceux là, les problèmes des bus, des allocations, des bourses, de logement dans les cités, des amphis, du retraçage des pistes, de connexion wifi et d’électrification sur le campus.

D’ailleurs cette année encore une Assemblée Générale du Mouvement pour l'Epanouissement des Etudiants (MEET) a déjà eu lieu pour attirer l’attention du gouvernement sur les éternels problèmes qui empoisonnent leur condition d’étude. AG au cours de laquelle un ultimatum a été lancé au gouvernement pour trouver des solutions à ces problèmes de bases. Pour toute réponse, le gouvernement se la joue futuriste.

A Pya hier, au conseil des ministres au lieu de penser aux cris de détresse des étudiants, c’est un projet de loi dont la réalisation semble impossible que le gouvernement a adopté, laissant de côté les vrais problèmes qu’évoquent chaque année les concernés.

« Ce projet de loi répond également aux défis actuels de la mondialisation, il promeut le développement des technologies de l’information et de la communication (TIC), leur introduction comme outil de formation à distance face à la massification des effectifs dans les universités, et l’harmonisation des politiques de l’enseignement supérieur basées sur le système LMD (Licence, Master, Doctorat) adopté comme système d’enseignement supérieur au Togo par le décret n°2008-066 du 21 juillet 2008 », lit-on dans le communiqué.

Le hic c’est que le projet promet de donner un nouvel élan à l’innovation technique et technologique pour répondre aux défis de la mondialisation. Or l’accès à la connexion internet est une denrée rare chez les étudiants au Togo. On se demande si ce projet n’est pas déjà voué à l’échec étant donné l’absence des infrastructures de base pouvant permettre sa réalisation.

Tout porte à croire que le gouvernement ne prend pas en compte les réalités du terrain avant l'élaboration de ses projets, surtout ceux concernant le secteur de l'éducation.

Rappelons que les étudiants ont déjà donné un délai supplémentaire d’une semaine au gouvernement pour qu'il trouve une solution à leurs revendications, passé ce délai, si rien n’est fait, ils promettent de durcir le ton. Les coûts qu'engendreraient immanquablement ce nouveau projet de loi , ne serviraient-ils pas mieux à résoudre, les problèmes actuels des étudiants togolais?

AKG (stagiaire)




Autres titres

Togo fermeture hasardeuse de la filière de chaudronnerie : des enseignants très remontés, aïdam dans la confusion, la directrice de l’enseignement technique pointée du doigt 
Togo rentrée scolaire : des parents désemparés dénoncent les abus, mépris et exagérations de la « nouvelle tolérance» 
Togo rentrée scolaire 2018-2019 : les parents espèrent beaucoup du gouvernement 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com