Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 2:07:46 PM Dimanche, 18 Novembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Exclusive/Nicodème Habia, président de « Les Démocrates » : « Si la justice n’arrive pas à jouer son rôle ouvrant la porte à l’impunité, où allons-nous ? »


politique

iciLome | | Commenter |Imprimer Lu : 3119 fois


Il est le dernier né des partis politiques au Togo. Nicodème Habia, le président du tout nouveau parti politique au Togo, « Les Démocrates » nous parle ici de son parti et de l’actualité sociopolitique dans le pays. C’est un parti, à en croire son président, qui veut amener la jeunesse togolaise à reprendre la lutte là où les aînés l’ont laissée. Lisez plutôt !

icilome.com : Vous avez créé le 109e parti politique au Togo. Quelle a été votre motivation en créant cette formation politique ?

Nicodème Habia : Je vous remercie tout d’abord pour l’intérêt de votre rédaction à notre jeune parti, et profite de l’occasion pour saluer tous vos lecteurs.

Revenant à votre question, disons que notre motivation première, c’est de répondre au cri de détresse de nos populations qui ne savent plus à quel saint se vouer ; aussi nous avons senti la nécessité de reprendre la lutte que le peuple souverain a enclenché le 05 octobre 1990, lutte qui a été détournée de ses valeurs en mars 1991, à savoir la démocratie et le pain pour tous les fils et filles du Togo ; donc il est temps que nous reprenions la lutte là où nous l’avions laissée afin de redonner de l’espoir au peuple togolais meurtri dans l’âme.

En quoi votre parti sera différent des autres qui sont déjà sur le terrain ?

Nous sommes différent des autres pour le simple fait que nous n’avons pas une approche électoraliste où plus simple, nous ne nous engageons en compétition avec qui que ce soit, l’essentiel pour nous c’est l’éveil de conscience des masses pour que le peuple souverain lui-même prenne son destin en main et faire bouger les lignes.

Croyez-vous que l’alternance est encore possible avec les élections au Togo ?

Pas du tout ; avec ce plat amère qu’on nous a encore servi aux dernières élections présidentielles, on n’y croit pas : ce serait possible si et seulement si nous arrivons à avoir des réformes constitutionnelles et institutionnelles crédibles.

L’union de l’opposition, cela fait partie de votre rêve ?

Nous sommes des démocrates et nous comptons sur l’apport de tous ; c’est unie que l’opposition arrachera l’alternance, un vœux cher aux populations togolaises ; il est temps qu’on se démarque des querelles de personne pour aller à l’essentiel et dans la vie on a besoin d’un plus petit que soi pour avancer ; les batailles les plus dures ne sont ni gagnées par les plus forts ni par les plus intelligents, mais par ceux qui ne baissent jamais les bras, ceux qui se relèvent quand ils tombent.

Vous êtes également un défenseur des droits de l’Homme. Quel bilan faites-vous sur le plan du respect des droits de l’Homme au Togo ?

C’est un bilan négatif, si nous devons compter encore au Togo des prisonniers politiques ou personnels de certains, si on doit massacrer des populations comme ce fut le cas dernièrement à Mango ; si la justice n’arrive pas à jouer son rôle ouvrant la porte à l’impunité, où allons-nous ?

Etes-vous satisfait de la revalorisation de la grille indiciaire par le gouvernement lors du Conseil des ministres du mercredi 9 décembre dernier ?

Pas du tout ; c’est plutôt une insulte du gouvernement à l’endroit des fonctionnaires ;il ne faut pas perdre de vue que le Togo est le seul pays de la zone CFA où il n’y a eu de mesures d’accompagnement suite à la dévaluation , et ce qui est écœurant, le Togo dispose de ressources énormes pour que les salaires des fonctionnaires soient triplés afin qu’ils vivent dignement : nous allons y travailler.

Des projets de votre formation politique ?

Des projets oui, mais pour le moment c’est le lancement du parti qui aura lieu le 21 Décembre au CESAL que nous préparons activement ; les grandes lignes seront dévoilées à cette cérémonie solennelle.

Mais sachez que nous les démocrates nous gagnons toujours, mais quand nous ne gagnons pas nous réfléchissons.

Je vous remercie

Interview réalisée par I.K.




Autres titres

Togo mme brigitte adjamagbo-johnson : « le peuple a montré aujourd’hui qu’il est toujours déterminé » 
Togo nathaniel olympio : « les positions de la cedeao ne correspondent pas aux attentes des togolais » 
Togo jean-pierre fabre : « c’est avec beaucoup de déterminations que nous reprenons les manifestations » 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com