Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Ouganda Le président ougandais critique Barack Obama pour ses remarques sur la présidence à vie


politique

Xinhuanet | | Commenter |Imprimer Lu : 1464 fois

Le président ougandais Yoweri Museveni a critiqué lundi son homologue américain Barack Obama pour avoir laissé entendre que les dirigeants africains ne respectent pas la limitation de leur mandat présidentiel et s'accrochent au pouvoir toute leur vie.


Lors d'une conférence de presse conjointe avec le président kenyan Uhuru Kenyatta à Entebbe, à 40 km au sud de la capitale ougandaise, Kampala, M. Museveni a déclaré que M. Obama et d'autres dirigeants occidentaux devaient respecter la volonté du peuple africain, qui élit "démocratiquement" ses dirigeants lors d'élections en bonne et due forme.
"Nous ne pensons pas que ceux qui pointent du doigt la limitation des mandats ont raison. L'Afrique n'est pas moins développée à cause de la limitation des mandats, mais à cause du manque d'unité, de marché commun, d'infrastructures et de l'insécurité", a-t-il indiqué.
"En Ouganda, nous organisons des élections tous les cinq ans et notre peuple a le choix. Nous allons organiser des élections ici et les Ougandais vous raconteront ce qu'ils pensent de la limitation des mandats", a ajouté le président ougandais.
Les députés ougandais ont voté en 2005 pour supprimer la limitation du nombre de mandats présidentiels fixée à deux mandats dans la constitution de ce pays d'Afrique de l'Est.
Dans un discours prononcé fin juillet devant l'Union africaine (UA) à son siège dans la capitale éthiopienne, Addis Abeba, le président américain avait appelé ses homologues africains à respecter leur constitution et à se retirer à la fin de leur mandat.
"Je ne comprends pas le phénomène des dirigeants qui refusent de se retirer quand leur mandat s'achève. Personne ne doit être président à vie", a-t-il déclaré.
M. Museveni a accédé au pouvoir en 1986 à la suite d'une guerre de cinq ans dans le centre du pays et présentera de nouveau sa candidature aux élections présidentielles en 2016 pour un cinquième mandat.
Pour sa part, M. Kenyatta a déclaré aux journalistes que la popularité du dirigeant d'un pays ne dépendait pas de la limitation du nombre des mandats.
"Si les Ougandais ont choisi de ne pas limiter le nombre de mandats, je ne vois pas le problème. Si telle est la volonté du peuple, il convient de s'y conformer. Nous devons respecter la volonté démocratique du peuple du pays ou de la région", a-t-il indiqué, avant d'ajouter : "Nous devons nous concentrer sur la prospérité de notre peuple, sur les infrastructures, l'unité et la sécurité". Fin



Autres titres

Ouganda les réseaux sociaux bloqués alors que les ougandais se rendent aux urnes 
Ouganda des dirigeants appellent à l'attention sur les causes profondes de l'extrémisme en afrique 
Ouganda l'ouganda promet de trouver une solution au manque d'électricité 
Plus de nouvelles





TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Commparer pour le meilleur pret auto| | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
Serrurier Paris 6| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com