Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Soudan Les belligérants restent vagues sur l'accord de paix de l'IGAD


politique

Xinhuanet | | Commenter |Imprimer Lu : 1088 fois

Les positions des belligérants sud-soudanais restent vague sur le projet d'accord de paix, à deux jours de la date limite fixée par l'Autorité intergouvernementale de développement (IGAD) pour répondre à la proposition.


La semaine dernière, l'IGAD a annoncé avoir soumis à l'examen des parties en conflit une proposition révisée d'accord de paix, leur laissant jusqu'au 5 août pour y répondre.
Le gouvernement n'a pas encore exprimé de position officielle sur ce projet d'accord, mais a exprimé des réserves sur quelques dispositions de l'accord, spécifiquement le partage du pouvoir pour les États du Haut-Nil, d'Unity et de Jonglei.
Cette proposition de paix accorde au gouvernement actuel la majorité parlementaire, la présidence et 53 % des portefeuilles ministériels.
Elle accorde aux rebelles les postes de premier vice-président et 33 % des portefeuilles ministériels, tandis que les 14 % restants seraient attribués aux autres groupes d'opposition, sauf dans la région du Haut Nil étendu (États de Jonglei, du Haut Nile et d'Unity) où les rebelles détiendraient 53 % des postes, contre 33 % pour le parti au pouvoir.
Le gouvernement a participé auparavant à une réunion consultative pour discuter de ce projet d'accord de paix de l'IGAD, sans toutefois exprimer de position claire mais annoncé qu'il avait formé trois comités pour étudier le document.
Le gouvernement attend "la présentation des rapports du comité avant de former une opinion claire", a déclaré le porte-parole du ministère sud-soudanais de l'Information, Michael Makuei.
Le président sud-soudanais Salva Kiir Mayardit, aurait de son côté rejeté la proposition de l'IGAD, la jugeant déséquilibrée et impropre à atteindre la paix dans le pays, selon des reportages.
Accorder aux rebelles une représentation de 53 % des voix dans les États pétrolifères du Haut-Nil, d'Unity et de Jonglei permettrait aux rebelles de contrôler les richesses du pays, a-t-il déclaré.
Par ailleurs, plusieurs organisations de la société civile sud-soudanais ont clairement exprimé leur rejet du projet d'accord de l'IGAD, tandis que d'autres ont réclamé des amendements. Fin



Autres titres

Soudan report de la cérémonie officielle du démarrage de la transition au soudan du sud 
Soudan l'onu demande davantage de soutien pour le soudan, le soudan du sud et la somalie 
Soudan le président sud-soudanais promet de respecter l'accord de paix 
Plus de nouvelles





TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| Les piscines tubulaires| | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com