L O M É  L I V E S  H E R E !
1
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Soudan Le gouvernement réticent sur le projet d'accord de paix des médiateurs


politique

Xinhuanet | | Commenter |Imprimer Lu : 1404 fois

Le gouvernement sud-soudanais s'est déclaré samedi désireux de réaliser une paix globale, mais a fait des réserves sur un projet d'accord de paix avancé par l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), organe régional en charge de la médiation dans le conflit au Soudan du Sud.


"Le gouvernement du Soudan du Sud est prêt à conclure un accord de paix globale. C'est le désir de notre peuple", a déclaré à Xinhua le ministre sud-soudanais des Affaires étrangères Barnaba Benjamin, joint au téléphone.
Il a accusé l'opposition armée d'avoir "paralysé tous les efforts visant une solution politique en insistant sur les demandes qui ne peuvent pas être obtenues sur le terrain", a-t-il indiqué.
"Nous acceptons certains points du projet d'accord, y compris la formation d'un gouvernement de transition", a affirmé M. Benjamin.
"Mais nous avons des réserves sur certains articles qui sont impossibles de réaliser, y compris l'octroi de 53% du pouvoir des Etats de Jonglei, Upper Nile et Unity à l'opposition. C'est inacceptable", a-t-il souligné.
Le projet d'accord de l'IGAD accorde au gouvernement actuel une majorité dans la législature, la position de président et 53% des portefeuilles ministériels.
Aux termes du projet d'accord, les rebelles occupent le poste de vice-président et 33% des portefeuilles ministériels.
Les 14% restants des proefeuilles ministériels seront affectés aux autres groupes de l'opposition.
Bien que l'IGAD déclare que les parties belligérants doivent signer un accord de paix avant le 17 août, le gouvernement de Juba rejette tout accord qui ne le considère pas comme un gouvernement élu avec tous les pouvoirs.
"L'IGAD ne peut pas imposer un accord de paix (...) La tâche de l'IGAD est seulement de faciliter le processus de négociations entre les rivaux sud-soudanais. Notre responsabilité, le gouvernement comme l'opposition, est de parvenir à un accord juste et global qui réponde aux dmeandes de notre peuple", a déclaré M. Benjamin. Fin



Autres titres

Soudan report de la cérémonie officielle du démarrage de la transition au soudan du sud 
Soudan l'onu demande davantage de soutien pour le soudan, le soudan du sud et la somalie 
Soudan le président sud-soudanais promet de respecter l'accord de paix 
Plus de nouvelles





TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Commparer pour le meilleur pret auto| | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
Serrurier Paris 6| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com