Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Éthiopie Manifestation anti-gouvernementale d'Ethiopiens musulmans à Addis Abeba




société

ANGOLAPRESS | | Commenter |Imprimer Lu : 1375 fois

Des centaines de musulmans ont manifesté vendredi à Addis Abeba, la capitale éthiopienne, pour demander la libération de 17 de leurs leaders emprisonnés depuis l'année dernière sous des accusations de terrorisme.

"Ce que fait le gouvernement ne règle pas le problème, cela va plutôt aggraver la situation", a déclaré en marge du rassemblement un des manifestants, Mohammed Seman, près d'une mosquée populaire d'Addis Abeba bondée pour la prière du vendredi.
Les 17 dignitaires avaient été arrêtés en août 2013, après des mois de manifestations de musulmans accusant le gouvernement de s'immiscer dans les affaires religieuses. Ils sont jugés en ce moment pour avoir tenté de "commettre des actes de terrorisme".
Les protestataires accusent le gouvernement de chercher à imposer Al-Ahbash, une branche étrangère de l'islam, et de nommer les membres du Conseil suprême des affaires islamiques, normalement élus par des membres de la communauté musulmane.
"Nous voulons notre liberté, nous voulons des (représentants) neutres", a déclaré un autre manifestant, Nouredine Ali.
Les protestataires brandissaient des pancartes sur lesquelles était écrit "Nous nous battrons pour notre religion et nos droits" ou "Que nos voix soient entendues".
La police a arrêté plusieurs d'entre eux, a constaté un journaliste de l'AFP.
Mohammed Seman a appelé le gouvernement à relâcher les dignitaires emprisonnés et à dialoguer avec la communauté musulmane. "Mieux vaut régler le problème par des moyens pacifiques", a-t-il dit.
Contacté par l'AFP, le gouvernement n'a pu être joint vendredi.
L'ONG Human Rights Watch l'a également exhorté à remettre en liberté les prisonniers, accusant le pouvoir de "répression brutale" contre les manifestants.
L'Ethiopie est très critiquée pour sa législation anti-terroriste très controversée. Les organisations de défense des droits de l'homme l'estiment trop radicale et jugent qu'elle est utilisée pour faire taire les opposants politiques.
Plus de 30% des 91 millions d'Ethiopiens sont musulmans et quelque 60% chrétiens orthodoxes.



Autres titres

Éthiopie la déclaration de culpabilité d’un journaliste est un nouveau coup porté à la justice 
Éthiopie l’effondrement d'une décharge fait 35 morts 
Éthiopie lutte contre le paludisme: le leadership tchadien récompensé 
Plus de nouvelles




TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com