Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 11:41:46 AM Lundi, 22 Octobre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

COMMUNIQUE DE PRESSE du CAR concernant le Gouvernement Faure-Kodjo


politique

LeTogolais.com | | Commenter |Imprimer Lu : 7672 fois

 La Présidence de la République a rendu publique tard dans la nuit du lundi 20 juin 2005, la composition du gouvernement annoncé, telle qu’elle venait d’être fixée par le Chef de l’Etat sur proposition de M. Edem Kodjo.

Ce gouvernement comporte, en dehors du poste du Premier Ministre, 29 portefeuilles ministériels dont une vingtaine pour le RPT et 6 pour ses principaux alliés (- CPP, parti du Premier Ministre : 2 - PDR : 2 – C.POC : 2 -).

Le CAR constate qu’ aucun de ses militants ne figure dans la composition du gouvernement ; la dame Agnélé Christine Mensah qui y est mentionnée en qualité de secrétaire d’Etat, ayant quitté le parti depuis 1998 pour des motifs, avait-elle déclaré, d’ordre familial.

En attendant sa concertation avec les autres formations de la Coalition, le CAR tient à souligner que le nouveau gouvernement est à tous égards contraire au processus recommandé par la CEDEAO et de l’Union Africaine pour sortir le Togo de la crise politique aggravée par le scrutin présidentiel du 24 avril 2005.

On se rappelle en effet que dans le communiqué sanctionnant le mini-sommet tenu à Abuja du 19 mai 2005, les Chefs d’Etat africains ont recommandé ‘’ la mise sur pied d’un cadre de dialogue destiné à ramener le pays à la normalité et à permettre la formation d’un gouvernement d’union nationale représentatif de l’ensemble de la classe politique ’’.

Son Excellence Monsieur Olusegun Obasanjo, Président de la République Fédérale du Nigeria, Président en exercice de l’Union Africaine, a déclaré lors de la rencontre que la formation d’un tel gouvernement d’union nationale constitue la seule manière de faire évoluer sans violence le Togo d’un système monolithique de 38 ans vers un régime démocratique pluraliste ; étant entendu que l’objectif visé est d’établir entre les forces politiques du pays, un nouvel équilibre politique fondé sur une répartition judicieuse des ministères et autres instruments d’Etat qui ont servi de socle au régime durant ces 38 ans.

Compte tenu du niveau de gravité atteint par les dissensions de la classe politique, les Chefs d’Etat africains réunis à Abuja ont préconisé que la formation du gouvernement d’union nationale soit précédée d’un dialogue qui puisse servir de cadre à la définition du nouvel équilibre.

l’Union Africaine a apporté son soutien à l’initiative d’Abuja en nommant une personnalité de haut rang pour assurer la facilitation du dialogue.

Il convient de souligner que la Présidence de l’Union Européenne et les Etats-Unis ont de leur côté vivement encouragé l’initiative visant à assainir la situation politique au Togo par la formation d’un gouvernement d’union nationale à l’issue d’un dialogue.

Le Parlement européen avait auparavant formulé des recommandations allant dans le même sens.

Le CAR s’étonne que le gouvernement annoncé ait été formé alors que le dialogue préalable recommandé n’a pas eu lieu.

Par ce refus du dialogue, le parti au pouvoir, le RPT, s’est attribué avec le laisser-faire de M. Edem Kodjo, tous les ministères grâce auxquels, il peut, tout comme par le passé, continuer à entraver directement ou par le truchement de ses partis satellites, la transparence et la régularité des élections à venir : Ministère de l’Intérieur, Ministère de la Sécurité, Ministère de la Défense, Ministère de la Justice, Ministère de l’Economie et des Finances, Ministère de la Communication etc.

Et pourtant, selon ses propres dires, entre le 26 mai et le 05 juin 2005, M. Edem Kodjo a été reçu à deux reprises à Abuja après le mini-sommet du 19 mai 2005 par le Président Obasanjo qui l’a dissuadé de se prêter par sa nomination à la manœuvre.

Le CAR en appelle à la CEDEAO, à l’Union Africaine, à l’Union Européenne, aux Etats-Unis, aux Nations Unies à l’organisation d’un dialogue inter togolais en vue de la formation d’un gouvernement d’union nationale conforme aux recommandations du mini-sommet d’Abuja du 19 mai 2005.


Fait à Lomé, le 21 juin 2005

Pour le CAR
Le Président National,
Me Yawovi AGBOYIBO




Autres titres






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com